Douleur face externe du genou

Bonjour, je suis une fille de 19 ans (167cm/69kg). Je pratique de l’athlétisme en compétition depuis 6 ans sur la route (48min sur 10km), du cross et la piste en sprint (72s sur 400m par exemple) avec une VMA de 14 environ. Je m’entraîne environ 4 fois par semaine en club.
Cette année, je suis rentrée en première année de STAPS. Le nombre d’heure à pas mal augmenté avec 8h/semaine de sport en cours en plus des entraînements.

Donc pour commencer, en septembre, j’ai recommencé mes entraînements d’athlétisme normaux en plus des cours de STAPS (à savoir de septembre à janvier : 2h de natation, 3h de course d’orientation/kayak et 3h de football/rugby). De début octobre à mi novembre, j’ai enchaîné 3 courses de 10km et un cross de 5km. Jusque là, tout allait bien physiquement.

Fin novembre, j’ai commencé à ressentir une faible douleur au genou gauche. Elle se situait à l’extérieure, on aurait dit que c’était le tendon qui passait sur la tête de péroné (si je ne me trompe pas). La douleur apparaissait lors des footings lorsque j’avais déjà couru un peu mais que ça n’était pas encore chaud, lorsque accélérait, la douleur disparaissait.
Vu qu’une fois bien échauffée, la douleur disparaissait, j’ai continuée mon activité sportive normalement jusque mi-décembre. Pour mes examens, j’avais en course d’orientation un parcours en sous-bois. Au bout d’environ 30min d’épreuve (donc de course vu que le temps comptait dans la note), j’ai ressenti une vive douleur au niveau du genou. Toujours le côté extérieur du genou, j’avais mal comme si le tendon frottait à chaque mouvement. J’ai quand même fini l’épreuve le plus rapidement possible en pliant le moins cette jambe (1h).
A froid, j’ai constaté que j’avais énormément mal sur le côté externe mais que sur le côté interne, je commençais à ressentir une douleur également. Au touché, les lieux des douleurs étaient très précis.
Le lendemain, je suis allée faire des radios qui n’ont absolument rien données. On m’a prescrit de la crème anti-inflammatoire (qui n’a rien fait) et des séances de kinésithérapeute. J’ai arrêté toute pratique sportive pendant 1 mois (jusque mi janvier) tout en faisant mes séances de kinésithérapeute. En reprenant tranquillement le sport mi-janvier, je n’ai pas spécialement ressenti de douleur, je pense que c’est plus grâce au repos qu’aux soins de mon kinésithérapeute (ultra sons) même s’ils ont dû aider un peu.
En reprenant, pour les 8h de sport à l’école, j’avais pour la deuxième partie de l’année : 2h d’athlétisme (préparation 2000m), 3h de judo et 3h de handball/basket et donc 2/3 entraînements légers d’athlétisme du coup.
Jusque fin février, je ne ressentais pas de douleur sauf après les séances de judo (notamment après des combats au sol). J’ai donc décidé de faire un 10km que j’ai du abandonner à mi course (après 25min donc). A ce moment, j’ai ressenti exactement les même douleurs qu’avant au niveau externe du genou.
Là, je me suis re arrêtée totalement 1 mois avait également des douleur à froid. Mon médecin m’a prescrit un IRM (qui n’a rien donné…) et des semelles orthopédiques. Puis de fin mars (quand j’ai repris) jusque mi avril, j’ai réussi à finir mon année de sport à l’école avec des douleurs lors de la pratique de judo seulement. Jusque maintenant (mi juin), j’ai pu courir normalement sans douleur, mais sans footing plus long que 45min…
Tout cela semblait fini mais cette semaine (19 juin), le lendemain d’une compétition sur piste assez chargée, j’ai ressenti une douleur à l’endroit habituel lors d’un footing de récupération (au bout de 20min). C’était une faible douleur mais préparant un 10km pour le mois prochain, j’ai peur que tout recommence… J’ai aujourd’hui une petit gêne à froid.

