Le pic de forme ? Une illusion…

Le pic de forme n’existe malheureusement pas, il est imaginaire.

Etre prêt le jour J

Le « pic de forme » est une idée abstraite utilisée par les théoriciens de la méthodologie de l’entraînement pour aider les entraîneurs et les athlètes à organiser, planifier et programmer l’entraînement sportif quel que soit le sport.

Il ne faut donc pas parler de « pic de forme » mais de  « période de forme » car aucune étude n’a montré qu’il existe une méthode infaillible pour programmer un individu afin qu’il soit au top le jour J.

La durée de la période de forme dépend des individus et de leur récupération même si en générale elle dure deux à trois semaines. C’est la période pendant laquelle on observe la performance la plus haute.

Les entraîneurs essaient de faire en sorte que la compétition majeure (Jeux Olympiques, championnats du monde, etc pour les athlètes de haut niveau) se trouve dans cette période de forme où généralement l’entraînement est devenu hautement qualitatif. Malheureusement il faut trop souvent, adapter les plans d’entraînement en fonction des blessures ou des contretemps. C’est pourquoi le meilleur outil de l’entraîneur est la gomme !

On peut programmer un état de forme en hiérarchisant les cycles d’entraînement : reprise / développement (foncier) / pré-compétition / compétition en sachant jouer sur les temps de récupération afin de permettre aux ressources énergétiques d’augmenter progressivement jusqu’à la période de forme.

Vous l’aurez donc compris la plus grosse erreur est de négliger les temps de récupération nécessaires. Et ce, quel que soit votre niveau !

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert entraînement, Renaud Longuèvre : vous aussi posez votre question à nos experts entraînement

Réagissez