Vélo elliptique, home-trainer ou rouleau, quel est l’outil le plus utile au cycliste ?

Vélo spinning, vélo elliptique, rouleau ou home-trainer, vous vous demandez lequel choisir pour votre pratique d’intérieur. David Giraud, notre expert en cyclisme vous donne son point de vue sur chacun de ces outils afin de vous aider à faire votre choix.

spinning

Vélo spinning  

Commençons par le « vélo spinning », autrement dit le vélo d’intérieur. Cet instrument que l’on retrouve dans toutes les salles de fitness, possède avantages et inconvénients. Son principal avantage pour le cycliste, est qu’il se rapproche, grâce à quelques réglages simples, en termes de positions comme de gestuelles, de ce qu’il retrouve sur son vélo de route ou sur son vtt lorsqu’il pratique en plein air. Plus silencieux que le home-trainer, il va donc lui permettre de réaliser les séances spécifiques programmées sur son vélo habituel, lorsque le temps ou la météo ne lui permettent pas de respecter le programme établi. Il est d’ailleurs un outil très utilisé à haut niveau, quel que soit le sport, pour effectuer du travail aérobie ou de récupération. Les équipes cyclistes professionnelles, les utilisent principalement pour la réalisation de tests d’efforts sur des modèles haut-de-gammes équipés de capteurs de puissances extrêmement précis. 

Ses principaux inconvénients sont son prix et son encombrement. Compte tenu de sa taille et de son poids, on peut difficilement le déplacer. Côté prix, même si les modèles d’entrée de gamme sont très accessibles, on constate de fortes augmentations tarifaires lorsqu’on devient un peu exigeant sur le confort, que ce soit en termes de gestuelle, de comportement du vélo ou d’assise, et sur les options disponibles (écran tactile, programmateur de séance, capteur de puissance etc.). 

Le vélo elliptique 

Le vélo elliptique est lui aussi très présent dans les salles de musculation. Le mouvement qu’il propose est assez éloigné de celui de la pratique cycliste mais beaucoup plus complet dans le cadre d’une préparation physique générale. Un peu à l’image de la pratique du ski de fond sur la neige, il va permettre un renforcement global de la musculature allant des membres supérieurs aux membres inferieurs en passant par les pectoraux, les épaules, le dos et les abdominaux.

elliptiqueLa position debout ne permet malheureusement pas une flexion importante des jambes au niveau des 3 articulations que sont la hanche, le genou et la cheville comme cela peut être le cas sur un vélo de route ou un VTT. Sa pratique durant la saison est donc beaucoup moins intéressante que celle des autres outils présentés dans cet article. Il va donc permettre de développer davantage la forme physique générale un peu comme le permet le ski de fond  que celle spécifique à la pratique du vélo. Toutefois, en cas d’incapacité à rouler sur route ou en VTT et de non possession d’un Home Trainer, il peut être intéressant de réaliser une séance sur ce type de machine. En effet, il n’est pas du tout traumatisant, ce qui permet de réaliser des séances non-seulement durant la préparation physique hivernale mais également durant la saison cycliste sans risquer de « casser » voir même de blesser le cycliste. On peut même imaginer, qu’afin de varier sa pratique, le cycliste l’utilise le lundi en récupération de sa course du weekend.

Comme le vélo spinning, il est encombrant et donc difficile à déplacer et comme lui, malgré une entrée de gamme accessible, la montée en prix se fait de manière extrêmement rapide. Pour moi, parmi les outils présentés dans cet article, il est celui qui est le moins intéressant pour le cycliste compétiteur mais sans doute le plus intéressant dans le cadre d’une pratique d’entretien ou de remise en forme.

