Douleur à la fesse droite

douleur à la fesse droite

Bonjour, j’ai 60 ans et cela fait 3 ans maintenant que je « traine une douleur à la fesse droite qui par moment est irradiante la face extérieure et par moment avant de la cuisse et peut aller jusqu’au devant du mollet. Je ressens par moment comme des coups d’aiguille au niveau de la fesse lors de la course à pied, bizarrement la douleur est plus vive après une marche rapide d’une heure qu’après un footing d’une heure.
J’ai vu une ostéopathe, j’ai fait du kiné, j’ai consulté un rumathologue qui m’avait diagnostiquer une tendinite du fessier, après une infiltration rein de mieux, j’ai fait radio du bassin et colonne lombaire pas de lésion disco somatique sans pincement discal significatif.
J’ai fait IRM bassin et hanches: Coxarthrose droite débutante, pas d’anomalie visible susceptible d’expliquer la douleur, banal Kyste de Tarlov au niveau du trou de conjugaison S1 ou S2 Gauche !
J’ai fait IRM Lombaires : Pas de trouble de la statique, Pas d’ hernie discale ou de conflit disco-radiculaire, pas de coulée pré ou latéro-vertébrale.
J’ai fait un scanner lombaire: L1-L2, L2-L3, L3-L4 pas d’anomalie discale.
L4-L5début de pincement discal postérieur avec protrusionun peu plus marquée en foraminal et extra-foraminal à droite sans qu’on puisse parler de hernie.
L5-S1 début de pincement discal postérieur mais sans hernie
Je vient de faire une échographie des ligaments et muscles du fessier et rien d’anormal, le radiologue m’a dit que cela pourrait venir d’un conflit entre les muscles , ligament et l’os et me conseille de voir un médecin du sport.
Voilà j’ai été long, comme l’est mon mal je ne sais plus quoi faire et qui voir, qu’en pensez vous s’il vous plait.
J’oubliais, je porte des semelles ortho depuis 5 mois (pronateur et bassin décalé de 6mm d’après les radios) mais je n’ai pas vu d’amélioration.
Merci d’avance pour vos conseils

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    Bravo pour la description très précise de votre douleur et du parcours de soins, notamment des différentes imageries qui l’ont accompagné.

    Vous décrivez une pathologie malheureusement complexe et fréquente chez les coureurs à pied. Il s’agit d’une sciatalgie, c’est-à-dire d’une compression par protrusion discale de la racine du nerf sciatique droit au niveau L4-L5. Les douleurs sont typiques avec irradiations à la fesse, à la cuisse et au mollet droit et sont déclenchées par la marche ou la course. Les autres pathologies pouvant donner ces mêmes symptômes ont été éliminés : arthrose de hanche, tendinopathie des fessiers, fracture de fatigue du sacrum, arthropathie sacro-iliaque, etc.

    Le scanner lombaire, comme l’ IRM, sont réalisés en position couchée et ne peuvent pas donner d’éléments diagnostics précis sur la compression discale à la marche ou bien à la course. Mais la notion de « pincement discal postérieur avec protrusion plus marquée en foraminal à droite » suffit à être quasi-certain du diagnostic.

    Dans un premier temps, le traitement est basé sur la rééducation et le travail lombo-abdominal que les anglo-saxons nomment le « core training ». Il s’agit d’un renforcement des muscles du tronc avec gainage en auto-grandissement et travail d’équilibre sur ballon par exemple. Il est essentiel de commencer par le début : deux à trois séances par semaine pendant au minimum cinq semaines chez un kinésithérapeute motivé et compétent pour vous prendre en charge.

    En parallèle à cette rééducation, il serait intéressant que vous preniez des cours suivant la méthode « Pilates » et que vous intégriez ce mode de posture dans votre vie quotidienne. Evitez les manipulations avec recherche de craquements qui pourraient aggraver la protrusion discale.

    Si les douleurs persistent, une infiltration de corticoïdes sous scanner au niveau de la protrusion par un radiologue entrainé à cette technique est toujours possible et pourrait être « providentielle ».

    J’insiste, c’est le travail de renforcement musculaire lombo-abdominal bien conduit et poursuivi très régulièrement qui, en modifiant votre positionnement lombaire, va améliorer votre plaisir de faire des activités physiques et sportives.