Aucun des médecins que j’ai pu voir n’a trouvé ce que j’avais et ils n’ont rien pu me prescrire de mieux que du repos. Repos qui sert effectivement puisqu’à la reprise je n’ai pu mal mais cela revient quelques mois après… Mon entraîneur pensait au syndrome de l’essuie-glace mais rien d’anormal n’a été détecté à la radio ni à l’IRM, même si les symptômes semblent se ressembler.
Je tiens à préciser qu’avant mes périodes d’arrêt total, la douleur restait présente au repos, en marchant, en montant les escaliers, allongée…
Au niveau récupération, j’ai essayé (et je le fais toujours) de boire plus d’eaux (différentes) en rajoutant de l’eau avec une forte contenance de bicarbonate (Vichy St Yorre). J’ai également essayé de mettre du chaud sur mon genou, ce qui calmait la douleur un moment.

Voila, je pense avoir tout mis. Je ne sais pas si vous aller réussir à trouver ce que je peux avoir et surtout une solution parce que je ne me vois pas devoir m’arrêter un mois tous les 2/3mois… (surtout vis-à-vis de mes études dans le sport)

En vous remerciant d’avance

Cordialement,

Une réponse à la question

  1. Salut, une douleur chronique à 19 ans, il ne faut pas laisser ça sans réponse. Aucun des médecins que tu as vu ont proposé une IRM par exemple ? Perso je commencerais par demander à pouvoir bénéficier de cet examen…

    Répondre
    • J’ai déjà réalisé un IRM il y a un peu plus de 2 mois, le médecin qui m’a reçu à l’hôpital m’a demandé ce que je venais faire là… (il n’y avait rien d’anormal sur mon IRM)
      Donc arriver là, je ne vois plus que faire ni qui aller voir pour soigner ça !

      Répondre
      • Bonjour, moi j’ai le syndrome de l’essuie glace (tendinite), ça ne peut pas se voir à la radio mais on a fait une échographie du genou. Et c’est à ce moment qu’on a vu ce que j’avais. En espérant pouvoir vous aidez.

        Répondre
  2. En février j’ai commencé à avoir mal au genou droit (face externe) après chaque sortie de vélo. Je suis allé voir un médecin du sport, il m’a manipulé et à vu que le bassin était légèrement penché (suite à une chute dans les escaliers en décembre)
    En parallèle j’ai fais des radios qui n’ont rien montrées.
    Tu peux aller voir un ostéopathe

    Répondre
  3. Bonjour

    Je pense que votre histoire évoque tout à fait une pathologie tendino-musculaire du genou et plus spécialement le « syndrome de l’essuie-glace » qui a souvent était commenté et sur lequel les « spécialistes » intervenants ont souvent écrit.

    En ce qui concerne les explorations complémentaires, une radiographie simple du genou peut éliminer une affection osseuse évolutive dont il faut toujours se méfier ou une éventuelle exostose ou calcification qui pourraient favoriser le frottement du dit tendon sur la tête du péroné ou le bord externe du tibia. Mieux une échographie sérieusement réalisée ou une IRM confirmeront le diagnostic et élimineront une atteinte osseuse associée ou une lésion cartilagineuse ou ligamentaire séquellaire.

    Un examen podoscopique poussé, la recherche d’un trouble statique des membres inférieurs, l’usage d’une paire de chaussures « correcte », un entraînement spécifique, la suppression de gestes parasites, des exercices de renforcement musculaire couplés à des étirements spécifiques, des temps de récupération indispensables, viendront compléter les traitements locaux et généraux que vous avez probablement utilisés.

    Une tendinopathie ne survient pas par le fait du hasard et la prise en compte des ces différentes composantes doit vous permettre de courir dans des conditions confortables.

    Cordialement

    Répondre
  4. Bonjour Lolodi,

    Je rencontre le même soucis que toi, j’ai consulté généraliste et osthéo dont plusieurs séances en me disant que mon perroné descendrait.. donc effet essuie-glace ?
    Je suis perdu, a la radion rien, scanner rien, IRM rien ! Je vais aller consulter un podologue pour les avoir des semelles orthopédiques mais j’y crois pas énormément.
    Tu as eu des nouvelles depuis le mois de Juin ?
    Tu as trouvée une solution ou le problème persiste ?

