Santé : Comment lire ses analyses de sang quand on fait du sport…

A l'occasion du certificat médical, pourquoi ne pas profiter de la visite chez le médecin pour réaliser un bilan NFS (Numération Formule Sanguine) qui permettra de dépister une carence ou une déshydratation chronique. Mais comment interpréter les résultats ? Décryptage de vos analyses de sang.

sang

Hématies, hémoglobine, plaquettes et anémie

Votre sang peut révéler une anémie soit par carence en fer (ferritine et transferrine hors normes), soit par manque de vitamines. Le nombre de globules rouges (hématies) se situe en moyenne entre 4,5 et 5 millions/mm3 (6 millions pour les hommes). Le taux d’hémoglobine par ailleurs confirmera l’anémie (norme Homme : 14 à 18/100 ml, norme Femme : 12 à 16 g/100ml). Ensuite vos plaquettes, si elles sont > 450 000 /mm3 (en grande quantité donc), la piste de l’anémie se confirme. Est-ce par manque de fer ou de vitamines ? Lisez vos VGM. S’ils sont égaux ou supérieurs à 100 fl, votre anémie est macrocytaire ou mégaloblastique (globules rouges peu nombreux mais de grosses tailles). Vous êtes donc carencés en vitamines B9 ou B12. En conclusion, à partir du sang, on peut dépister un déséquilibre alimentaire. Déséquilibre à rectifier avec la correction de votre alimentation par votre diététicien et le traitement prescrit par votre médecin traitant.

Hématocrite, hyperuricémie et déshydratation

Sportif, l’hydratation est votre priorité et elle est en lien directe avec vos taux d’hématocrite et d’acide urique. Ce dernier est pro oxydant et un marqueur des dommages musculaires chez le sportif (vos tendons, vos ligaments et votre cartilage ont un besoin permanent d’être hydratés, ne l’oubliez pas). Des taux d’urée élevés (hyperuricémie), supérieurs à 70 voire 80 mg/L, sont un signe révélateur que vous ne buvez pas suffisamment pour éliminer ces déchets soit lors de vos entraînements soit au quotidien (pensez à vous hydrater au travail !).

Potassium et hyperkaliémie

Vous avez cumulés les sorties avec du gros travail de VMA et enchaîné les longues séances le week-end…et vos analyses révèlent une hyperkaliémie. Celle-ci est consécutive aux efforts intenses indiqués précédemment. L’hyperkaliémie signale les perturbations électrolytiques de votre sang. Durant et après chaque sortie, Il faut adapter votre hydratation aux efforts pratiqués de façon à compenser les pertes sudorales et hydrominérales parfois importantes.

Pour avoir une lecture complète de votre NFS, n’hésitez pas à contacter votre médecin traitant et prenez rendez-vous auprès d’un diététicien pour un bilan diététique et la correction si besoin de vos carences ou autres troubles alimentaires.

Corinne Peirano (Expert Lepape-info Diététicienne-nutritionniste, http://corinne-peirano.wix.com/dieteticienne-paris)

3 réaction à cet article

  1. Bonjour,
    Merci pour votre article.
    De mon côté, je suis vraiment perdu avec mes analyses de sang.
    Je suis un pratiquant assidu de la course à pied (cross, 10km, 1 marathon par an, avec 5 à 6 entraînements / semaine).
    Mes analyses de sang sur ces dernières années montrent des valeurs d hémoglobine et hématies, inférieures aux normes : respectivement 12.5 et 4,02 pour la dernière analyse. Mais le VGM de 96 semble indiquer qu’il n y a pas de carence en fer. De plus, j avais fait aussi des analyses afin de vérifier des carences en B12 et B9 il y a 2 ans. Mais sans carences décelées par rapport aux normes en vigueur…
    Est ce ces résultats seraient simplement dus à ma pratique de la course à pied avec la casse attendue des globules rouges ?
    J’ai aussi un syndrome de l intestin irritable. Est ce que celui ci pourrait entraîner des pertes minérales non détectables via des simples analyses sanguines ?
    Je suis un peu perdu afin de trouver une solution à ces valeurs sanguines basses…
    Cdlt

    Répondre
  2. Bonjour
    Attention , l’hyperuricémie est un taux élevé d’acide urique et non pas d’urée ( déchet azoté- on parle d’urémie . Cet examen est remplacé aujourd’hui par le dosage de la créatinine plasmatique qui explore la fonction rénale ) .

    Répondre
  3. Attention également à ne pas faire un bilan inter-saison apres un effort la veille ou l’avant veille . La deshydratation passagère et l’hydratation qui suit entrainent une hemodilution transitoire qui fausse les résultats ( taux de GRouges , Hb et Ht abaissés jusqu’à 10% )
    Pour un bilan correct , attendre 72 h semble indiqué .
    Dans un autre domaine , pas de dosage du PSA au moins 10 jours apres une sortie à vélo
    (irritation prostatique et augmentation passagère( mais affolente) du PSA

    Répondre

Réagissez