« La Parisienne », le bon repas veille de course !

Vous allez prendre le départ de La Parisienne ? Suivez nos conseils pour bien vous alimenter la veille de l'épreuve et vous sentir en pleine forme le jour J.

Poisson et pommes de terre

De la théorie

Soyez sélective

C’est le dernier moment pour achever la recharge énergétique musculaire et hépatique. Pour cela, il faut privilégier les aliments riches en glucides «lents» (pomme de terre, pâtes, riz, pain, crêpes maison…) et limiter les graisses cuites (fritures, panés, pizzas du commerce…). L’huile d’assaisonnement (colza, olive) et le beurre crus sont conservés pour préserver les qualités gustatives de votre repas.

Les crudités (en entrée ou en dessert) sont susceptibles d’accélérer votre transit intestinal, jouez la modération.

Et, enfin, il est indispensable de bien boire… de l’eau. Celle-ci permet de mieux fixer les réserves de sucre dans les muscles et le foie.

Adaptez les portions

Les quantités consommées doivent être adaptées à vos habitudes. L’ingestion forcée et abondante de la traditionnelle pasta-party, dans un contexte de stress pré-compétitif, peut occasionner des troubles digestifs et une perturbation du sommeil. Il faut «reposer» votre organisme en évitant les repas trop copieux.

A la cuisine

Un exemple de repas facile à préparer

– Filet de poisson et sa larme de beurre blanc
– Pommes de terre en robe des champs
– Fromage blanc au miel
– Poire cuite aux épices (2-3 minutes de cuisson, selon la puissance du micro-ondes)
– Et, du pain et de l’eau à table

Faites de beaux rêves !
zp8497586rq
zp8497586rq
Les commentaires sont fermés.