    Merci et bon courage pour ce foutu problème qui a l’air incurable.

    Répondre
  5. Bonjour Lolodu13 et Lolodi22,

    Avez-vous réussi à éliminer ce problème ?
    J’ai également le même problème…

    je n’arrive pas à trouver de solutions, je me suis fait faire récemment des semelles orthopédiques et j’ai des séances de kiné à répétitions.

    Bonne journée,
    Cédric

    Répondre
    • Bonjour cedric

      Je suis footballeur et j’ai eu les mêmes douleurs en 2013. Apres les mêmes examens mentionné personne n’a su me dire ce que j’avais. J’ai fais des infiltrations mais aucune amelioration. Le chirurgien m’a alors propose une arthroscopie du ménisque externe droit. Mai 2014, suite a larthroscopie, Il s’est avéré que j’avais une hypermobilite du ménisque externe droit, qui frottait et provoquait ces douleurs… ménisque qui a été legerement rabote durant l’arthroscopie… j’ai pu reprendre le foot en compétition même si mon genou n’a jamais récupérer a 100%.
      Depuis février 2017, j’ai traîné une tendinite du tendon externe reliant le mollet a la cuisse, mais j’ai pu finir la saison en serrant les dents. Après 1mois et demi de repos et des séances de kiné je reprend une nouvelle saison avec la tendinite… Et hier après 30min de jeu, j’ai de nouveau ressentie les douleurs de frottement aiguë identique à celle d’avant operation. Je sais déjà que les irm scanner etc ne reveleront rien. Je vais tenté des infiltrations, mais je pense que seule une arthroscopie du ménisque externe permettra de régler ce problème… j’ai tout de même un doute sur le péroné qui est également hypermobile selon mon kiné..

      J’espère que ce témoignage te sera utile dans la résolution de ton problème…

      Tiens moi au courant de ce que tu as eu comme diagnostic.

      Pierrot

      Répondre
  6. Bonjour @Pierrot,

    Mon Kiné m’a aussi dit que j’avais aussi une hyper mobilité au niveau du péroné et que le muscle ischio pourrait être la cause de cette douleur car il tire le péroné vers le haut.

    En ce moment je travail énormément ma souplesse (J’ai longtemps joué au football). Je suis aussi dans une phase de réathlétisation. Ma douleur se déclenchée au bout de 5km, du coup je cours vraiment progressivement, 3km pendant 1/2 semaine ensuite je passe à 4km 1/2 semaine…

    Mon objectif est de faire un semi-marathon sur octobre

    Bon courage pour ta saison, tiens moi au courant si ça s’améliore de ton coté.
    Je te tiendrait au courant de mon évolution…

    Cédric

    Répondre
  7. Bonjour,

    Même symptômes : douleur sur l’extérieur du genou gauche au bout de 20-25 minutes de footing. Très légère gêne quasi permanente.

    Plusieurs médecins, ostéos ou étiopathes consultés. Diagnostiques contradictoires (tendinite avec anti inflamatoires et repos sans aucun effet…. Replacement des lombaires…

    Radio, IRM… rien d’anormal.

    Je cherche depuis un an une solution mais suis découragé

    Juste une courte amélioration suite RDV ostéo qui aurait remis en place le péroné. J’ai cru au miracle en ayant fait une un ou deux séances sans douleurs puis c’est rapidement revenu.
    Je retourne le voir en me demandant si ce n’est pas un problème de raideur musculaire qui viendrait déplacer le péroné…

    On va bien voir.

    Répondre
    • Bonjour, même problème que vous. Rien à la radio ni à l’irm ni au scanner. Pourtant je ne peux pas courir plus de 20 min…. Mon médecin du sport dit pourtant qu’il y a quelque chose au niveau du péroné.
      Avez vous eu un retour de votre médecin ?

      Répondre

Réagissez