Le test des chaussures de trail Salomon Speed Cross 3

Coureur alternant course sur route et trail, Pierre Portejoie a enfilé les Salomon Speed Cross. Sensations, impressions et verdict.

speed cross

Le testeur

Pierre Portejoie
38 ans
Pharmacien
Taille : 1m73
Poids : 64 kg
Pratique du running depuis 9 ans
Chronos :
Marathon : 3h18 – Semi-marathon : 1h30 – 10 km : 40 mn

Le test

Coureur mixant course sur route et trail, j’ai commencé le test des Speedcross début janvier durant des sorties d’entraînement alors que je suis surtout en période de compétitions « route ». Au total, j’ai effectué 12 sorties et 160 km.

Lors de la première utilisation on retient essentiellement le chausson hyper-confortable, l’absence de couture et le système Quicklace déconcertant de simplicité et d’efficacité. Adepte des chaussures de compétition, on a la sensation d’être très haut-perché avec un drop relativement important (11 mn). Afin de les tester pleinement, j’ai même été jusqu’à m’élancer sur bitume : effet garanti ! On a une impression assez bizarre de flou, ceci étant probablement lié à la nature des crampons. On pourrait comparer cela aux sensations que l’on a lorsque l’on roule sur la route avec un VTT. L’autre aspect surprenant est sans aucun doute que l’on ne fait aucun bruit lorsqu’on court sur le bitume ! Enfin je retiendrai de cette première sortie l’amorti conséquent qui est plus souple au niveau du talon qu’à l’avant-pied.

Cette première approche passée, je me suis retrouver à tester la chaussure dans des conditions plus optimales pour elle avec un terrain adapté (sentiers) et un climat changeant, avec de la pluie et donc des terrains humides, mais aussi par temps sec et frais. Difficile de trouver des jours chauds et ensoleillés ces dernières semaines !

Au fil des séances, j’ai pu confirmer l’excellent confort de ce modèle. Les appuis flottants sur la route sont contrebalancés par une accroche redoutable sur tous les terrains avec une mention spéciale pour la tenue dans la boue. J’ai noté une excellente stabilité, surtout à l’avant, ce qui permet d’attaquer en descente en toute confiance même quand le terrain se fait cassant. Juste un petit regret concernant le pare-pierres qui aurait pu être un peu plus protecteur sur les côtés. La chaussure est chaude et relativement imperméable bien que ne disposant pas de membrane Gore Tex. Le tissu est bien respirant, ce qui participe également au confort.

C’est donc une chaussure tout-terrain par excellence, même si elle n’est pas spécialement à l’aise sur les portions goudronnées, je ne la recommanderais donc pas pour des trails ou des courses natures proposant de longues sections sur route. Sa légèreté est très appréciable pour qui cherche un peu de dynamisme, ce qui fait souvent défaut aux chaussures de trail. En effet, grâce à leur poids contenu (310g pour le modèle essayé en 42 2/3), les Speedcross font preuve de réelles qualités dans ce domaine, toujours à condition d’éviter la route où la perte de rendement se fait sentir.

L’amorti est excellent au niveau du talon et très appréciable dans les longues descentes longues, je le trouve personnellement un peu plus sec au niveau plantaire mais cela permet de préserver le dynamisme de la chaussure. Au niveau du maintien, pas grand-chose à dire, il est très bon : même quand « ça tape » en descente, le pied ne bouge pas, il est vrai que l’excellente accroche participe à ce bon rendu. Une accroche très satisfaisante aussi sur  pierres mouillées.

Au niveau de l’usure, tant qu’on évite les terrains trop abrasifs et que l’on n’a pas une foulée type « ski de fond », les crampons sont relativement épargnés (voir photos après 160 km). Par contre, je ne suis pas certain qu’ils tiendront 1 000 km. Enfin RAS concernant l’empeigne et le tissu : c’est du costaud !

