Nouveau test de la montre Garmin Forerunner 620 HR

Richard Coffre a testé durant 40 jours la Garmin Forerunner 620 HR. Son retour sur les différentes fonctions de la montre GPS

Garmin Forerunner 620
Garmin Forerunner 620

Le testeur

Richard Coffre

Ingénieur en informatique/solutions architecte

Taille : 1m82
Poids : 74 kg

Pratique du running depuis 1997
3 à 4 entraînements par semaine en fonction des objectifs pour environ 30-45 km hebdomadaire.

Chronos

10 km : 44 min
Semi-marathon: 1h 36
Marathon : 3 h 36
Participations à l’Ecotrail (30, 50 et 80 km)

Les conditions du test 

Utilisation : 40 jours
Distance : 248 km
Port pendant les séances et les courses.

Compétitions :
semi-marathon de Paris 2015 (la montre a mesuré 21,23 km) et trail urbain de l’Humarathon

Présentation du produit

Habitué aux produits Garmin, ma précédente acquisition était une Fenix, première génération. Par contraste, j’ai été positivement surpris par la légèreté et le faible encombrement de la 620. C’est simple, on ne la sent pas.
Au premier abord, j’ai craint pour l’écran tactile et sa sensibilité : peur mal fondée. Non seulement l’écran n’est pas aussi fragile qu’il paraît mais en plus on peut s’en servir aussi bien mains nues qu’avec des gants. Il est très réactif.

Les accessoires de la Garmin 620 HRM : ils sont réduits au strict nécessaire. Le câble pour la recharge via un port USB et la ceinture spécifique qui permet de mesurer l’oscillation verticale ainsi que la cadence des foulées. Il faut noter que le câble se fixe facilement et qu’il possède un aimant qui améliore le contact avec la montre. Toutefois si on tire trop fort, la montre se désolidarise du câble mais sans rien endommager.

L’autonomie est annoncée à 10 heures par le constructeur, je n’y crois pas vraiment. Sur une semaine à 4 séances dont 3 entraînements programmés sur la montre (ce qui sous entend l’utilisation des alarmes, du vibreur, …), j’ai fini à 20 % pour moins de 5 heures d’utilisation. Amateur de trails longs, passez votre chemin. Préférez-lui la Fenix.

Dernière généralité : l’étanchéïté. Elle est de 50 m donc pas de souci pour un coureur vis-à-vis de l’eau et la poussière.

Et maintenant les nouveautés.

  • Le transfert sans fil par Wifi ou Bluetooth. Il est maintenant possible d’envoyer automatiquement les données enregistrées par wifi ou en utilisant une connexion Bluetooth. Il est également possible de transférer des parcours et des entraînements. En connectant sa montre à son smartphone par Bluetooth, il est aussi possible d’utiliser la fonction LiveTrack. Cette fonction permet le suivi d’une activité à distance et en temps réel. Toutefois cette fonction est énergivore mais peut être très utile pour se retrouver lors de course ou si vous partez vous entraîner dans une contrée inconnue et souhaitez rassurer votre entourage.
  • cadran 620 GarminL’estimation de la VO2 max : Cette fonction permet une estimation de la VO2 max après un certain temps d’utilisation. L’usage de la ceinture cardio est obligatoire. Il faut prendre les mesures pour ce qu’elles sont des prédictions et des indications. Toutefois, elles vont permettre d’ajuster ses allures et donc d’ajuster ses entraînements.
  • Accéléromètre et dynamique de course : La ceinture cardio, plus précisément HRM-Run pour la Forerunner 620, possède un accéléromètre, ce qui permet de connaître : la cadence, l’oscillation verticale et le temps de contact au sol.
    Ces informations doivent permettre d’optimiser la technique de course. Je souscris complètement à cette approche. En étudiant ces paramètres après vos séances, vous pouvez mesurer l’impact de vos actions. Actuellement, j’essaie d’augmenter la cadence de mes foulées. Grâce à la 620 HRM, je peux voir l’évolution et savoir si je suis dans mon objectif. D’autant plus que ces fonctions et données sont visualisables en temps réel. Et comme il est facile de naviguer parmi les données via l’écran tactile, on glane un bouquet d’informations utiles en pleine séance.
    L’accéléromètre est utile lors d’un entraînement sur tapis de course.
  • L’aide à la récupération. Couplée à la fréquence cardiaque, cette fonction offre la possibilité de connaître le temps restant jusqu’à ce que l’on ait complètement récupéré et que l’on soit prêt pour un nouvel entraînement. Elle se base sur la durée et l’intensité de la séance. En temps réel, cette fonction indique l’état de récupération dans les premières minutes d’une course. Cela doit être très utile pour un coureur débutant, le coureur expérimenté doit avant tout s’écouter, personnellement, je ne m’en suis par servi.

