Le test de la montre Garmin Forerunner 620 HR

Habitué d'autres marques de cardiofréquencemètres, Aurélien a testé son premier modèle Garmin. Il a utilisé la montre Forerunner 620 HR à l'entraînement et lors de son semi-marathon de Paris.

Garmin Forerunner 620 HR

Le testeur

Aurélien
33 ans
Gendarme

Taille : 1m75
Poids : 69xkg

Pratique du running depuis 4 ans
6 à 8 entraînements par semaine en fonction des objectifs pour un peu plus de 100 km hebdomadaire

Chronos :
10 km : 32 mn30
Semi-marathon : 1h13
Marathon : 1er marathon à Paris en 2014

Les conditions du test 

Utilisation : 30 jours
Distance :  290 km
Compétition : semi-marathon de Paris  (la montre a mesuré 21,16 km)

J’ai porté la montre au quotidien et lors de mes séances de courses à pied.

La présentation du produit
D’emblée, je suis surpris par le poids de la montre. Elle est extrêmement légère, je ne la sens quasiment pas en l’utilisant. Sa légèreté n’est pas pourtant signe de fragilité. L’ensemble paraît de bonne qualité. Le bracelet est solidement fixé par des vis. Il présente une multitude de trous qui permettent un réglage précis autour du poignet. Les boutons latéraux fonctionnent parfaitement. Ils sont accessibles et suffisamment sensibles. La Garmin 620 HR possède également une interface tactile au niveau de l’écran. Il y a deux boutons (retour en arrière et menu). Il est également possible de faire défiler les informations et de modifier l’affichage.  Ce système est efficace. Je le trouvais un peu gadget au départ mais cette interface permet de simplifier l’utilisation de la montre en ne multipliant pas les fonctions d’un bouton.

Notons que cette montre possède une étanchéité à 50 mètres. Même si elle n’a pas de fonction natation, cela garantit une meilleure résistance à l’eau et indirectement à la poussière.

Lors du déballage de la montre, je constate qu’il n’y a pas de chargeur secteur. Lors de mon essai précédent, c’était déjà le cas pour la montre multisports d’un concurrent (Suunto Ambit 2). Il est vrai que ce n’est pas nécessaire car la montre possède une bonne autonomie. Le constructeur annonce 10 heures en mode entraînement. Je n’ai pas vérifié précisément, mais je n’ai jamais souffert de batterie insuffisante lors de mes entraînements quotidiens. Cette autonomie pourrait peut-être se révéler un peu juste pour ceux qui pratiquent l’ultra. Par ailleurs, c’est une montre « connectée ». L’interface Garmin Connect est très conviviale et invite à se brancher dès que possible pour lire ces données. La montre se recharge alors vite lors des synchronisations filaires.

 

Acheter la montre Garmin 620 ou 620 HR sur lepape.com

 

Nouveautés de la montre

  • Le transfert sans fil par Wifi ou Bluetooth

Il est maintenant possible d’envoyer automatiquement les données enregistrées par wifi (j’y reviendrai) en se connectant à un réseau local ou en utilisant une connexion Bluetooth. Il est également possible de transférer des parcours et des entraînements. Enfin, en connectant sa montre à son smartphone par Bluetooth, il est possible d’utiliser la fonction LiveTrack. Cette fonction permet le suivi d’une activité à distance et en temps réel.

  •  L’estimation de la VO2 max

Cette fonction permet une estimation de la VO2 max après avoir fait quelques entraînements et/ou compétitions. Il est nécessaire d’utiliser la ceinture cardio. Cela a pris un peu de temps mais s’est révélé vraiment précis. En effet, j’ai obtenu la même valeur que lors de mon test d’effort à l’INSEP.

En la connaissant, il sera alors possible d’affiner et d’améliorer vos plans d’entraînement. Grâce à la VO2 max, la montre donne des prédictions de temps de course.  C’est amusant mais ce ne sont que des prédictions !

  • Accéléromètre et dynamique de course

La ceinture HRM-Run possède un accéléromètre. Il permet de connaître la cadence,  l’oscillation verticale et le temps de contact au sol. Ces informations doivent permettre d’optimiser la technique de course. C’est très théorique. Je pense que l’on apprend à courir étant jeune, or cette montre n’est pas vraiment destinée à être au poignet d’un enfant ! Il me semble donc utopique de vouloir transformer sa foulée après plusieurs années de pratique.

