Detox : Mais, que fait l’organisme ?

On ne peut pas y échapper en ce début d’année. Aliments « detox », séjours « detox », cures « detox »,… tous ont la côte et se multiplient pour vous libérer de vos « toxines ». C’est plein de promesses de bien-être, de rattrapages santé, de nettoyages en profondeur : de quoi nous faire rêver !!!… Mais, que fait l’organisme ?

Source - Fotolia
Source - Fotolia

Revenons aux définitions

 

Une toxine est définie comme une « substance toxique produite par un organisme vivant (bactérie, insecte, serpent venimeux,…), auquel elle confère son pouvoir pathogène ». (Edition 2009 du Petit Larousse).

Tétanos, dysenterie, botulisme,… sont des maladies provoquées par des toxines : Vrai. Poches sous les yeux, grise mine, manque d’entrain,… sont des malaises causés par des toxines alimentaires: Faux. Je vous conseille vivement de changer de crèmerie si vos aliments sont réellement « toxinés » !

Dans la Grèce antique, au Moyen-âge ou au 17è siècle, les médecins n’avaient pas beaucoup de traitements à proposer à leurs concitoyens. Lavements, purges, cures, monodiètes… symbolisaient la revitalisation. Aujourd’hui, les réponses commerciales ont des airs de ressemblance. Les cures du 21è siècle brandissent les mêmes méthodes pour expulser vos pseudos toxines : « des tisanes ou des soupes de légumes bien diluées et bien chères ».

Qualifier de toxines nos petits excès alimentaires ou les déchets fabriqués par les cellules de notre organisme est fantaisiste et montre un réel manque de rigueur scientifique. Quid des toxines en cause ? Quid des preuves que les produits fonctionnement ? De plus, les cures détox n’ont toujours pas montré leur efficacité quant à la suppression des métaux lourds, pesticides ou autres contaminants de l’alimentation.

 

C’est plus compliqué ou plus simple!

 

L’organisme en connait un rayon pour évacuer ses vilains déchets au cours de la journée. Il a développé un mécanisme intelligent, gratuit, 24h/24, 7j/7,  appelé « homéostasie », une technique validée depuis des millénaires.

Notre corps sait nous débarrasser des déchets grâce au travail continu du foie, des reins, des poumons et plusieurs autres organes. La glande hépatique nettoie le sang en séparant les éléments indispensables et les substances inutiles. Celles-ci sont ensuite envoyées vers les reins qui les éliminent naturellement dans les urines.

Et, oui, il faut un peu plus que la consommation de boissons carottes-gingembre-citron, de jus d’orties, de cures de fruits exotiques ou de thés hors de prix pour purifier notre organisme de « toxines » effrontées. Arrivés dans l’estomac puis en transit dans l’intestin grêle, les sucres des jus de carottes ou de poireaux sont découpés en petits éléments, le glucose, afin de pouvoir rentrer dans les vaisseaux sanguins. Et là, il ne reste plus du tout de jus de carottes !!!! Comment peut-il nettoyer ?

 

La simple mise au vert

 

Le sportif a besoin d’énergie pour courir et bien récupérer. L’accumulation de cures de jus et de diètes liquides affectera son renforcement musculaire.  

Si le « temps détox » était une simple mise au vert alimentaire après quelques excès gourmands, une mise au repos du système digestif avant de retrouver sa faim, le régime aurait un sens. Sauf que ces cures sont des arguments marketing pour vendre des produits onéreux et profiter de la crédulité de certains sportifs.  

Accumulation de petits tracas digestifs, de coups de fatigue ou d’agacements, affaiblissement du système immunitaire, prise de quelques kilos,… gardez vos forces et votre énergie pour vous réinvestir dans une bonne hygiène alimentaire, avec des aliments simples et une cuisine maison autant que possible.

Faites confiance à votre corps, il vous le rendra bien !

 

 

Dominique POULAIN, Diététicienne nutritionniste du Sport. http://www.nutritionniste-dieteticien.fr

Pour en savoir plus : https://www.senat.fr/rap/r12-480-1/r12-480-11.pdf

 

 

Réagissez