La configuration
La montre est livrée avec un guide de démarrage rapide qui me semble insuffisant bien que je pratique Garmin depuis longtemps. Il convient de télécharger le manuel complet au plus vite si vous ne voulez pas perdre trop de temps.
Ceci fait, la configuration est assez aisée avec la possibilité de choisir les données affichées sur les différents écrans accessibles tactilement. On peut configurer jusqu’à 4 écrans (voire 5 si utilisation de la ceinture HRM-Run) ce qui permet une personnalisation poussée. La configuration standard me convient parfaitement. N’oubliez pas de bien renseigner vos âge, taille et poids afin que les différents calculs et aides soient les plus justes.

Garmin connect
cadran2 Garmin 620C’est la plateforme sur le net qui permet d’analyser les données enregistrées par la montre. Ces informations sont transmises via un module supplémentaire Garmin Express. Il existe aussi une application pour téléphone qui vous permet de commander votre montre. Ces applications sont téléchargeables à partir du site de Garmin et sont disponibles pour Windows et OS X. Les fonctions de visualisation des données sont variées et multiples : cela va de la simple visualisation à la programmation de ces entraînements.  J’ai abondamment utilisé cette dernière possibilité pour m’aider dans la planification et la réalisation des séances : c’est une aide inestimable quand on s’entraîne seul.

Le bémol avec l’utilisation des entraînements : les alarmes et vibreur peuvent souvent se mettre en marche. Cela va alors consommer beaucoup d’énergie et réduire l’autonomie de votre montre.

La pratique

En général, le point noir des montres GPS est le temps d’acquisition des satellites : ce n’est pas du tout le cas avec la Forerunner 620 même la première fois. Cela me change de ma Fenix 1 (sur la version trois cela semble s’être grandement améliorer, un testeur de la rédaction de lepape-info est en train d’oeuvrer !) Les pictogrammes sur l’écran vous indiquent clairement si le suivi GPS est actif, …

On démarre la séance en déclenchant le chronomètre. La montre se fait oublier, mais les informations sont lisibles et facilement accessibles. En tapotant sur l’écran, on accède à l’affichage suivant : vive l’écran tactile !

À la fin de la séance, on arrête le chrono et la montre propose d’enregistrer ou d’ignorer l’activité. Ensuite, on transfère le tout sur Garmin Connect et on peut analyser sa séance.

 

Ecran Garmin 620

L’analyse proposée sur Garmin Connect  est très complète :

  • carte Google Maps du parcours,
  • profil d’altitude,
  • fréquence cardiaque,
  • oscillation verticale si HRM-Run,
  • cadence de la foulée,
  • temps par segments,
  • dynamique de course,

On dispose aussi d’un calendrier et de la possibilité de saisir le matériel utilisé (les chaussures, ce qui permet de savoir combien de kilomètres vous faites avec vos paires), … Très complet.

Comme vous avez pu le lire plus tôt, le GPS est plutôt précis. Ainsi sur le semi-marathon de Paris, alors que je n’ai pas toujours suivi la ligne bleue (étant lièvre et porteur d’eau), ma montre affichait 21.23 km ou lieu des 21.1 officiel, cela me semble plus que probant.

Conclusion

C’est la montre qu’il me faut pour progresser en course à pied. Elle possède une multitude de fonctions que j’utilise à chaque séance. Pour preuve, ce test terminé je l’ai immédiatement acheté. Attention, il ne faut pas hésiter à lire le manuel complet pour en tirer la quintessence et se faire plaisir.

plus

– Richesse des informations pour courir
– Légèreté
– Interface GARMIN Connect
– tactile

 

moins
– autonomie

 

 

La fiche de la Garmin 620 HR 

Marque : Garmin
Modèle : 620 HR
Type : GPS et Cardiofréquencemètre
Poids : 43 g
Dimensions : 45 x 45 X 12,5 mm
Étanchéité : 50 m
Accessoires : ceinture cardio HRM-Run, câble d’alimentation USB, guide de démarrage rapide
Prix : 450€

Acheter la montre Garmin 620 ou 620 HR sur lepape.com

Découvrez aussi le test d’Aurélien de la Garmin 620 

7 réaction à cet article

  1. Merci Richard pour cet article et ce test très intéressant.
    Je cherchais une montre cardio GPS et votre article m’a convaincu d’opter pour le choix de la Garmin 620HR.
    Voici maintenant 1 mois que je cours avec et j’en suis ravi. Ce dimanche j’ai couru le semi marathon à Luxembourg et la montre a indiqué 21.17km au lieu des 21.1km officiel, ce qui montre qu’elle est fiable.
    Si vous avez la possibilité de vous acheter cette montre, n’hésitez pas.

    Répondre
  2. Bonjour Richard, bon retour d’expérience et compte rendu sur la 620 Hrm.

