Le vélo, un atout gagnant

Une bon outil d'entraînement

Un jeune internaute traileur souhaiterait intégrer le vélo dans sa préparation mais à peur de s'alourdir. Amandine Le Cornec lui répond.

pratique du vélo

Question : Je sais que le vélo peut être bénéfique pour le trail. Mais pour moi qui suis jeune (17 ans) et qui cours le 3000 m, je voulais savoir si le vélo pourrait me convenir et si oui de quelle manière ? Le muscle du vélo ne risque t-il pas de m’alourdir en course à pied ?

La réponse d’Amandine Le Cornec

Le vélo est un bon outil d’entraînement à intégrer dans la planification de l’entraînement de la course à pied.  Il permet de diminuer les risques de  traumatismes au niveau du dos, genoux et autres articulations ; et de renforcer la musculature des quadriceps,  un atout pour la course à pied en général et pas seulement pour le trail.

Il peut également être intéressant de l’intégrer dans votre planification sur 3000m.

Par contre, il est vrai qu’il comporte un inconvénient majeur celui d’avoir « une sensation de jambes chargées et lourdes » le lendemain. Par conséquent, il faut l’intégrer dans la planification de l’entraînement « intelligemment »: l’idéal est de placer une séance dite « vélo » le jour précédent une journée de repos ou du moins la veille d’une séance aérobie car il sera compliqué de gérer des jambes « lourdes » sur une séance sur piste.

Sachez aussi que cette sensation diminuera au fur et à mesure que vous entraînerez sur vélo car vos muscles se seront développés et ils y seront davantage habitués !

Ceci provient d’une question posée à notre expert entraînement, Amandine Le Cornec : Vous aussi, posez votre question à nos experts entraînement

Réagissez