Par ailleurs, la présence d’un accéléromètre dans la ceinture cardio est très utile en salle. Il sera alors possible d’enregistrer l’allure et la distance parcourue lors d’un entraînement sur tapis de course.

  • L’aide à la récupération

Couplée à la fréquence cardiaque, cette fonction offre la possibilité de connaître le temps restant jusqu’à ce que l’on ait complètement récupéré et que l’on soit prêt pour un nouvel entraînement. Elle se base sur la durée et l’intensité de la séance. En temps réel, cette fonction indique l’état de récupération dans les premières minutes d’une course. A vrai dire, je n’en ai pas tenu trop compte. C’est encore très théorique. Je pense qu’un coureur qui se connaît, est capable de mieux ressentir cela.

Garmin a mis un accent important sur les fonctions entraînements pour améliorer les performances du coureur.  Mais ces nouveautés ont fait malheureusement disparaître deux fonctions intéressantes de la Garmin 610 : la navigation et le mode cyclisme. Il n’y a plus la possibilité de coupler un capteur de vitesse ou de cadence. Du coup, la montre est beaucoup moins multisports. Elle est vraiment axée course à pied.

La configuration 

  • La montre

La montre est simplement livrée avec un guide de démarrage rapide. C’est un peu juste. Le téléchargement du guide complet est indispensable pour profiter au maximum de la Garmin 620. J’ai d’abord essayé de l’utiliser de manière autodidacte mais ce fut laborieux. J’avais sans doute pris mes habitudes avec un modèle d’une marque concurrente. Je conseillerais donc de lire le guide complet. Il donne plein de petits conseils qui vous faciliteront la vie.

C’est parti, mise en marche ! Lors du premier allumage, il faudra choisir différents critères : langue, unité de mesure, format de l’heure, sexe, âge… Il suffit de suivre les consignes. C’est un bon exercice pour s’habituer à l’interface tactile. C’est la première fois que j’utilise ce type d’écran. La prise en main est relativement aisée. Ce n’est pas aussi fluide que sur un smartphone mais ça marche bien. Il suffit de tapoter pour valider un choix.

Je trouve l’écran un peu pâle notamment au niveau des couleurs. Je ne vois presque pas la différence avec un monochrome ! Ça n’a pas trop d’importance à mon avis, mais je suis juste un peu déçu car Garmin annonçait de belles couleurs et une meilleure définition.

Maintenant il faut configurer la montre pour la pratique. Il est possible de personnaliser jusqu’à quatre écrans de données. Chacun peut afficher de un à quatre champs (chrono, distance, allure…).

Lors de l’utilisation de la ceinture HRM-Run, il y a un cinquième écran qui informe sur la cadence, l’oscillation et le temps de contact au sol. De même, lors d’un entraînement planifié sur  Garmin Connect, un écran supplémentaire affiche des valeurs propres à la programmation (le temps restant et l’allure par exemple). Il n’y a donc pas de restriction, vous faites comme vous le souhaitez. Si lors d’une séance, vous désirez changer un champ, un simple appui prolongé dessus et vous aurez accès directement à l’ensemble des choix. C’est très pratique. J’aime adapter ma montre à la séance que je vais faire. En effet, sur piste ou en sous-bois, les données qui m’intéressent ne sont pas les mêmes.

  • Garmin Connect

Il faut tout d’abord télécharger le logiciel Garmin Express sur le site de la marque. Je l’utilise sur Mac mais c’est aussi compatible avec un PC. Ce logiciel permet de faire les mises à jour, de synchroniser et de configurer l’appareil. C’est dans ce dernier onglet que l’on pourra configurer le mode wifi de la montre.  Il est possible d’enregistrer plusieurs réseaux. C’est bien expliqué. Ce mode Wifi est vraiment pratique. Lorsque l’on rentre d’une séance, plus besoin de brancher la montre à l’ordinateur pour la transférer. Un simple appui sur le bouton Connect et l’enregistrement est envoyé sur les serveurs de Garmin. Je peux alors le consulter sur mon ordinateur ou directement depuis l’application Connect de Garmin sur mon smartphone !

Revenons à Garmin Express, une fois la montre branchée, la synchronisation se fait de manière automatique. À la fin, un lien permet d’aller sur Garmin Connect. Lors de la première connexion, Il vous sera demandé de créer un compte utilisateur.

