Explications sur la Fréquence cardiaque et l’endurance fondamentale

Bonjour,

J’aimerais savoir quand on parle de % en FCM, est que que l’on parle de fréquence cible ? Ou est ce que l’endurance fondamentale comprend malgré tout de l’aérobie ? Par exemple pour être en endurance fondamentale sans anaérobie, si j’ai une FCMoyenne à 145 et max à 149, est ce que je ne dois pas dépasser 149 puls minutes ?

rifflart

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    L’utilisation d’un pourcentage de Fréquence Cardiaque (basé en l’occurrence sur la FC MAX) permet effectivement de cibler des intensités de course. A partir de votre Fréquence Cardiaque Moyenne (obtenue lors d’un effort intense sur une durée suffisamment longue d’au moins quelques minutes) vous pouvez calculer des zones de travail.

    A un pourcentage de Fréquence Cardiaque correspond tel pourcentage d’allure – en raison de l’approche théorique selon laquelle il existe une linéarité entre FC et intensité de travail. A ce sujet, je vous invite à lire l’article sur la Fréquence Cardiaque et à regarder les différentes réponses sur la Fréquence Cardiaque déjà apportées sur sur des sujets identiques.

    L’endurance fondamentale est un travail qui se situe dans le domaine aérobie même si l’on produit toujours un peu de lactate … même au repos.

    Les chiffres que vous donnez pour votre FC MAX et votre FC moyenne me semblent assez étonnants car très proches. Si votre FCMAX est effectivement de 149 et que votre fc moyenne pendant un footing est de 145 alors il ya de fortes chances que vous ne soyez plus en endurance fondamentale mais dans le cadre d’un travail qui sollicite très fortement la consommation maximale d’oxygène et donc que ayez une production de lactates déjà importante . Vous n’êtes donc plus dans une production énergétique aérobie.
    Le mieux pour avoir des valeurs correctes est se procurer un cardiofréquencemètre qui vous sera d’une grande aide.

    Répondre
    • Bonjour
      J’ai 48 ans, je cour depuis plus de 20 ans et j’ai un FCM de 205. Afin de baisser ma fréquence en course, j’ai fais pas mal d’endurance fondamental (à 70% de ma FCM, donc <140) cette été, c'est a dire 80% de mes sorties comme c'est préconisé, mais j'ai malheureusement perdu pas mal de vitesse. Est-ce normal ?
      J'ai pourtant fais aussi des séances de fractionné.

      Répondre
  2. Bonjour

    ans un premier temps, je ne peux que vous inviter à lire attentivement l’article sur la Fréquence cardiaque et les nombreuses réponses déjà apportées sur des questions similaires.
    Car votre démarche est étonnante.

    En effet, l’objectif de l’entraînement est d’aller plus vite sur une distance donnée. Qu’au cours de ce processus, on assiste à long terme (je dis bien à long terme) à une évolution de la fréquence cardiaque de repos et lors de l’effort sous maximal n’est qu’une conséquence de l’accumulation des charges de travail.

    On ne s’entraîne pas pour faire diminuer sa fréquence cardiaque, on s’entraîne pour courir plus vite ou pour courir plus longtemps puis plus vite sur plus longtemps.

    Vous avez une FC Max de 205, ce qui a votre âge, est tout à fait normal.

    Vous ne précisez pas le kilométrage hebdomadaire de vos entraînements mais vous dites que 80 % de votre entraînement se fait à 70% de votre FC MAX donc à environ 140 pulsations minute.

    Travailler à 70 % de FC équivaut à travailler à environ 55 à 60 % de VO² MAX ce qui est une charge de travail très faible. Courir à 140 équivaut souvent à des allures souvent à peine plus rapides que le marche rapide et ne permet guère de développer grand-chose…. sinon le fait de courir à 140 pulsations/minute. Et courir à 140, c’est forcément courir lentement, se brider.

    Ces correspondances endurance fondamentale /fréquence cardiaque ne reposent sur aucune base scientifique et ne sont que le fruit de classifications sans fondement. Oui un marathonien de très haut niveau sera en endurance fondamentale à 140 car il aura une FCMAX de 180 peut-être mais un coureur débutant sera à 160 /170 pour être dans les mêmes zones de travail.

    Oui, à force d’aller très lentement très souvent vous bridez votre organisme car il ne développera de compétences que dans un secteur très lent. Alors à l’entraînement, variez les allures et ne vous focalisez pas sur la FC à 140.

    Bon courage et bon entraînement

    Répondre
  3. Bonjour,

    je souhaitais intervenir car je trouve que les propos de Jean-Claude Vollmer (Expert lepape-info, entraîneur) ne sont pas les bons et je me demande même comment un expert peut avoir ce genre de discours, je cite :
    « Vous avez une FC Max de 205, ce qui a votre âge, est tout à fait normal »

    Ce n’est pas normal c’est exceptionnel !

    et

    « Travailler à 70 % de FC équivaut à travailler à environ 55 à 60 % de VO² MAX ce qui est une charge de travail très faible. Courir à 140 équivaut souvent à des allures souvent à peine plus rapides que le marche rapide et ne permet guère de développer grand-chose…. sinon le fait de courir à 140 pulsations/minute. Et courir à 140, c’est forcément courir lentement, se brider. »

    Alors, quand j’ai débuté la CàP, à 140 bpm je courrai à 6.6 km/h.
    En me tenant à ce rythme là à raison de 2x50min par semaine + une séance sans cardio le week end, je me retrouve maintenant à 10 km/h pour une fréquence de 140 bpm …

    Une chose est sûre, je ne vous choisirez pas comme entraineur …

    Damien

    Répondre

Réagissez