Marathon du Mont Blanc 2016 (Chamonix) : les parcours et les favoris

Malgré une actualité très chargée ce week-end avec de nombreuses courses internationales, on retrouvera quelques uns des meilleurs traileurs sur les sentiers de Chamonix parfois encore enneigés.

80 km du Mont Blanc 2015

Cet édition 2016 du Marathon du Mont Blanc s’annonce d’ors et déjà comme particulière car la neige fait des siennes et les organisateurs ont du modifier les parcours des différentes courses.
La commission de sécurité s’est réunie lundi 20 juin 2016 pour entériner le parcours définitif du 80 km. Malgré une météo capricieuse l’ensemble du parcours a été vérifié par les équipes du Clubs des Sports aidées de l’EMHM.

Sur le 80 km :

  • L’accès à la tête de l’Arolette (2 333 m) n’est pas possible à cause d’un très long névé déversant. Peu avant l’alpage de Catogne les trailers prendront sur la droite en direction du sommet du téléski du Plan des Reines.

La neige sera présente sur les secteurs suivants :

  • Tête de Bellachat/Brévent (2 525 m) /Planpraz : neige permanente.
  • Traversée Flégère/Tête au Vent  (2 110 m): névés résiduels.
  •  Alpage de Catogne/Sommet du téléski du Plan des Reines : névés résiduels.
  • Traversée Montenvers/Blaitière (2 100 m) : névés résiduels.

Ces secteurs ne présentent pas de dangers objectifs et seront revérifiés avant le départ vendredi matin. Le parcours ainsi modifié, du fait des conditions d’enneigement important, propose au total un kilométrage d’environ 81 km pour 6 000 m de dénivelé positif. En fonction de la météo, le parcours définitif sera validé jeudi 23 juin 2016 au matin.

De plus, la neige et les travaux du nouveau télésiège de la Parsa contraignent l’organisation à déplacer l’arrivée du 23 km et du 42 km sur le plateau de Planpraz au sommet du nouveau funiculaire. L’arrivée sera commune avec celle du Kilomètre Vertical qui sera aussi déplacée au même endroit. Pour conserver les 1 000 m de dénivelé positif, un géomètre a mesuré l’arrivée à 2 052 m. Le KMV aura donc un départ « fictif » place du Triangle de l’Amitié et le chronométrage sera lancé au croisement des jardins de Fujiyoshida et de la route de la Mollard à 1 052 m !

Les élites au rendez-vous

Malgré un week-end chargé en courses d’envergure, avec le Lavaredo Trail (Italie) et la Western States (Ultra Trail World Tour), le plateau est tout de même bien rempli et la bagarre en tête devrait être splendide.

  • 80 km

Sur la plus longue distance du week-end (départ vendredi 24 juin 2016 à 04h00), on retrouvera au départ Aurélien Collet, récent 2ème de la Maxi Race, et qui fera office de favori. Sébastien Chaigneau (10ème en 2015) et Diego Pazos (3ème de La Transgrancanaria 2016) seront eux aussi des prétendants à la victoire.
On gardera également un œil sur les français Roland Claverie, Sacha Devillaz, Ugo Ferrari, Guillaume Beauxis, Rémi Berchet  ou encore l’espagnol Jordi Gamito (10ème de la Transgrancanaria 2016). 

Du côté des femmes, la Française Caroline Chaverot parait un peu seul et au dessus du lot. Elle devra néanmoins se méfier de certaines de ses concurrentes. La chinoise Dong Li, Helen Green (GBR) ou encore Sonia Locatelli (ITA) se battront elles aussi pour le podium.

  • 42 km

Cette course pourrait bien être la plus disputée et bien malin celui qui pourra pronostiquer un vainqueur. Le contingent français est conséquent et on devrait retrouver aux avant-postes Cédric Fleureton (6ème en 2015 et double champion de France de trail court) et Xavier Thévenard, plus habitué aux longues distances mais en recherche de vitesse sur ce type de parcours.
La liste des potentiels animateurs de la course est longue avec entre autres Tony Moulai (vainqueur du Lozère Trail), Mikaël Paséro, Renaud Jaillardon, Vincent Viet (vainqueur de la XL Race 2016), Greg Vollet, Bertrand Brochot ou encore Sylvain Camus.
L’Américain Max King (3ème en 2015) cherchera lui aussi la victoire tout comme le coureur belge Etienne Van Gasse (9ème en 2015), le jeune Suisse Rémi Bonnet ou encore le Chinois Longfei Yan.

Chez les femmes, Ida Nilsson (SWE), vainqueur de La Transvulcania 2016, tentera de continuer sur sa lancée et on suivra aussi les françaises Amandine Ferrato et Stéphanie Duc tout comme la Sud Africaine Landie Greyling.

  • 23 km

Sur la plus petite distance aussi, les coureurs français seront au rendez-vous. Thibault Baronian, Laurent Vicente ou Gédéon Pochat sont des prétendants à la victoire tout comme Robbie Simpson.

Chez féminin la Norvégienne Yngvild Kaspersen (qui tentera le doublé après sa victoire en 2015) et la française Céline Lafaye (3ème du Marathon en 2015) se disputeront sans doute la plus haute marche du podium.

  • Kilomètre Vertical 

Pour cette course de spécialistes que certains coureurs effectuent en guise « d’échauffement », on retrouvera Rémi Bonnet, Greg Vollet ou encore Max King avant les autres épreuves.
Erik Haugnes (NOR) et Jonathan Wyatt (NZ) seront aussi de la partie, tout comme les françaises Jessica Pardin et Célia Chiron, la Russe Ekaterina Mityaeva et la Norvégienne Hilde Aders chez les femmes.

Réagissez