L’interface Garmin Connect est bien réalisée. L’esthétique a été travaillée. Sur fond blanc et bleu, elle permet une lecture claire des données. Vous y retrouverez un tableau de bord avec vos séances synthétisées mais vous aurez également une analyse détaillée et les différents rapports d’activités. Il sera possible de planifier vos entraînements, vos parcours et même d’établir un calendrier ou de suivre un programme. Garmin a pensé à la possibilité de pouvoir partager ses expériences. Vous pourrez explorer les activités d’autres personnes, échanger des itinéraires et partager vos séances sur divers réseaux sociaux.

capturegarminconnect

Je n’utilisais pas la planification de l’entraînement auparavant car je faisais toutes les séances spécifiques sur piste. Pour ma préparation marathon, j’avais des allures très précises à respecter sur des longues distances. J’étais alors content de pouvoir programmer la montre et d’aller courir en sous-bois. Les séances étaient beaucoup plus ludiques car il n’y avait pas cette lassitude de « tourner en rond ».

Le seul reproche : les alarmes que la montre émet si on ne suit pas une valeur définie. Elles sont beaucoup trop présentes et il ne faut pas hésiter à prendre une petite marge. Par exemple, pour un footing à 16,4 km/h, il est préférable de mettre en limite basse 16 et en limite haute 17 que 16,2 et 16,6. Sinon la montre sonne et vibre tout le temps ! Et en plus, elle se décharge plus vite. C’est très pénible !

capturegarminconnect2

La pratique

Les réglages effectués, la montre se met alors à chercher les satellites. C’est assez rapide pour une première acquisition. Une graduation sur le côté gauche de l’écran passe au vert quand la réception est bonne. Les fois suivantes, l’acquisition est quasi instantanée et même en intérieur (proche  d’une fenêtre tout de même). En effet, la Garmin 620 est capable d’enregistrer jusqu’à sept jours de positions et elles peuvent être pré chargées par le wifi. C’est un détail qui a son importance. Cela apporte du confort au quotidien. En hiver, fini d’attendre au froid que la montre trouve les satellites ! Dans le même temps, elle capte la ceinture cardiofréquencemètre.

Il n’y a plus qu’à lancer le chronomètre. La montre est vraiment agréable au poignet. Les informations sont bien lisibles et facilement accessibles. En tapotant sur l’écran, vous accédez à l’affichage suivant. En fin de séance, après un appui sur le bouton start/stop, la montre propose d’enregistrer ou d’ignorer l’activité. Il ne reste plus qu’à la brancher ou à utiliser son réseau wifi pour télécharger son activité sur Garmin Connect.

L’analyse détaillée de la séance est très complète. Rien de manque. Je peux visualiser ma moyenne, mon parcours, mes courbes, etc. Et avec la fonction de partage, mes amis peuvent voir et commenter mes activités.

Je tiens à faire une parenthèse sur la précision du GPS. J’ai pu constater des relevés kilométriques très proches de la réalité, de l’ordre de quelques dizaines de mètres sur des longues distances. A titre d’exemple, lors du semi-marathon de Paris, la montre a enregistré 21,160 km pour 21,100 km réels. C’est très bien. Cependant, elle souffre de la même maladie que toutes les montres GPS du marché : la précision sur piste est nettement moins bonne. Je ne saurais l’expliquer mais je ne trouve pas ce problème très gênant. En effet, si l’on va sur la piste, c’est pour faire une séance bien spécifique donc on connaîtra automatiquement la distance parcourue !

capturegarminconnect3

Lors d’une course sur route, j’ai utilisé la fonction partenaire virtuel (VP). Il suffit de configurer l’allure moyenne que vous souhaitez tenir. Un écran apparaît avec trois affichages. Un petit graphique, au milieu, indique si c’est vous qui êtes devant ou le coureur virtuel. En haut, vous avez le temps d’avance ou de retard et en bas votre allure moyenne. J’ai trouvé cette fonction intéressante lors que l’on s’est fixé un objectif sur une compétition. Plus besoin de faire de calcul, on sait en temps réel où on en est. Par contre, je suis plus réservé sur l’utilité de cette fonction à l’entraînement.

