Plan de carrière, conseils pratiques jusqu’aux cadets

1ère partie, jusqu’à la catégorie cadets

Dans un précédent article nous avons vu pourquoi il était important de se référer à un plan de carrière pour exploiter une grande partie de son potentiel. Dans ce billet nous vous donnons des conseils pratiques pour accompagner la progression d’un jeune cycliste jusqu’aux catégories minimes-cadets. 

Source - Fotolia
Source - Fotolia

Avant la puberté

(Avant 11-14 ans chez les filles ; 12-15 ans chez les garçons, avant minimes chez les garçons ; avant benjamines chez les filles.)

-Le jeu doit être au centre de la pratique.

-L’absence de compétitions est conseillée.

-L’entraînement à vélo doit être tourné vers le développement des habiletés motrices (jeux d’équilibre et de pilotage).

-Il est inutile d’imposer un rythme lors des sorties, le jeune se régulant de lui-même.

-Au niveau physiologique, l’enfant développera naturellement son endurance. Et il peut être intéressant d’intégrer en parallèle des jeux pour développer ses qualités de vitesse.

-La variété dans les stimuli doit être importante. Il est inutile voire contreproductif de se limiter à la pratique du vélo.

-Rythme conseillé des entraînements : 1 à 3 activités sportives encadrées par semaine complété par de l’activité libre en extérieur.

 

Première phase de la puberté

Caractérisée par une forte poussée de croissance (11-14 ans chez les filles ; 12-15 ans chez les garçons, environ minimes chez les garçons ; benjamines chez les filles).

-Être à l’écoute des désirs du jeune pour sa participation à des compétitions (se limiter en nombres de courses, maximum 15 par saison).

-Continuer à varier les pratiques sportives tout au long de l’année y compris en cyclisme (cyclo-cross, vtt, piste, BMX).

-Le jeu reste la priorité. Les entraînements doivent être ludiques et il est intéressant de proposer des phases de courses libres pendant les sorties (arrivée en haut d’une bosse, sprints aux pancartes…).

-Rythme conseillé des entraînements : 2 à 3 activités sportives encadrées par semaine.

 

Deuxième phase de la puberté, 1ère partie (cadets hommes, minimes femmes)

Caractérisée par une diminution de la vitesse de croissance et une harmonisation du corps. (Cette phase s’étend d’environ 14 à 18 ans chez les filles et de 15 à 19 ans chez les garçons).

-Découverte d’un entraînement plus structuré. Intérêt de suivre un plan d’entraînement sur des périodes et pour des objectifs ciblés.

-Découverte de l’entraînement par intervalles.

-Découverte de la musculation avec apprentissage des gestes techniques de base (squat, soulevé de terre etc.) avec des charges légères.

-Maintient de la variété dans les activités sportives. En cyclisme, intérêt de pratiquer au moins deux disciplines différentes (entre cyclisme sur route, vtt, cyclocross, piste, BMX).

-Le jeu doit toujours tenir une place importante dans l’entraînement.

-Qualités physiologiques à cibler en priorité : VO2max et endurance

-Qualités motrices spécifiques à développer : descente, maniabilité du vélo, placement dans le peloton etc.

-Entre 15 et 25 compétitions à l’année.

-Rythme conseillé des entraînements : 3 à 4 séances en moyenne par semaine.

-Volume d’entraînement conseillé : entre 7000 et 12000 km par année ; entre 300 et 450h d’activité physique par année.

Et dans un prochain article nous nous concentrerons sur ce qui arrive ensuite… les catégories juniors, espoirs et élites.

Retrouvez tous nos sujets Entrainement cyclisme en lien.

Réagissez