    Bon courage

    Répondre
    • Bonjour

      Voila dix ans et plus que je souffre de la fesse. Hier soir avait lieu le spectacle de fin d’année de ma petite fille, elle était merveilleuse sur scène mais mon plaisir a été gâché par cette douleur atroce que j’ai dans la fesse droite des que je m’assois. On m’a parlé de nerf coincé. On m’a fait des infiltrations sous scanner mais je n’ai au aucun soulagement. J’aimerais tant que l’on me dise ce que je dois faire pour être soulagée. J’ai fait des tas de choses pour essayer d’aller mieux mais rien n’y fait.
      Quelqu’un connaît il ce genre de symptôme, nerf cluneal coincé et que faire pour le décoincer?

      Merci d’avance

      Répondre
      • Bonjour,
        Il est très probable que vous ayez consulté un grand nombre de médecins et de médecins spécialisés. De ce fait vous n’avez sans doute plus l’envie de raconter votre longue histoire clinique et il me manque de nombreux éléments pour pouvoir vous orienter. Cette névralgie est effectivement déclenchée par la position assise car, dans cette position, le nerf est comprimé entre l’os ischiatique et le plan dur du siège.
        Voici une première question : les activités physiques et la course à pied peuvent elles déclencher ou aggraver les douleurs ? Pour les professionnels de santé, il n’est pas toujours facile de différencier la névralgie du nerf clunéal de la névralgie du nerf sciatique déclenchée par la compression du muscle piriforme. Comme la névralgie du nerf clunéal, la névralgie du piriforme est aggravée par la position assise prolongée notamment sur plan dur. Mais la douleur en relation avec le piriforme est aggravée par la course à pied. Et dans ce cas, les étirements des muscles pelvi-trochantériens soulagent le plus souvent les phénomènes douloureux.
        Si vous souffrez très précisément d’une névralgie clunéale et que les infiltrations sous scanner ont été inutiles, l’étape thérapeutique suivante est de consulter un neuro-chirurgien pour envisager avec lui une éventuelle intervention chirurgicale. La chirurgie consiste à libérer le nerf des faisceaux tendineux ou musculaires qui le compriment tout le long de son trajet. Je vous avoue que je n’ai jamais fait opérer un sportif pour une pathologie du nerf clunéal et qu’il m’est difficile de vous assurer que les résultats de la chirurgie sont moyens, bons ou très bons. Je me permets donc de vous conseiller de prendre plusieurs avis spécialisés avant d’envisager la chirurgie.
        Tenez-nous au courant.
        Cordialement.

        Répondre
  2. Bonjour
    Pour le kyste de Tarlov si celui est symptomatique on peu parler de maladie de TARLOV, en effet quand je vois votre parcours et vos symptômes vous avez tous les symptômes communs que nous avons sur cette pathologie qui est très méconnue du public, des centres hospitaliers, des médecins, une très grande érrance. Les kystes de Tarlov est une maladie rare (Maladie de Tarlov) ou Syndrome de Tarlov (car ce sont un ensemble de symptome ).Ils siègent au niveau du sacrum au niveau de la deuxième et troisième vertèbres sacrées. kystes péri-neuraux (Tarlov) sont des kystes des racines nerveuses trouvés le plus souvent au niveau de la colonne sacrée survenant entre des couches de recouvrement de la périnèvre et la endonèvre près du ganglion de racine dorsale. Certains kystes de Tarlov peuvent exercer une pression sur les éléments nerveux, entraînant des douleurs, la radiculopathie et même radiculopathie multiple de la queue de cheval. Il n’existe pas de consensus sur les options thérapeutiques appropriées de kystes de Tarlov. (La communauté médicale est très divisée sur la façon de traiter ces problèmes (ceci signifie donc qu’il n’existe pas de traitement optimal). En raison de la pathogenèse claire et physiopathologie des kystes de Tarlov). Si vous voulez plus d’informations notre association et a votre écoute http://kystedetarlov1.e-monsite.com..
    cordialement

    Répondre
  3. bonjour,cela fait depuis juin 2013 que je souffre de douleurs bas du dos coté gauche ,douleurs à la fesse gauche la hanche du meme coté la douleur va jusqu’aux orteils, plat du pied si je met sur le dos la douleur à la jambe gauche augmente fortement je me met sur le coté droit avec un petit coussin entre les jambes,les douleurs bas du dos et fesse on dirait qu’on m’enfonce un clou,à la jambe et orteils c’est plus qu’electrique plus douleurs des os du pied ainsi que le tendon d’achile lors d’un IRM en juillet 2013 ,on voit 2 hernies discales l4l5 et l5s1 et une formation de kyste sur le trajet de la racine s2 gauche.AU mois de novembre 2013 l’IRM donne des protrusions discale l1l2,l2l3,l4l5,l5s1 et volumineux kyste de tarlov à hauteur de s1,en medicament daffalgan codeiné,tramadol 100mg puis 200mg ,lyrca50mg puis 75mg enfin du taroxyl,rien n’a changé dans les douleurs,le kiné n’a fait qu’augmenter les douleurs j’avais meme du mal à marcher,sans parler des autres soucis des fois j’ai du mal à uriner suivi de fuite pour les scelles c’est jamais pareille je peux etre constiper plusieurs aussi au fait c’est la misere,le neurochirurgien me dit qu’il n’ya rien à faire c’est des séquelles ,mais moi je suis tombé sur l’article de la maladie de tarlov,est- ce que j’ai cette maladie ?que dois faire?les douleurs ne font qu’augmenter