Conclusion

La Garmin 620 est une excellente montre pour courir ! Elle vous apportera des informations jusque là jamais développées. Il faudra tout de même avoir des connaissances approfondies pour que l’analyse de ces données soit utile à l’entraînement. Malgré tout, la montre est simple d’utilisation. Elle s’adresse donc à tous les passionnés de course à pied.

Je ne lui trouve pas beaucoup de défauts. Il est quand même regrettable qu’elle ait perdu la fonction navigation et le mode cyclisme de la 610. Elle perd du coup l’aspect multisports. Dès lors, je trouve son prix un peu cher pour une montre destinée uniquement au coureur.

plus- Richesse des informations pour courir
– Légèreté
– Transfert sans fil
– Interface GARMIN Connect

moins
– Prix
– Aspect multisports perdu

La fiche de la Garmin 620 HR 

Marque : Garmin
Modèle : 620 HR
Type : GPS et Cardiofréquencemètre
Poids : 43 g
Dimensions : 45 x 45 X 12,5 mm
Étanchéité : 50 m
Accessoires : ceinture cardio HRM-Run, câble d’alimentation USB, guide de démarrage rapide
Prix : 450€

Acheter la montre Garmin 620 ou 620 HR sur lepape.com

21 réaction à cet article

  1. Bonjour,
    Petite précision, une mise à jour récente permet d’avoir une navigation en mode cyclisme ainsi qu’en mode race avec des paramétrages indépendants pour chaque discipline.
    merci pour cette revue bien complète.
    Hervé

    Répondre
  2. super cette mise a jour
    merci hervé
    ca fera mon bonheur étant triathlète
    la montre sera t elle compatible avec un capteur de fréquence de pédalage stp?

    Répondre
  3. Bonjour
    Non la 620 n’est pas compatible avec le capteur de fréquence de pédalage. Les montres running Garmin ne le sont pas. Pour avoir un modèle compatible il faut prendre en Garmin une 610 ou une 910.
    Cordialement

    Répondre
  4. Bonjour, est ce quil y a un chrono tout simple sur la montre?

    Répondre
  5. Bonjour,

    J’ai très récemment pris une 620 HRM . Question peux être bête , mais comment faire pour effectuer une séance sur piste par exemple de 12x500m ? Car pour l’instant utiliser le chrono , le lancé pour chaque 500, l’arrêté ensuite enregistrer le chrono … Bref c’est assez laborieux et au final le temps perdu je ne lance un nouveau chrono pour chronométrer ma récupération seulement 5 secondes après .
    Merci d’avance si vous avez des astuces

    Répondre
    • Yakoub, ce que je fais pour les séances de piste c’est que je ne programme pas 500m exactement mais « Arret en appuyant sur le bouton Connect » et ensuite je programme un intervalle de récupération, exemple 1’10 ». De cette façon dès que j’arrive au bout de mes 500m en appuyant sur le bouton Connect, je lance l’intervalle de récupération et quand celui ci est fini, je repars pour 500m automatiquement. J’espère avoir été clair ;-)

      Répondre
  6. Bonjour
    Vous pouvez programmer toutes les séances que vous voulez en utilisant la plateforme Garmin Connect. Vous allez dans Planifier / Calendrier puis dans « ajouter un entraînement ». A cette étape dans le menu à droite qui va apparaître vous cliquez sur « Créer un nouvel entraînement ». De là vous pouvez imaginer toutes les séances possibles.
    Cordialement

    Répondre
  7. Bonjour,
    J’aurai besoin de votre aide, svp.
    Peut-on afficher, à partir de Garmin connect, un graphique temps/distance identique à ceux déjà existants : allure ou vitesse, altitude, fréquence cardiaque paramétrable sur la durée ou la distance) ?
    Merci d’avance pour le retour…

    Répondre
  8. Merci pour votre rapide réponse, je « cours » mettre à profit vos indications…
    Bon dimanche.
    Bien cordialement.

    Répondre
  9. Bonjour j ai une montre garmin 620 elle ne charge plus et maintenant elle est sur mode langage anglais. J’aimerai savoir comment la remettre en mode français merci de votre aide

    Répondre
  10. Bonjour Patrick, plusieurs personnes m’ont signalé qu’elles avaient eu ce problème avec leur Garmin 620. Elles ont été obligées de contacter le service après vente de leur revendeur pour faire un échange de la montre.

