Triathlon / WTCS : Vincent Luis revient fort à Abou Dabi, les Bleus terminent bien l’année

Abou Dabi (Emirats Arabes Unis) dernière étape de l'année du WTCS (World Triathlon Championship Series) mais déjà 2ème étape par anticipation de la saison 2022 fut l'occasion pour Vincent Luis de briller avec une très belle 2ème place.
Pierre Le Corre et Cassandre Beaugrand dans le Top 10 se sont également illustrés.

Crédit photo : ©World Triathlon
Crédit photo : ©World Triathlon

« Cela fait plaisir de revenir sur le devant de la scène. Cela m’avait manqué. » À l’arrivée de cette dernière étape WTCS de l’année civile, Vincent Luis ne cachait pas sa joie.

Très entreprenant dès le début de la course, le triple champion du monde sort de l’eau aux commandes en compagnie du Hongrois Mark Devay. Ensemble sur le début de la partie cyclisme, le duo Franco-Hongrois est finalement repris dans le 2e tour.

Le peloton de tête se retrouve alors constitué de 17 concurrents avec tous les favoris, excepté le Norvégien Casper Stornes.

Côté français, outre Vincent Luis, Pierre Le Corre et Léo Bergère sont également présents. De son côté, Vincent Morlec, pour ses débuts sur le circuit WTS est dans le groupe de chasse, à une trentaine de secondes à mi-vélo. Paul Georgenthum est distancé à plus de deux minutes.

À la seconde transition, le groupe de 17 aux avant-postes compte une avance de 40’’. Pierre Le Corre le plus prompt à la T2 est suivi de près par le médaillé de bronze des Jeux olympiques de Tokyo Hayden Wilde (Nzl), Jelle Geens (Bel), Bence Bicsák (Hon), Vincent Luis, Antonio Serrat Seoane (Esp), Kenji Nener (Jap) et Tyler Mislawchuk (Can)

Peu après la mi-course à pied, il ne reste plus qu’un quatuor en tête : Geens, Luis, Bicsák et Serrat Seoane. À 1 km de l’arrivée, Geens porte une accélération fulgurante et décisive. Malgré une belle réaction de Vincent Luis en fin de course, le Belge s’adjuge la victoire, la 2e de sa carrière sur le circuit WTCS après celle acquise à Montréal en juin 2019. Deuxième, Vincent Luis décroche de son côté son 2e podium de l’année. La 3e place revient au jeune Hongrois Bence Bicsák.

Belle fin de course pour Pierre Le Corre qui n’avait pas couru depuis le 15 mai dernier et qui s’offre une remarquable 4e place. Léo Bergère un peu moins à son aise sur la course à pied se contente de la 14e place. Deux rangs dans le classement plus loin, on retrouve l’étonnant Valentin Morlec, remarquable pour ses débuts sur le circuit. De son côté, Paul Georgenthum termine 44ème.

Au classement général du WTCS, c’est désormais l’Espagnol Antonio Serrat Seoane qui est aux commandes devant l’Allemand Tim Hellwig et Léo Bergère.

 

 

Chez les dames, Jessica Learmonth meilleure nageuse d’entrée entame la partie vélo avec ses 3 compatriotes Britanniques : Georgia Taylor Brown, Sophie Coldwell et Lucy Charles-Barclay. La Bermudienne Flora Duffy championne olympique et triple championne du monde est également dans le groupe de tête avec  l’Américaine Taylor Knibb.

Lucy Charles craque et se retrouve vite reléguée à 45 secondes du groupe de tête avec 5 concurrentes. Le peloton suit à 1’05 avec dans ses rangs notamment les Françaises Cassandre Beaugrand, Léa Coninx et Jeanne Lehair. Sur la seconde partie cyclisme, les écarts augmentent. Lucy Charles-Barclay est pointée à 1’15, le groupe avec le trio de Françaises est distancé à 1’40.

 

Lors de la course à pied, Flora Duffy prend assez vite l’ascendant sur ses rivales. Alors qu’elle semble partie vers une facile victoire, Georgia Taylor Brown refait quasiment son retard sur la championne olympique.

Une nouvelle accélération fait la différence, Flora Duffy s’offre sa 13e victoire sur le circuit mondial. Comme aux Jeux de Tokyo, Georgia Taylor Brown s’adjuge la 2ème place devant sa compatriote Britannique Sophie Coldwell. 

2ème plus rapide de toutes les concurrentes en course à pied, Cassandre Beaugrand termine au final à une très belle 6e place. 

Grâce à une très belle fin de course, Léa Coninx s’empare d’une remarquable 13e place pour une jeune athlète qui découvrait le circuit WTS.

Mention bien également pour Jeanne Lehair, 16e à l’arrivée. Trop loin après le vélo, Audrey Merle n’a pas pu faire mieux que 31e.

Au classement général, c’est l’Américaine Summer Rappaport qui mène la danse. La première française, Cassandre Beaugrand, est 12e.

 

2022 (étapes à venir) 

> 14-15 mai : Yokohama (Japon)

> 11-12 juin : Leeds (Grande-Bretagne)

> 25-26 juin :  Montréal (Canada)

> 9-10 juillet : Hambourg (Allemagne)

> 22-23 octobre : Chengdu (Chine)

> 2 au 5 novembre (finale) : Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis)

Réagissez