    Répondre
  4. Vous pouvez nous rejoindre sur notre page Facebook a cette adresse pour en parler https://www.facebook.com/groups/tarlov.

    cordialement

    Répondre
    • Bonjour Docteur
      Je viens de m’apercevoir que je ne vous avais pas remercié pour votre réponse également très complète
      Encore merci et toute mes excuses pour mon retard

      Répondre
  5. douleurs dans la fesse droite montant dans la hanche du mal a me relever possition assise et coucher . je fait du fouting 3 fois par semaine

    Répondre
    • je me fais soigner avec de la meso therapie, des piqures avec de l’eau de mer, la je vais porter des semelles. Je prends des médicaments ibuprofene et paracetamol codéine lorsque je bouge (lors d’un de travail dans la maison, j’ai la douleur qui s’entifie et le poids de mon corps sur ma jambe me fait très mal. J’y vais doucement et ca va dans la fesse et le mollet.

      Répondre
  6. Bonjour Docteur j’ai une petite question à vous posez. suite à mon entrainement de 3 fois par semaine j’ai fais du fractionné et d’un coup j’ai eu une douleur à ,la fesse gauche et derrière la cuisse gauche cela fait 4 semaines que j’ai ça mon médecin me dit que ce n est pas musculaire mais peut être un tendon ?
    Pourriez vous me donnez votre avis merci
    et que dois je faire? j’ai passé une éco et il y a rien au niveau musculaire .
    Cordialement

    Répondre
  7. bonjour,j’ai une hernie l4l5,en 2013 on detecte dans mon dos un kyste de tarlov.qui peur dire que c’est un kyste de tarlov,et j’ai une ciatique jambe gauche,elle est du à quoi? que pourrai-je faire? y a il un medecin pour soigner ces doulers?

    Répondre
  8. Bonjour, j’ai eu une déchirure de 7cm sur l’ischio jambier côté droit . Cela fait 4 semaines que je fais de la KINE et repos complet. La douleur a disparu sauf une douleur sournoise au niveau de la fesse droite. Vu avec le Kiné, j’ai fait un essai de recourir allure lente 15mn pour voir les sensations. J’ai ressenti des douleurs et surtout au niveau de la fesse.
    Je ne sais pas quoi faire ? Est ce vraiment lié à la déchirure des ischio.

    Répondre
    • Réponse de l’expert :
      Bonjour,
      Il m’est difficile de vous orienter sans en savoir plus sur la localisation exacte de votre douleur aux ischio-jambiers. Généralement, chez les sportifs, la lésion musculaire se situe au tiers inférieur de la face postérieure de la cuisse et plutôt vers l’extérieur à la jonction entre les deux chefs musculaires du biceps crural 5 à 10 centimètres au dessus du genou. Vous décrivez une douleur plutôt située à la fesse et donc à l’insertion des muscles ischio- jambiers sur le bassin. Ce type de lésion dite « proximale » mérite une étude très précise sur le plan échographique et IRM. En effet, si c’est bien le cas chez vous, il est très important sur le plan diagnostic et thérapeutique de connaître le niveau exact de la lésion :
      – s’agit-il d’une désinsertion du tendon au niveau de son insertion sur le bassin ?
      – S’agit-il d’une rupture du corps d’un tendon ou de plusieurs tendons entre l’insertion osseuse et le muscle ?
      – S’agit-il d’une lésion au niveau de la jonction entre le tendon et le muscle ?
      Les deux premières hypothèses doivent faire consulter en milieux chirurgical spécialisé car la chirurgie est parfois envisagée.
      En cas de lésion à la jonction tendino- musculaire, le traitement associe le repos sportif pendant minimum huit semaines et une rééducation très précise.
      Mon premier conseil est donc de ne pas perdre de temps pour consulter un radiologue qui connaît bien les sportifs. Celui-ci pourra localiser précisément la lésion musculaire avec une échographie. En cas de doute à l’échographie, une IRM sera très contributive au diagnostic et au traitement.
      Cordialement