    Je vois que tu es informaticien sur ta fiche de présentation. Jusqu’à présent je suis encore un fidèle client de la marque Garmin : Forerunner 201, puis 305 pour la course et 2445 LMT pour l’auto mais certaines récentes directives de Garmin me font réfléchir sur l’achat d’une prochaine montre Garmin.
    – Lors de ton test, j’aimerai connaître le système d’exploitation que tu emplois sur ton ordinateur (PC ou MAC) et quelle version de garmin express (V4.1utilises-tu ?
    Pourquoi ces 2 questions, tout simplement car depuis début juin Garmin a rompu volontairement le suivi sous XP et même sous vista. L’exportation des programmations d’entraînements vers mon 305 , désormais n’est plus possible, ce que je trouve lamentable de la part de Garmin, seul l’import des activités effectuées peut être synchronisé. Donc dans le sens Montre Ordi c’est possible dans l’autre sens c’est terminé.
    Je me sui renseigné auprès du service S.A.V Garmin France, et ils m’ont répondu textuellement que ma montre ainsi que mon système étaient obsolètes.
    Je leur ai demandé si sous la version windows 7 ce serait possible, réponse du S.A.V : Non.
    C’est le pourquoi de ma question de départ car cela m’énerve fortement d’être pris pour une vache à lait par Garmin, contrairement à Suunto qui assure toujours le suivi de son Ambit 1. Mon Forerunner étant toujours aussi performant depuis 2011 (Batterie origine), je ne comprends pas cette façon de faire.
    D’autres questions si tu peux y répondre :
    – En ce qui concerne le 620 Hrm, la lecture est-elle facile en courant pour ceux qui ont une vue décroissante comme moi myopie tardive (port de lunettes) ?
    – La planification des entraînements et l’export vers la montre en wifi, est-ce sans Bug et est-ce un confort par rapport au transfert USB ?
    – Pour ce qui concerne les Alarmes peuvent-elles être dissociées ? je m’explique :
    – Exemple : définir une alarme vibrante pour une séance tel que : 10x 30’’-30’’ ou 16x200m Récup = 100m ou peuvent t’elles être associées ?
    Exemple : Echauffement 20’, Bip de Fin d’échauffement qui indique le démarrage de la série des 200m puis vibrante pour toute la série (Effort, contre effort), dernière récup 100m, Bip de Fin puis 10’ Récupération. Est-ce possible ?
    et définir une alarme sonore et non vibrante pour tous les Kms courus (course compétition) exemple sur 10 ou 21,100 Kms ?
    – Sur la photo des 30’’-30’’ que veut dire « PO » ?
    Merci pour les infos, Cordialement Bruno.

    Répondre
    • Bonjour Bruno
      Je suis sur Mac OS X Yosemite.
      Les tests ayant eu lieu en mars et avril, et étant toujours sur la dernière version de Garmin Express, il faudrait voir quelle était la version à cette période.
      En ce qui concerne ta myopie je suis aussi myope comme tu peux le lire ici : https://ledisciple.wordpress.com/2014/12/28/courir-avec-ou-sans-lunettes/
      Je n’ai aucun problème pour lire l’écran de la 620. Ce n’est pas aussi agréable que la Suunto Ambit3 Run mais vraiment pas de problème.
      En ce qui concerne la planification des entraînements et l’export vers la montre en wifi, je n’ai pas testé cette fonctionnalité car je crains qu’elle ne soit pas optimale. Je passe donc exclusivement par le câble USB.
      Enfin tu demandes si les alarmes peuvent être dissociées ? et je te réponds, je ne crois pas.
      C’est plutôt du tout ou rien, on peut cumuler ou pas les modes : sonore, vibration. Mais je n’ai pas vu comment choisir en l’un ou l’autre en fonction des alarmes.
      Et pour terminer ma réponse. Qu’est ce que « PO » ? L’affichage est tronqué et « po » est la troncature de « post », donc ce n’est pas une abréviation technique.
      A disposition.

      Répondre
  3. Bonjour Bruno,
    J ai egalement la 305, j ‘utilise garmin training center et je peux toujours exporter ou importer mes entrainements
    Par contre cela est impossible avec garmin connect c est bien dommage mais garmin center me convient
    il est vrai que la 620 est allechante mais c est une longue amitié avec ma garmin 305 :)

    Répondre
  4. En ce qui concerne les entraînements, on peut tout à fait les définir sur Garmin Connect et les exporter vers la 620.
    Je le fais régulièrement.

    Répondre
    • Bonjour,
      Nouvel utilisateur de montre Garmin, j’ai pris la 620, entre autres grâce à votre test.
      Je viens de créer un parcours sur Garmin Connect et je n’arrive pas à le transférer sur ma montre.. Il m’indique qu’il n’y a rien à transférer. Une indication pour m’aider?
      Merci

      Répondre
      • Gui,
        Quelle méthode utilisez-vous pour effectuer le transfert ?
        Est-ce que vous rencontrez ce problème que pour les parcours ?
        Dernièrement, j’ai eu un souci de transfert en utilisant le câble, je suis passé par le transfert sans fil.
        Tenez-moi au courant.

        Répondre

Réagissez