image1

Ultra trail : Se préparer au départ

Au cours des articles précédents, nous avons abordé la notion d’affûtage (ou tapering) sur les dernières semaines, nous avons parlé de la séance de trop à éviter et de la nécessité d’arriver frais au départ de la course, au risque d’un léger désentraînement. Et puis le jour J est là et beaucoup de choses peuvent se jouer, en positif mais surtout en négatif si le laisser-aller ou le stress prennent le dessus. Que ce soit sur des aspects nutritionnels, physiques ou psychologiques, les dernières heures sont importantes afin de se mettre dans les meilleures conditions.

fotolia_83345629

5 erreurs à éviter avant son ultra estival

Jusqu’à fin septembre, la saison des ultras va battre son plein en France et dans les pays frontaliers comme la Suisse, l’Italie ou encore l’Espagne. Très souvent, l’ultra de l’été est l’objectif d’une saison pour un coureur et cela peut être source de tensions et de questionnements : suis-je assez préparé ? Comment gérer ma course ? Quel matériel prendre ? Comment gérer mon alimentation et mon hydratation ? La sérénité indispensable à la bonne réalisation de son ultra laisse souvent place à un doute destructeur. Voyons comment réagir à ces questionnements légitimes.

Photo : Franck Oddoux

2 mois pour bien préparer son OCC

La sixième édition de l’OCC® (pour Orsières-Champex-Chamonix), se déroulera le 30 août prochain dans le cadre du sommet mondial de l’ultra trail à Chamonix. Avec ses 56 km, l’OCC® est une belle porte d’entrée vers ses grandes sœurs de l’ultra. De plus, comme pour la CCC® et la TDS®, l’OCC® est une course de ville à ville dont le terme se situe à Chamonix. Ainsi, les finishers auront accompli une partie du tour du massif, du côté suisse et français. L'Italie sera peut-être pour l’année suivante, et le tour complet dans quelques années.






ultrasante

La santé des ultra traileurs, l’affaire de tous !

La discipline du trail et plus spécifiquement de l’ultra-trail est récente au regard des autres disciplines de course à pied, que ce soit sur la piste ou sur la route. De plus, elle est fort différente de par la durée des efforts consentis, et les réactions de l’organisme à ces efforts intéressent fortement les chercheurs pour 2 raisons principales : l’amélioration de la performance, et la préservation de la santé des individus.

ultratrail1

Ultra-traileur : Attention fragile !

Chaque année, des centaines de coureurs à pied s’engagent dans des épreuves hors du commun : des ultra-trails « affolants ». Ces courses de montagne avec leurs dénivelés extrêmes fragilisent le coureur à pied, font mal, et posent question quant à leurs conséquences physiologiques et leurs nécessaires adaptations alimentaires.

Audrey Tanguy, révélation féminine en 2018

La rentrée des classes en trail, c’est quand ?

En cross puis sur la piste, les dates de début et de fin de saison sont bien déterminées. En route, cela est plus compliqué même si une trêve hivernale est globalement respectée. Par contre, en trail, il faut bien avouer qu’il est difficile de se repérer car les épreuves s’enchaînent sans discontinuer du 1er janvier au 31 décembre. Alors peut-on parler de rentrée ?


francois d haene en equipe 1

François d’Haene : Un défi 2018, en équipe, autour du lac de Serre-Ponçon !

Entre le 20 et 22 septembre 2018, François d’Haene, sera à Embrun dans les Hautes Alpes, afin de réaliser une première tentative sur un tracé de plus de 170km et 11000m de D+, faisant le tour du Lac de Serre-Ponçon par ses plus hautes cimes.
Pour ce RDV, il évoluera en équipe et sera accompagné sur le parcours par 2 de ses accompagnateurs sur les records 2016 (GR20) et 2017 (John Muir Trail), reconvertis en 2018 en équipiers néo Ultra-trailers : Alexis Traub et Guillaume Provost.

Photo : Laurent Salino

UTMB® 2018 – Une édition inattendue !

La 16e édition de l'UTMB® restera une fois de plus dans l'histoire du trail. Avec de nombreux rebondissements, une météo difficile, les différents scénarios incroyables chez les élites hommes et femmes ont fait vibrer le monde du trail. Parmi les 2 300 coureurs engagés, ils sont encore nombreux, à cette heure, sur les sentiers avant la clôture de la barrière horaire, ce dimanche à 16h30. Hier, samedi, après 20h44 de course, Xavier Thévenard passe l'arche sous un tonnerre d'applaudissements. Encore un grand moment d'émotion comme souvent l'UTMB® nous réserve.


Source : utmbmontblanc (Instagram)

UTMB® : Que faire le jour J ?

Nous avons échangé dans notre dernier article sur l’approche des 15 derniers jours précédant la course. Rappelons qu’il s’agit d’une phase de récupération-régénération pendant laquelle on ne peut plus rien faire pour progresser. C’est donc une phase critique dans la mesure où le « trop de charges » peut avoir des effets contraires à ceux recherchés. Se faire confiance et réunir toutes ses énergies doit être la ligne de conduite à tenir, en savourant la chance de pouvoir participer à ces épreuves exceptionnelles de par leur histoire et leur environnement.