Comment s’alimenter avant un 5 ou un 10 km?

Le dernier repas consommé est le plus souvent le petit déjeuner.

Le petit déjeuner

Si vous partez sur un 5 ou 10 km, il n’est pas utile de faire d’excès le matin. Pour un marathon, ce serait différent. Attention, un repas bien glucidique la veille au soir est toujours incontournable.

Pas de recettes novatrices

Pour les courses inférieures à 1h-1h30, un petit déjeuner classique, confortable et digeste suffit.

  • une boisson : café, thé
  • des tartines de pain-beurre et/ou confiture, marmelade…
  • un laitage : un yaourt, ou un fromage blanc avec cuillère(s) de sucre
  • de l’eau pour se réhydrater. (puis fractionnez vos apports hydriques jusqu’au moment du départ.)

Vous pouvez remplacer les tartines par du riz au lait, des crêpes… si vous l’avez déjà testé.

Avant de partir, manger au bon moment

Le petit déjeuner devra être terminé 2-3 heures avant la course, disposition commune à toutes les compétitions sportives. Ce délai est souvent nécessaire à l’achèvement de la digestion qui représenterait un effort supplémentaire pour votre organisme pendant la compétition. Ce n’est pas le moment de le fatiguer !

Pas de ‘’grasse’’ matinée

On supprime les aliments riches en graisse car ils sont digérés trop lentement. Pas de brunch à l’anglaise, ce matin.  On oublie les œufs brouillés aux lardons, les légumes marinés et les bagels aux oignons !

L’estomac léger, vous pourrez apprécier votre épreuve de course à pied et donner le meilleur de vous-même.

1 réaction à cet article

  1. Ben et les tartines pleines de Nutella????

    Moi c’est mon ti dej habituel!!! :-S :-P

    Répondre

Réagissez