    Répondre
  11. Bonjour, j’aimerai savoir en vue d’un futur achat, l’utilisation de la montre sans la ceinture cardiaque fait perdre quelle(s) fonction(s) ? ( en dehors de l’estimation de la VO2 max,accéléromètre et dynamique de course,l’aide à la récupération, fréquence cardiaque.) Cordialement

    Répondre
  12. Bonjour,
    J’ai créé un parcours sur garmin connect. Lorsque je le l’envoie vers ma forerunner 620 connectée à mon ordinateur via le câble, un message me dit que mon appareil n’est pas compatible. Normal ?

    Répondre
    • Bonjour Claire,
      Tu as sans doute le même problème que moi. Je n’ai pas une 620 Hrm mais une Forerunner 305 et depuis début Juin 2015, je ne peux plus exporter vers ma montre mes entraînements perso alors qu’auparavant c’était super et sans aucun souci.
      J’ai donc téléphoné au S.A.V Garmin France qui m’a indiqué que : ma montre n’était plus d’actualité, pour toi ce n’est pas le cas par contre ils m’ont dit que même sous windows 7 cela ne fonctionnerait pas et c’est peut-être le cas pour toi aussi.
      Aujourd’hui j’ai essayé de transférer avec windows 7, impossible, et même la montre n’est plus reconnu avec Garmin Express version 4.1.05 dernière version
      Ils m’ont précisé qu’il fallait windows 8.1 ou 10.
      Voila le progrès avec Garmin, tu investis à un certain moment dans une montre et Hop !! ils te jettent comme un torchon. Sinon il faut tout changer montre et ordinateur.
      Désinstalle Garmin Express, Télécharge la dernière version de Garmin Express et installe la. Ensuite regarde si ta montre est reconnue par Garmin Express.
      Peut-être que la 620 ne peut faire un suivi d’itinéraire envoyé depuis Garmin connect, prendre contact avec le service S.A.V Garmin France au : 01.55.69.33.99

      Répondre
  13. Etant un fidèle de garmin je trouve dommage pour une soit disant évolution du modèle 610 vers la 620, que la 620 perde le partner racer, une erreur importante pour ma part de Garmin.
    Question à Aurélien : Puisque tu as testé et fait un exposé sur les 2 modèles.
    Entre L’Ambit 3 run lime ou la Garmin 620, tu choisis quoi ?????
    Réponse souhaitée pour achat .
    Sportivement Bruno.

    Répondre
    • Bonsoir Bruno,

      Ces deux montres sont destinées principalement à la course à pieds. Dans la version Run, l’Ambit 3 perd ses fonctions multisports mais garde ses capacités pour l’orientation et la navigation. La Garmin 620 possède moins de fonctions mais elle est vraiment complète pour le sport. Son atout majeur par rapport à la Suunto est la programmation de séance. En effet, il est beaucoup plus facile de créer des exercices via Garmin Connect. Sur piste çà n’a pas d’importance mais si tu veux faire des séances en nature type 3 x 7’ à à une vitesse définie, c’est très compliqué à faire en utilisant l’interface Movescount de Suunto.

      Ton choix va donc dépendre de ton utilisation. Si tu veux une montre multitâche que tu peux porter au quotidien et qui te permette de faire tes footings simples et des entrainements sur piste, je te conseille la Suunto. De plus, elle coûte moins chère (environ 70 euros d’écart). Si tu veux une montre plus complète dans la programmation de séance, tu devrais acheter la Garmin 620.

      Personnellement, je possède la Garmin 620. J’en suis très satisfait. Elle est légère et se fait oublier au poignet. Par contre, je ne la porte pas constamment car elle me semble plus fragile.

      Cordialement,

      Aurélien

      Répondre
  14. « Cependant, elle souffre de la même maladie que toutes les montres GPS du marché : la précision sur piste est nettement moins bonne. Je ne saurai l’expliquer »

    A votre avis, pourquoi ?

    Entre chaque point GPS le système trace une ligne droite.
    Sur les courbes à très petit rayon, donc sur une piste de stade, le tracé sera constitué de segments de droites, et donc dans chaque courbe la distance relevée sera inférieure à la distance réellement parcourue.
    De toute façon la précision du système GPS est d’environ 98% c’est largement suffisant.

    Répondre

Réagissez