Le Grand Duc Ultra Trail de Charteuse (Saint-Pierre-d’Entremont, 38), le dimanche 28 juin 2015

26ème édition pour la célèbre course au cœur du Parc Naturel Régional de Chartreuse.

Grand Duc 2013

Les inscriptions sont ouvertes depuis le 23 février et 1 000 dossards sont disponibles pour la 26ème édition du Grand Duc Ultra Trail de Chartreuse, le 28 juin 2015. 

Tracé exigeant, chaque année inédit, paysages sauvages et somptueux, bénévoles chaleureux, convivialité, authenticité, solidarité et partage font de cette course une épreuve très prisée qui attire environ un millier de coureurs, accompagnés de leurs familles, pressés de savourer le tracé, seuls ou dans un effort collectif, à deux ou en relais 5.

Evènement fédérateur, le Grand Duc rassemble acteurs locaux et communes du massif autour d’un projet commun. Ainsi, chaque année, une ville ou un village chartrousin est mis à l’honneur en recevant l’épreuve. Ce sera Les Echelles, village situé dans le Parc Naturel Régional de Chartreuse, qui se prêtera à l’exercice en 2015, accueillant les coureurs et leurs accompagnants sur la nouvelle base de loisirs Rivièr’Alp pour un week-end sportif et festif. Nul doute que la cuvée 2015, riche de 85km et 4 400 m D+, sera le théâtre de nouveaux émerveillements, au cœur des terres mystérieuses de Chartreuse, où une petite surprise attendra même les coureurs!

Concocté avec rigueur et passion, les trailers se lanceront donc cette année à l’assaut d’un tracé un chouïa plus soft (à ne pas sous-estimer toutefois !), à la rencontre de nouveaux territoires qui s’annoncent d’ores et déjà exceptionnels !
L’historique Voie Sarde, le sommet de la Cochette (par un sentier presque oublié, raide, en dévers, technique), les aériennes Crêtes de la Drière, le majestueux Mont Grêle et sa vue imprenable sur le lac d’Aiguebelette, le point de vue de Pertuis et son panorama sur la vallée de Chartreuse, le chaos de blocs de la Cheminée de Fétrus ou encore le Tourniquet et le Pont de Pierre Chave seront les points forts traversés par les concurrents, non sans payer à Mère Chartreuse un digne tribut en sueur !

Réagissez