Les résultats de Run in Lyon (69), le 4 octobre 2015

Un record de participation avec 24 637 coureurs au départ des trois distances (10 km, semi-marathon et marathon) et un soleil radieux ont fait de cette 6ème édition de Run In Lyon un beau succès.

Run in Lyon 2015

Des trombes d’eau s’abattent sur Lyon en ce samedi 3 octobre 2015. Sur la Place Bellecour, lieu de retrait des dossards pour la 6ème édition de Run In Lyon, les vestes imperméables sont de sortie et les mines sont moroses. « Déjà qu’un marathon c’est dur mais alors sous la pluie ça devient carrément de la torture » soupire Paul qui vient de récupérer son dossard. La météo est dans toutes les têtes et devient le centre de toutes les conversations alors que la nuit tombe sur la capitale des Gaules.

Dimanche 4 octobre 2015, le jour se lève sur un tout autre spectacle. La pluie n’est plus qu’un lointain souvenir et malgré une petite brume matinale, la journée s’annonce radieuse. Les sourires sont sur toutes les lèvres alors que les 2 258 marathoniens et plus de 8 000 semi-marathoniens s’échauffent sur les quais de Saône, prêts à en découdre. Super Victor, la mascotte de l’Euro de football 2016 dont Lyon accueillera des matchs, fait un détour par la ligne de départ avant que celui-ci ne soit donné à 8h30.

Pas de surprise en tête, les coureurs africains prennent les commandes, ils sont sept et les compteurs des motos de suivi de course affichent plus de 20 km/h. Les kilomètres s’enchainent le long des quais et personne ne prend le temps de s’arrêter à l’Institut Paul Bocuse après 10 km de course. Certains y reviendront peut être après la course pour déguster des spécialités locales bien méritées…mais pour l’instant, ils n’ont couvert qu’un petit quart du parcours. Dans la fraicheur matinale (8 petits degrés), les coureurs fendent la brume qui enveloppe les berges de Saône alors que le soleil commence à faire son apparition.

Au 16ème kilomètre, les coureurs pénètrent dans le Tunnel de la Croix-Rousse. Eclairé et décoré d’animations vidéo, les deux kilomètres de ce tunnel constituent une parenthèse originale avant d’attaquer la deuxième partie du parcours. « La musique de orchestre à l’entrée résonnait dans tout le tunnel et avec les images sur les murs on se croyait vraiment dans un autre monde » raconte Mathilde, qui termine en moins de 4 heures.

A la sortie, il est temps de se séparer pour les marathoniens et leurs compagnons qui n’effectuent « que » 21,1 km. Direction le Parc de la Tête d’Or pour les premiers alors que les seconds entament leur retour vers la Place Bellecour, en longeant le Rhône cette fois. Un parcours très roulant et relativement plat qui a séduit bon nombre de coureurs venus pour réaliser un bon chrono. Antoine boucle son semi-marathon en moins d’1h30mn, ravi de sa performance à l’arrivée. « Le parcours est assez rapide, avec peu de relances et de côtes. En tant que lyonnais je le connaissais bien et c’est toujours top de courir chez soi, avec ses amis au bord de la route pour nous encourager ! »

Car les spectateurs sont nombreux et la fin du parcours, dans les rues piétonnes du centre-ville, propice aux encouragements. Une haie d’honneur digne de certaines étapes du Tour de France attend d’ailleurs les coureurs Place Bellecour, chacun ayant un proche ou un ami à encourager pour parcourir les derniers mètres.

Une foule qui va en grandissant car, alors que le kenyan Nixon Machichim remporte le marathon (2h10mn15s), les près de 14 000 participants du 10 km n’ont pas encore pris le départ, programmé par vagues de 11h15 à midi. Des coureurs qui resteront dans le centre de Lyon, alors que pendant ce temps, au 34ème kilomètre, leurs homologues du marathon pénètrent dans le Stade Gerland, antre de l’équipe de football de l’Olympique Lyonnais. Les tribunes sont vides et seuls les cris des oiseaux résonnent dans l’enceinte qui accueillait moins de douze heures auparavant une rencontre de Ligue 1 ! L’occasion pour les mordus du ballon rond du peloton de réaliser une photo souvenir pour le moins insolite. « Je viens au stade pour quasiment tous les matchs » explique Sylvain, alors qu’il filme son passage devant les tribunes vides, téléphone portable à la main. « Une petite vidéo sans aucun chants de supporters c’est assez déstabilisant » glisse-t-il dans un sourire avant de reprendre sa progression.

Un dernier passage par les quais qui avaient vu les coureurs s’élancer ce matin et c’est le retour tant attendu sur la Place Bellecour, la plus grande d’Europe avec ses 6 hectares, pour franchir l’arche d’arrivée. Une formalité pour certains comme Audrey qui boucle ici son 20ème marathon. « Malgré toutes ces participations, c’est toujours aussi émouvant pour moi de franchir la ligne » souffle-t-elle, bouteille d’eau et morceau de banane à la main pour reprendre des forces.
Pour d’autres, c’est l’accomplissement de nombreux mois d’entrainement pour boucler pour la première fois les mythiques 42,195 km. Paul, 28 ans et coureur depuis deux ans seulement vient à bout de son premier marathon, les yeux brillants d’émotion alors qu’il tombe dans les bras de son frère qui a couru avec lui. « C’était un défi qu’on s’était lancé et le fait de courir entre frères c’est vraiment quelques chose de fort » explique le jeune homme à l’arrivée. « Cette médaille je vais l’accrocher dans mon salon, même si elle est rose ! » jubile-t-il.

Des médailles roses qui seront remises à 24 637 participants sur les trois distances (10 km, semi-marathon et marathon), qui seront venus à bout de ce défi sportif entre Saône et Rhône.

Les podiums

  • Marathon Hommes
  1. Nixon Machichim (KEN) 2h10mn14s
  2. Herpasa Negasa (ETH) 2h10mn17s
  3. Dominic Ruto (KEN) 2h13mn35s
  • Marathon femmes
  1. Emily Rotich (KEN) 2h40’01”
  2. Joëlle Thibaut (FRA) 3h26’58”
  3. Anne Spilliaert (BEL) 3h34’00”

Les résultats complets du marathon 

  • Semi-marathon Hommes
  1. Michael Gras 1h05’01s
  2. Damien Gras 1h07’30s
  3. Cyril Thomas 1h07’31s
  • Semi-marathon femmes
  1. Diane Wolf 1h21’48”
  2. Claudia Janson 1h29’42
  3. Karima Makrof 1h30’05”

Les résultats complets du semi-marathon

  • 10 km Hommes
  1. Benoit Calandreau, 31mn56s
  2. Laurent Fournel, 32mn04s
  3. Thibaut Imbert, 32mn07s
  4. Pierre Magand, 32mn23s
  5. Julien Mattrand, 32mn35s
  6. François Rousseau, 32mn36s
  7. Benoit Barre, 32mn57s
  8. Quentin Garel, 33mn05s
  9. Pierre Barbet, 33mn11s
  10. Charlie Messai, 33mn35s
  • 10 km Femmes
  1. Sophie Le Beherec, 37mn08s
  2. Emilie Bondenant, 38mn06s
  3. Cyndi Varnet, 38mn54s

Les résultats complets du 10 km 

La galerie photos

Réagissez