Alcool et hydratation ne font pas bon ménage

Ça va de soi : boire permet d'éviter de se déshydrater. Mais attention, il ne s'agit pas de consommer n'importe quel liquide. L'alcool, par exemple, accentue votre déshydratation.... Explications de Dominique Poulain, diététicienne.

alcool et sport

Déshydraté, fatigué, sans doute « distrait » pour faire le bon choix après une séance d’entraînement difficile ou une épreuve sportive intense, vous vous autorisez quelques verres…d’alcool. Au lieu de gérer astucieusement votre récupération, sachez que vous perturbez et retardez la remise en forme musculaire, tendineuse, glycogénique, hydrique…de votre organisme.

Il n’est pas dans mon idée d’édicter des raccourcis simplistes entre alcool et boisson de tous les dangers mais quelques précisions sont toujours bonnes à dire!

L’alcool est diurétique

Après une activité physique, il faut bien évidemment penser à se réhydrater. Pendant l’effort, une partie de l’eau du sang a été déroutée pour passer dans les glandes sudorales avant d’être éliminée sous forme de sueur. L’eau perdue doit être remplacée.

L’alcool joue les trouble-fête. Il empêche la production d’une hormone très spéciale au niveau de l’hypothalamus. Cette hormone (la vasopressine) a pour rôle de commander aux reins de retenir l’eau dans l’organisme.

Conclusion : si l’action de la vasopressine est inhibée par la présence d’alcool, vous urinez encore plus et accentuez votre déshydratation. La quantité d’urines émises est plus importante que si buviez de l’eau.

Il ne s’agit pas de refuser systématiquement une bonne bière avec les copains mais pensez à boire aussi quelques verres…d’eau !

Réagissez