Je conclurais en préconisant ce  modèle lors des courses sur sentiers humides, rocailleux et boueux car c’est vraiment son terrain de prédilection. Toutefois sur terrain sec, les Salomon Speed Cross gomment bien les imperfections du terrain et conservent leur adhérence.

Conclusion

Un modèle pour coureur averti et pesant moins de 80 kg, à utiliser à l’entraînement et en compétition, même sur longues distances grâce à son confort « grand luxe ». Cette chaussure s’utilisera en trail, sur chemins techniques, vallonnés  gras ou secs……lors de vos séances de fartlek… bref pour toute utilisation en dehors des sentiers battus.

La fiche des Salomon Speed Cross

Marque : Salomon
Chaussure : Speed Cross
Type d’utilisation : Trail
Poids de la chaussure essayée : 310 g (taille 42 2/3)
Profil coureurs: coureurs régulier et/ou expérimentés pratiquant le trail.
Profil utilisateurs : moins de 80 kg
Hauteur de drop : 11 mn

Prix : 120,00 €
Réf : 327965

Acheter les Salomon Speed Cross 3

Technologies utilisées sur les Salomon Speed Cross

– Quicklace™ : Système de laçage simple et efficace en un seul geste. Une chaussure facile à mettre comme à retirer.
– EVA Moulé : L’intercalaire EVA moulé offre un meilleur amorti, plus de légèreté et de stabilité.
– Ortholite® : La première de propreté OrthoLite® allie une mousse OrthoLite® spéciale à un berceau de talon en EVA. La mousse OrthoLite® crée un environnement plus sec, plus frais et plus sain sous le pied. Ce système ne peut se détériorer ni perdre de son efficacité avec le temps. Le berceau de talon en EVA offre un support et un amorti accrus du talon.
– Contragrip LT & HA: Adhérance, légèreté, qualité de course, longévité.
– Sensifit™ : Le système Sensifit enveloppe le pied pour un maintien à la fois précis et sûr.
– Mesh anti-débris : Permet d’éviter que des corps étrangers se retrouvent coincés entre votre pied et l’assise plantaire.
– Non-Marking grip® Boue et Neige : Spécifiquement utilisée en hiver, cette semelle non marquante Contagrip ne laisse aucune trace, quel que soit le terrain.

Les galeries photos

Les différentes couleurs de la Speed cross 3

Avant et après le test de la Speed cross 3

4 réaction à cet article

  1. J’ai la nette impression que mes speedcross ne corresponde pas au descriptif de ce test. J’avais jusqu’a présent des SPIKECROSS un vrai bonheur. Hors première sortie (marche nordique) et pan ampoule au talon sur une sortie de 6 km… Comparaison faite avec les SPEEDCROSS je m’apercois que la couture intérieure est apparenté alors que sur mes SPIKECROSS aucune Couture… Cherchez l’erreur ou peut être le défaut messieurs de chez LEPAPE

    Répondre
    • Bonsoir
      Pour info les tests ne sont pas fait par des coureurs de chez lepape afin de garder une parfaite impartialité. Notre testeur n’a pas relevé de problèmes avec une couture intérieure car elle ne l’a pas gênée. A voir si d’autres lecteurs auront relevé le même soucis. Merci en tout cas de votre retour, en espérant que nous aurons d’autres réactions qui permettront de relever ou pas un défaut.
      Bonne soirée

      Répondre
  2. Bonjour amis traileurs,
    Pour ceux que ça intéresse mon test perso de la Salomon Speedcross 3, chaussures pour le trail et le cross sur mon blog perso :
    http://wp.me/p4j9vt-8B
    @+++ Arnaud

    Répondre
  3. Heureux possesseur de speedcross 3 LT, je rajoute que par rapport à beaucoup de chaussure de trail, elles sont hyper réactive et donnent une réactivité impressionante, leur légèreté donne également un punch incroyable, je confirme l excellente tenue sur sol humide et gras…. Pour le sol sec, il faudra attendre une meteo plus clémente.
    Sportivement
    Olivier

    Répondre

Réagissez