Triathlon : L’étape de Yokohama décisive pour la sélection olympique annoncée dès mercredi prochain

Inutile de tergiverser trop longtemps. La décision a été prise récemment, c'est finalement à l'issue de la 1ère étape du circuit WTS (World Triathlon Series) prévue ce samedi à Yokohama (Japon) que sera dévoilée la composition de l'équipe de France de triathlon qui ira aux Jeux Olympiques de Tokyo.
Chez les garçons ils sont 4 pour 3 places : Léo Bergère, Dorian Coninx, Pierre le Corre et le double champion du monde Vincent Luis. Chez les filles, 2 billets pour les Jeux vont se disputer entre Cassandre Beaugrand, Emilie Morier et Léonie Périault.

Crédit photo :  ®Christophe Gourdy_FFTRI
Crédit photo : ®Christophe Gourdy_FFTRI

Comme un symbole, c’est à Yokohama (Japon) à une trentaine de kilomètres de Tokyo que va se jouer la sélection pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Alors qu’initialement les triathlètes de l’équipe de France avaient jusqu’au 14 juin pour aller chercher leur qualification pour les Jeux, le directeur technique national Benjamin Mazé a décidé de mettre fin au suspens plus tôt que prévu dès la 1ère étape du circuit WTS (World Triathlon Series).

 

 

Benjamin Mazé souhaite ainsi donner davantage de sérénité aux athlètes qui pour lui ont besoin de visibilité pour performer à Tokyo et s’y préparer. Selon le directeur technique national, une fois que le dossard est obtenu, il y a toujours le risque d’une petite décompression, du coup il préfère leur donner du temps pour être dans des conditions optimales en vue des Jeux avec cette année une particularité : celui ou celle qui ne sera pas dans la liste le sera quand même en qualité de remplaçant(e). Il faut tenir compte des blessures, mais surtout des risques avec la Covid-19

L’annonce de la sélection olympique de l’équipe de France de triathlon se fera ce mercredi 19 mai à 10h30.

 

À quelques détails près, Yokohama qui plus est avec l’enjeu de cette sélection aura des allures de répétition grandeur nature à un peu plus de 2 mois des Jeux Olympiques avec quasiment les meilleur(e)s triathlètes du monde.

Chez les filles, malgré l’absence des deux premières du dernier championnat du monde (la Britannique Georgia Taylor Brown et la Bermudienne Flora Duffy), le plateau sera de qualité.

Les favorites de la course seront les Américaines Katie Zaferes (championne du monde 2019), Taylor Spivey (4e des Mondiaux 2020) et Summer Rappaport (5e du Test Event 2019), la Britannique Non Stanford (championne du monde 2013, 4 victoires en WTS) et l’Allemande Laura Lindemann (3e des Mondiaux 2020.

2019 ITU World Triathlon Abu Dhabi
Cassandre Beaugrand 7ème à Abu Dhabi en 2019 – Crédit photo : © Pekto Beier

 

Pour apporter un dossard à son pays (avec un maximum de 3), l’athlète doit figurer dans le Top 30 du ranking olympique. Actuellement 18e et 30e, Cassandre Beaugrand et Léonie Périault (respectivement 11e et 12e des derniers Mondiaux) auront pour mission de conforter, voire d’améliorer, leur position pour garantir deux dossards à la France.

Pour cela, elles auront comme objectif de s’immiscer dans le Top 10, voire Top 5, de la course.

Troisième Bleue engagée, Émilie Morier aura pour objectif de prendre des points pour améliorer son classement au ranking olympique (61e).

 

 

Chez les garçons, coté tricolore, la première mission sera de conserver les 3 dossards acquis pour l’instant.

Ils sont pour l’instant 4 dans le Top 30 du ranking olympique : Vincent Luis 2e, Pierre Le Corre 13e, Léo Bergère 27e et Dorian Coninx 29e.

Vincent Luis seul triathlète Français placé sur la liste des sélectionnable depuis la fin de la saison 2019 a quasiment son billet en poche pour Tokyo. Pour le valider définitivement, le double champion du monde en titre qui visera la victoire à Yokohama devra terminer dans le Top 6 ce samedi.

 

Pour Léo Bergère, Dorian Coninx et Pierre Le Corre la lutte s’annonce serrée pour la qualification olympique et surtout terrible car ils sont (avec Vincent Luis) 4 pour 3 places.

Léo Bergère et Dorian Coninx ont prouvé qu’ils étaient déjà en forme avancée. Pierre Le Corre fera sa rentrée. À noter également la présence de Louis Vitiello, excellent sur la scène nationale l’an passé et auteur d’excellents tests à Cannes il y a quelques semaines et 4e à Melilla, il vivra sa grande première sur le circuit mondial WTS.

 

TRIATHLON 3
Crédit photo : ®Christophe Gourdy_FFTRI

 

Les Français qui joueront leur qualification olympique auront fort à faire face à une concurrence relevée même si seront absent le Britannique Alistair Brownlee (double champion du monde et double champion olympique) ainsi que les Espagnols Mario Mola (triple champion du monde de 2016 à 2018) et Javier Gomez (quintuple champion du monde).

En revanche 4 triathlètes qui ont terminé dans le Top 10 du dernier championnat du monde seront bien là : le Portugais Vasco Vilaca (2e), le Belge Jelle Geens (4e), le Britannique Alex Yee (5e) et l’Américain Morgan Pearson (8e) sans oublier le Norvégien Kristian Blummenfelt (lauréat de la finale de la série WTS à Lausanne en 2019), l’Espagnol Fernando Alarza (3e de la finale de la Série WTS à Lausanne en 2019), le Belge Marten Van Riel (6e aux JO de Rio), l’Australien Jacob Birtwhistle (2 succès en WTS en 2019) et le Britannique Jonathan Brownlee (champion du monde 2012 et double médaillé olympique).

 

Horaires des épreuves à Yokohama (heure Française) :   

ELITE FEMMES > Samedi 15 mai à partir de 3h16 
ELITE HOMMES > Samedi 15 mai à partir de 6h06 

1 réaction à cet article

  1. Ne pas oublier nos athlètes paralympiques comme Thibaut Rigaudeau et son guide notre champion du monde 2015 longue distance Cyril Viennot ! Goooo Tokyo

    Répondre

Réagissez