Sensations d’étourdissements en course

Bonsoir,

J’ai 57 Ans
Sexe Masculin
Poids: 80 Kg
Taille: 1,74

Corpulence: grosse ossature et assez musclé. ( à savoir que compte tenu de ma corpulence lorsque j’approche les 75 Kg je deviens squelettique).

Je pratique les courses suivantes: Marathon 1 voir 2/An; Semi marathon Idem; pour le restes ce sont des distances entre 10 et 17 Km.

Cadence d’entrainement: 4 Sorties par semaine qui représente en temps Entre 5h et 6h de course.

Voici ce qui ce passe, je constate un phénomène bizarre qui apparaît mais pas de façon régulière. Je m’explique, ll m’arrive quelquefois et au bout de 2 à 4 km d’entrainement de ressentir les sensations suivantes. Affaiblissement au point de devoir réduire considérablement mon allure étourdissements avec la vue qui se trouble devant systématiquement regarder loin pour contrôler et une sensation de faim assez tenace. Lorsque cela s’est produit la première fois j’ai pensé immédiatement à un manque de sucre. Je me suis arrêté à une habitation pris du sucre et de l’eau. j’ai repris ensuite mon entrainement toujours avec cette sensation. Ensuite lors de mes sorties suivantes j’ai régulièrement embarqué avec moi ce qu’il fallait pour me restaurer au cas!!! Mais lorsque cela s’est reproduit pour la deuxième fois je n’ai pas compris ayant fais le nécessaire avant et pendant celà ne réglé pas mon problème. Depuis j’ai décidé d’analyser chaque récidive et le résultat est le suivant.

Apparition toujours aux alentours de 2 à 4 km d’entrainement cela dur environ 10 à 15 mn et ensuite tous disparais y compris cette très forte sensation de faim.

Merci de porter un intérêt à ma question.

Dans l’attente

Cordialement 
Eric LESSAULT

La réponse de Gilles Dorval, entraîneur

Le caractère répétitif du phénomène m’incite à vous conseiller d’en parler dès que possible à votre médecin. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce phénomène, à commencer par un problème de régulation de votre glycémie sanguine en début d’effort. Cette consultation et d’éventuels tests supplémentaires seront aussi l’occasion d’écarter la présence d’un éventuel cas de diabète encore méconnu chez vous à ce jour.

Afin d’établir ce diagnostic, votre médecin sera amener à poser toute une série de questions (liste non exhaustive) :
- Courez-vous à jeun ou non ? (A éviter pour le moment)
- Le phénomène survient-il uniquement le matin ou à tout moment de la journée ?
- A combien de temps remonte votre petit-déjeuner ou dernier repas lorsque ce phénomène apparaît ?
- Quels sont les aliments pris lors du dernier repas lorsque vous êtes victime de cet affaiblissement soudain ?
- Ce phénomène apparaît-il quel que soit votre état de forme général?
- ….

Pouvoir y répondre précisément facilitera grandement son travail.



 

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    Comme vous l’indique Gilles Dorval, il nous paraît important de vous diriger vers un médecin du sport. Nous allons de notre côté transmettre votre question à notre médecin, Yannick Guillodo. Ce qui ne vous empêche évidemment pas de consulter de votre côté, bien au contraire !

    Sportivement,

    La rédaction

    Répondre
  2. Bonjour,
    Merci de votre réponse. Depuis que j’ai mis en ligne ce message le phénomène ne s’est pas reproduit. Peut-être que cela ce produira ce matin!!!

    Est-ce que je risque un problème important pendant une sortie?

    J’apporte cette précision, je ne court jamais à jeun le matin.

    Je prend votre conseil et je vais me rapprocher de mon médecin.

    Sportivement

    Eric LESSAULT

    Répondre
    • Bonjour,

      Compte tenu de votre âge et de la description que vous faites, un bilan médical sérieux doit être fait.

      Vous avez raison sur une éventuelle cause métabolique : variations glycémiques à l’effort.

      Mais il faut aussi envisager une cause cardio-vasculaire. De ce fait, une épreuve d’effort cardiologique est absolument indispensable chez vous.

      D’ailleurs, bien que la pratique sportive soit bonne pour la santé, des contrôles systématiques sont indispensables : après 45 ans, tous les coureurs à pied, même asymptomatiques (c’est-à-dire ne se plaignant de rien et se sentant en pleine forme) doivent faire une épreuve d’effort cardiologique, tous les trois ans (45, 48, 51 ans, …).

      Alors faites cette épreuve d’effort, avant tout.

      Yannick Guillodo, Médecin du sport

      Répondre
  3. Bonjour,

    je me permet de déterrer ce sujet car j’ai des symptômes similaires et n’arrive pas à identifier leur source. Je suis un homme de 32 ans qui pratique le sport 4 à 6 fois par mois (Volley, CAP, natation, etc…). Les premiers signes sont apparus il y a 3 ans lorsque j’ai préparé le Marseille-Cassis. Tout comme Eric, les symptômes apparaissent au bout de 15 min d’effort et sont plus ou moins intenses. Grosse baisse de régime, sudation, perte d’énergie, fringale voir trouble de la vue (« tache » lumineuses apparaissant). Cela dure en générale 15 min puis repart progressivement. Le phénomène s’est amplifié pour apparaître, toujours de manière aléatoire, lors d’un effort physique (même petit comme monter des escaliers) suivant de près une prise d’aliment, même en faible quantité. Le seul phénomène limitant (sans faire disparaitre) les symptômes est de courir le matin à jeun.
    J’ai tenté de trouver un médecin à l’écoute sans grand succès. Un seul a daigné me faire réaliser des examens cardio (test d’effort + electro cardio) qui n’ont rien donné.
    Si vous avez des pistes à me fournir ou un début de solution, je suis preneur.
    A votre disposition pour toute informations complémentaires.
    Cordialement

    Répondre

Réagissez