Est-ce bien de ne s’entraîner qu’en montée ?

Attention à varier vos séances d'entraînement !

Un internaute demande conseil à Gilles Dorval car il ne s'entraîne qu'en côte. Notre entraîneur lui répond.

Course sur route en montée

La question : Que pensez-vous d’une séance d’entraînement qui ne se déroule qu’en montée ? Je m’explique : je m’échauffe en descendant et ensuite, je ne fais que monter. Pour ce type de séance, quelle allure faut-il adopter ? Faut-il se chronométrer pour faire toujours plus vite ? Comment puis-je me servir de cette montée que je mets aujourd’hui plus de 30 mn à gravir ? Elle est uniquement sur route et ce n’est pas une pente régulière.

La réponse de Gilles Dorval, entraîneur

L’obtention de progrès durables en course à pied passe nécessairement par un entraînement varié, tant au niveau des allures de travail, que du contenu des séances. Vous cantonner uniquement à un travail de côtes vous rendra plus fort dans ce type d’effort, mais ne permettra pas de progresser efficacement dans l’ensemble des secteurs à développer.

Le contenu de l’entraînement que vous décrivez s’apparente en fait à une séance spécifique trail ou de course de montagne. Mais en dehors de cette séance, il est nécessaire aussi de réaliser des footings en endurance fondamentale (70-75%FCM) pour une durée de 45 mn à 1h, des séances de VMA ou de fartlek (pour augmenter votre potentiel aérobie), des séances de fractionné à allures modérées (80-85%FCM), etc… Autant de séances difficiles à mettre en place sur des parcours trop pentus.

Si vous habitez une région vallonnée ou montagneuse, je vous encourage donc à essayer de trouver un ou deux parcours au pourcentage plus faible. Par exemple pour le travail de VMA, un terrain de football, une grande pelouse ou un circuit de 300 à 400m peuvent tout à fait convenir, à la condition que le sol soit bien stable pour prévenir tout risque de blessure.

Lors de vos séances de côtes « longues », ne cherchez pas à améliorer votre chrono à chaque sortie. Montez la côte à allure régulière, en cherchant à ne pas dépasser les 90% de votre FCM. Pour un travail plus intensif, préférez-lui des côtes plus courtes permettant des efforts de 45s à 1mn30s que vous répèterez 6 à 10 fois, en une ou deux séries.

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert entraînement, Gilles Dorval  : vous aussi posez votre question à nos experts entraînement

Réagissez