Réussir sa pasta party, ça s’apprend !

Conseils cuisson et recette bolognaise

Pâtes et sportifs forment souvent le couple gagnant les veilles de course. Alors, pour que votre pasta party soit réussie, suivez les quelques conseils de notre diététicienne, Dominique Poulain.

spaghetti bolognese

Je craque, ils craquent tous pour les pâtes! Des coquillettes aux tortis, des farfalles aux spaghettis,… longilignes ou élégantes rondelettes, plates ou délicates bouclettes, il existe mille variétés de pâtes pensées pour tous les appétits sportifs.

Le secret des assiettes : trouver les bonnes combinaisons et les ingrédients indispensables à l’envol des goûts et des saveursCar, il n’y a pas que les glucides dans la vie !

Pour vous simplifier la vie, et vous mettre l’eau à la bouche, vous trouverez au fil de vos lectures sur notre site, des recettes faciles à confectionner et parfaites les veilles de compétitions ou d’entraînements. Gageons qu’elles vous aideront à grignoter quelques secondes !

Les pâtes, côté cuisine

L’art et la manière pour des pâtes « al dente »

Le temps de cuisson des pâtes sèches varie selon leur forme, leur catégorie. Pour ne pas transformer votre festin en pâtée collante, la cuisson al dente est recommandée. Ainsi, les pâtes de meilleure consistance :

  • se mélangent plus facilement avec la sauce
  • ont davantage de goût

Les pâtes trop cuites restent moins en bouche, et, de ce fait, sont peu mastiquées. Elles sont mal imprégnées de salive qui contient une enzyme très particulière, la ptyaline, essentielle à la bonne digestion de l’amidon en sucres faciles à digérer dans le tube digestif.
La ptyaline, enzyme salivaire, brise les liens entre les molécules de sucres présentes dans l’amidon, ce qui le rend digeste.

Tout feu, tout flamme

  • Faire bouillir une grande quantité d’eau (1litre d’eau pour 100 g de pâtes sèches). Ce grand volume d’eau évite la concentration de l’amidon, qui abime le gout des pâtes.
  • Saler au bon moment : celui de l’ébullition de l’eau. Baisser un peu la flamme, ajouter le sel, attendre sa dilution (5-10g de sel/litre d’eau, mais là, c’est aussi une question de goût).
  • Après la dilution du sel, plonger délicatement les pâtes. Raviver le feu pour retrouver rapidement les gros bouillons. Ne pas casser les pâtes au moment de les mettre dans l’eau, attendre qu’elles plient sous l’effet de la chaleur.
  • Cuire à feu vif, à découvert, dans l’eau bouillante. Les pâtes doivent être complètement immergées. Attention aux débordements en cours de cuisson !
  • Mélanger souvent (toutes les 3 minutes) pour obtenir une cuisson homogène et éviter que les pâtes ne collent entre elles.
  • Arrêter la cuisson « al dente » (littéralement « à la dent »). En raison de la chaleur et de l’imprégnation d’eau, les pâtes continuent d’évoluer, même après l’égouttage.
    Ne pas toujours suivre en aveugle les temps mentionnés sur les paquets de pâtes. Il est préférable de les gouter en fin de cuisson, pour qu’elles soient à votre « bon goût » et celui de vos invités.
  • En fin de cuisson, ne pas laisser les pâtes tremper dans leur eau. Elles vont gonfler et se ramollir. Les égoutter immédiatement dans une passoire.
  • Ajuster les temps de cuisson de vos pâtes et de votre sauce.

Dernier conseil : inutile d’ajouter de l’huile dans l’eau car le film lipidique se déposant à la surface des pâtes les empêche de bien absorber la sauce d’accompagnement.

Les pâtes, côté recettes

Voici une des variantes « Tagliatelles bolognaise » prête à satisfaire toutes les convoitises gourmandes. Ce classique incontournable, très simple à préparer, économique, est LA recette la plus souvent proposée la veille de courses. Pratique, la présence de viande en fait un plat complet à lui tout seul.

Recette de la sauce bolognaise pour 4 personnes

Ingrédients

300 g de veau haché
100g de viande de bœuf (du boucher ou à 5% de matières grasses aux rayons surgelés ou frais du supermarché du coin)
500 ml de tomates pelées, concassées  (nous sommes en février, ce n’est pas la saison des tomates)
1 oignon et/ou 1 échalote (selon votre sensibilité digestive)
Des herbes de votre choix : thym, basilic, laurier, origan,… ou noix de muscade
Huile d’olive vierge extra
Parmesan ou pecorino (pâte pressée au goût corsé au lait de brebis)
Sel, Poivre

A votre tour

  • Faire dorer l’oignon haché et/ou l’échalote dans l’huile d’olive.
  • Egrener les viandes hachées. Faire revenir pendant quelques minutes, en remuant le contenu de la poêle avec une cuillère en bois.
  • Associer la concassée de tomates, les herbes, le sel et le poivre
  • Baisser le feu et laisser mijoter 30 minutes environ, en ajoutant un peu d’eau si besoin. Remuer occasionnellement la sauce.
  • Répartir les pâtes égouttées, puis la sauce bien chaude, dans de jolies assiettes creuses préchauffées.
  • Saupoudrer, juste avant la dégustation, de quelques cuillerées de parmesan ou de pecorino fraîchement râpé.

Suggestions

  • Remplacer les tagliatelles par des spaghettis.
  • Ajouter un peu de crème fraiche liquide à votre sauce, en fin de cuisson.
  • 2-3 cuillerées à soupe de carottes en dés pour casser l’acidité de la tomate.

Bon appétit !

Réagissez