Le test des chaussures de running Adidas Energy Boost

Coureur confirmé, Pierre Portejoie a utilisé les Adidas Energy Boost pendant une vingtaine de sorties. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que notre testeur est convaincu. Son bilan.

Adidas Energy Boost

Le testeur

Pierre Portejoie
38 ans
Pharmacien
Taille : 1m73
Poids :64 kg
Pratique du running depuis9 ans
Chronos :
Marathon : 3h18 – Semi-marathon : 1h30 – 10 km : 40 mn

Le test

J’ai parcouru 256 km avec cette paire, en 20 sorties, dont le semi-marathon des Pyramides à La Grande Motte où j’ai établi mon nouveau record en 1h27mn52s.

Ces Energy Boost sont très confortables à l’enfilage. Le chausson est étroit, près du pied, mais l’élasticité du tissu fait des merveilles. Les premiers pas sont surprenants, l’impact semble raide, il ne faut pas trop attaquer avec l’avant du pied. Après quelques minutes, on s’habitue et les sensations deviennent franchement agréables pour peu que l’on allège la foulée.

Passé un temps d’adaptation, les sensations sont excellentes, avec un compromis parfait entre confort, amorti et dynamisme.  Pour s’en convaincre, il suffit de revenir à des chaussures typées amortissantes, le contraste est saisissant…

Contrairement à ce que j’ai pu lire par ailleurs, je ne trouve pas que l’amorti soit spécialement mou. Si au toucher le matériau est particulièrement souple, lors de la course, on a plutôt un bon retour et certainement pas l’impression d’être monté sur des amortisseurs. L’amorti est très bon au niveau du talon et beaucoup plus dynamique sur l’avant-pied.

Rien à dire, le pied ne bouge pas. Les renforts en plastique et le chausson étroit assurent un très bon maintien et déroulé du pied. Aucun frottement, même lors des premières sorties longues sous la neige fondue. Le top !

J’ai testé ces chaussures par temps sec et froid, sous la pluie et j’en arrive à la conclusion que l’isolation thermique est bonne, le pied reste au chaud sans excès de transpiration. Le tissu, lui, n’est pas imperméable.

A priori, leur confort et leur amorti n’en font pas des chaussures orientées performance si on les compare aux modèles déjà sur le marché, et pourtant… J’améliore mon chrono sur semi de plus de deux minutes. Quelle est la part des chaussures dans la performance ? On ne le saura jamais, mais les sensations en course sont bluffantes. A aucun moment je n’ai eu le sentiment de « traîner » mes chaussures. Le rendement et le poids contenu de ce modèle plaident en leur faveur !

Quant à l’usure : là aussi les apparences sont battues en brèche : la semelle extérieure super fine semble fragile… Eh bien, elle n’a quasiment pas bougé après plus de 250 bornes !

J’ai utilisé ces Energy Boost presque uniquement sur bitume avec quelques incursions sur chemins. Tant que le terrain est sec et pas trop caillouteux, on reste à l’aise. Par contre, elles sont totalement inadaptées aux chemins humides du fait de la finesse des crampons… Glissades assurées ! Je les ai aussi testées sur tapis roulant : RAS.

Conclusion

Je dirais que c’est un modèle tout en un. Le confort pour l’entraînement, le rendement pour la compétition, les Energy Boost sont excellentes dans tous les domaines : polyvalentes.
A l’exclusion des chemins techniques et/ou humides, toutes les pratiques sont envisageables. Chacun y trouvera son compte. Parfaites pour un coureur léger comme moi, reste à avoir l’avis de coureurs plus charpentés. L’épaisseur de l’amorti du talon laisse présager de bonnes aptitudes.

La fiche des Adidas Energy Boost

Marque : Adidas
Chaussure : Energy Boost
Type d’utilisation : route
Poids de la chaussure essayée : 270g (taille 42 2/3)
Profil utilisateur : compétiteur poids léger à moyen

Prix : 150,00 €
Réf : G97564

Les Adidas Energy Boost sont sur lepape.com

Technologies utilisées sur les Adidas Energy Boost

Techfit™ : légèreté, souplesse et maintien.
Tige textile souple, avec renforts en matière synthétique soudés : maintien et stabilité.
TORSION® SYSTEM : stabilité et soutien de la voûte plantaire
Semelle intercalaire boost™ : restitution optimale de l’énergie à chaque pas ; renfort du talon externe : confort maximum ; compatible avec miCoach®.
Semelle extérieure ADIWEAR™ : matériau très résistant à l’abrasion.

La galerie photos

3 réaction à cet article

  1. A mon avis courant sur le medio pied et pas sur le talon je n’ai pas ressentie l’energy boost……

    Répondre
  2. Des supers pompes, c’est sûr.
    je cours sans considération de performance entre 10 et 15 Kms par sortie (le 10 en 45 mins) sur de petites bosses entre bitume et pistes de terre rouge. Pas vraiment un chat efflanqué, plutôt un bebel-bronson, 1,78 m pour 84 Kgs, ces chaussures sont top aussi pour les lourds (confort et ressenti dynamique).
    esther, le médio-pied pose aussi le talon sinon c’est mi-idio-pied stylé bien dans son époque mais par un coureur ;-)

    Répondre
  3. ATTENTION, il taille petit et si vous avez les pied larges, vous allez vous sentier à l’étroit
    Comparer à mes BROOKS GLYCERIN 12, elles sont moins stable et un peu moins dynamique a haute vitesse
    Pour l’amorti, c clair, c’est étonnant, et efficace surtout en fin de parcours quand vous votre foulée se dégrade.
    A essayer, sans hésitation pour les personnes voulant un bon compromis entre amorti et dynamisme

    Répondre

Réagissez