Quel dîner la veille d’un semi-marathon ?

Je cours un semi-marathon demain, je mange quoi ce soir ? Si vous vous posez cette question, cet article est fait pour vous.

pates

Le « protocole sucres » continue

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Les assiettes doivent continuer de remplir les muscles et le foie en sucres « complexes ». Dans l’attente de la course, rangés et stockés dans ces deux organes, ils prennent un nouveau nom, celui de glycogène. Ce carburant sera essentiel pendant l’effort. Alors, sportifs de tous niveaux, à vos féculents !!!

Ne quittez pas votre bouteille d’eau

Elle doit vous suivre partout. Votre organisme est plus à l’aise pour gérer votre hydratation sur une longue durée.

Pour stocker le glycogène, il faut que les muscles et le foie aient de l’eau. Il leur est impossible de faire sans. A chaque gramme de glycogène se rattachent 2.7 grammes d’eau. Une légère augmentation de votre poids est normale, mais elle est passagère, la veille de la course.

Les réservoirs sont limités

Inutile d’abuser des pâtes à la Pasta Party. La consommation massive de nourriture risque de surcharger le travail de votre estomac, voire d’entrainer une digestion difficile la nuit !

La veille de l’épreuve, une assiette de pâtes ou de pommes de terre, du pain à table, voire un dessert de type tarte aux fruits ou riz au lait sont suffisants pour charger les réserves du foie et des muscles.

Des idées des repas : 

Le repas de la veille d’une course

La recette pour une pasta party maison parfaite

Réussir sa pasta party, ca s’apprend

Repas veille de marathon : digeste mais costaud

Osez la « riz party » les veilles de courses

 

Les commentaires sont fermés.