      Répondre
  9. Merci pour vos commentaires.
    J’ai donc fait 8 semaines de Kiné pour soigner l’ischio jambier côté droit. Malgré ces séances une douleur persiste au niveau du fessier. Kiné ne l’explique pas et me demande de refaire une échographie afin de voir d’où cela vient.
    J’ai donc effectué une échograhie qui révélait que la déchirure n’existait plus. J’ai eu la chance d’avoir fait cet examen avec un radiologue sportif (coureur de marathon) et à l’écoute et donc je lui ai expliqué mon problème. Il a fait une échographie au niveau du fessier là ou j’ai indiqué ma douleur. Il a vu une lésion tendineuse d’insertion du semi tendineux au niveau de la tubérosité sciatique avec irrégularité de la corticale. Il m’a conseillé de consulter un médecin du sport et m’a également parler de faire un PRP. (Pour info je suis inscrite à un trail montagne pour la mi juin (20km-1500dénivelé) ). Merci de me dire ce que vous en pensez et votre diagnostic.
    bonne journée.

    Répondre
  10. Bonjour,
    Pourriez vous m’orienter vers un médécin ou un organismie spécialisé dans les douleurs au niveau fessier ? je vous explique ma situation.
    Je suis devenue une grande sportive il y a environ 2 ans.. pres de 10h de sport (step/renfo, cardio) + une heure de course par semaine.. . Forcement je suis devenue accro à la course à pied et lorsqu’on m’a diagnostiqué un début d’entorse du ligament du genou droit (avec repos sportif obligatoire) ça a été un effondrement. J’ai fait des séances de kiné mais qui n’ont pas dü porter leur fruit dans la mesure où j’ai développé le TFL (tendinite du facia latia) .. peut être avais je repris le sport trop tôt aussi… bref pour finir j’ai le syndrome du piriforme que je dois admettre je parvenais à plutôt bien maîtriser grâce à de régulières séances d’étirements.
    Mais la, j’ai du diminuer mes activités sportives et la douleur s’est développé à tout le fessier.. je sens que c’est tres enflammé au point que qd j’appuie j’ai l’impression que ca soulage !! Mais en marchant, en position assise, parfois c’est comme si ça me lançait jusqu’à en faire une douleur chronique.. j’ai fait de la mésothérapie, des séances de kiné, ostéopathie.. mais là je ne sais plus vers qui me tourner !!
    J’avais fait au tout début de mes problèmes un scanner mais je pense qu’il serait judicieux de faire scanner ou autre radio .. j’aimerais beaucoup enfin trouvé la cause pour pouvoir trouver une solution !! cela devient extrêmement gênant puisque maintenant c’est même en marchant que la douleur s’installe !!

    Avez vous des recommandations ? des conseils ?

    Merci d’avance pour votre aide.

    Répondre
  11. bonjour, J’ai très mal au dessus de la fesse droite; vu: irm , scanner, rien de spécial me dit-on .
    Je prends « Solipred » + »Cholécalciférol 100000 u.T. » + » Cacit 500  » m’ayant trouvé de l’ostéopatie .
    Tout ça vu par une généraliste , mon médecin traitant ne faisant rien . Je reste toutefois sans amélioration , ne pouvant pratiquement plus rien faire .
    Je vous remercie du fond du coeur pour votre réponse . ( j’ai 73 ans) merci .

    Répondre
  12. bonjour, je suis gymnaste donc je m’entraine et m’étire beaucoup et quand je fait mon grand écart de la jambe droite après mettre bien sur échauffer. j’ai un douleurs permanente sous la fesse droite elle s’en va quelque jours plus tard. Mai c’est embêtant car je ne peu presque pas marcher tellement que la douleurs est intense ni faire de la gymnastique de plus j’en fait deux heures par jour plus 4heures 2 fois par semaine. Je ne suis pas aller consulter un médecin car pour rien au monde je voudrais rater un entraînement de gym. Surtout que j’ai une compétition en décembre. Je pense avoir une déchirure ou un échauffement qu’en penser vous?

    Répondre
  13. Bsr docteur, ça fait un mois que je sens mal à la cuisse droite. Parfois j’ai mal à la fesse droite et je ressens des picotements dans la cuisse. À l’hôpital on m’a prescrit du calcium et du magnésium. Mais rien ni faire j’ai toujours cette douleur dans la cuisse et fesse droite. Que faire ? J’ai besoin de votre aide.

    Répondre

Réagissez