schéma elliptique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Rouleau

De plus en plus à la mode, le rouleau a pour principal avantage d’être peu encombrant et ultra-rapide d’utilisation. Pour ne pas descendre du vélo tout de suite après un effort violent, on a d’ailleurs vu les coureurs du Tour de France utiliser des rouleaux dans la zone d’arrivée pendant qu’ils répondaient aux questions des journalistes. Ainsi, ils décontractent les muscles et éliminent les déchets musculaires accumulés durant l’étape et surtout lors des derniers efforts violents effectués.Le rouleau cycle

Même s’il requière un rapide apprentissage technique pour conserver l’équilibre, le rouleau est sans aucun doute le plus pratique d’utilisation. On n’y monte avec notre vélo habituel quel qu’il soit et sans rien avoir à modifier ou démonter.  Sur piste, en VTT ou en cyclo-cross, certains l’utilisent d’ailleurs, à quelques mètres du départ afin de rester chaud entre deux épreuves ou entre leur échauffement sur home-trainer et le moment où ils devront aller se positionner sur la grille de départ.

Même si les modèles haut de gamme permettent de choisir entre 3 niveaux de résistance avant utilisation, ce changement est impossible à réaliser pendant la séance sans descendre du vélo ce qui rend compliqué tout travail spécifique intensif ou de force grâce à cet outil. De plus, à haute intensité il est parfois difficile de garder sa ligne et donc de rester sur le rouleau. C’est là son principal point faible.

Lorsqu’on parle de séances spécifiques, il est intéressant pour tout ce qui concerne le travail de « technique de pédalage » comme par exemple les exercices de type « unijambiste », ou encore les exercices de vélocité. Contrairement à l’utilisation des autres outils cités précédemment, c’est sur le rouleau que le comportement du vélo est le plus proche de celui que l’on retrouve en plein air. C’est ce qui en fait, de mon point de vu, l’outil le plus confortable.

Le Home-trainer

Enfin, j’ai gardé pour la fin ce qui m’apparaît offrir le meilleur compromis pour une pratique s’inscrivant dans une démarche de performance : le home-trainer. Son principal avantage est qu’il permet de réaliser n’importe où, lorsque sortir dehors n’est pas possible, une séance sur son propre vélo. Il offre la possibilité de choisir entre divers niveaux de résistance au pédalage en jouant à la fois avechome trainer le braquet du vélo mais également avec la résistance de friction du Home Trainer (HT) qui est réglable à distance en actionnant une manette reliée au rouleau de celui-ci grâce à un câble.

Il permet donc de réaliser diverses séances très spécifiques, telles que des séances de PMA, de force sous maximale ou encore de vélocité. Malheureusement, il ne permet pas de réaliser d’exercice en danseuse car le vélo est fixé verticalement et que le travail debout, en plus de risquer d’abimer le cadre du vélo au niveau de la jonction base-hauban fixée sur le Home Trainer, ne correspond pas à ce qui peut être réalisé sur route où le vélo balance légèrement de droite à gauche. Autre point faible, contrairement au rouleau et au vélo spinning, le HT est assez bruyant, ce qui ne permet pas de l’utiliser à n’importe quel moment lorsqu’on vit en appartement.

Personnellement, je recommande à mes jeunes d’investir dans un HT. Comme le rouleau, il est peu coûteux, mais contrairement à celui-ci il permet de réaliser des efforts extrêmement intenses. Il est donc le plus adapté pour l’échauffement d’avant course en cyclo-cross, VTT ou en contre-la-montre. Dans ces disciplines où l’échauffement a un intérêt primordial, il permet de rester à proximité du départ afin de ne descendre du vélo qu’au dernier moment, tout en suivant le protocole habituel sans encombres ainsi qu’à l’abri des intempéries.

 

4 réaction à cet article

  1. Super article merci. Pour ma part je suis très pro vélo elliptique. Il me semble difficile de trouver un appareil de cardio aussi complet que celui-ci. Après bien sûr, comme vous l’expliquez, si on se place d’un point de vue cyclisme, il a ses limites.
    Bonne continuation.

    Répondre
  2. Article très complet qui explique parfaitement les différents outils !
    Je me permets de laisser un commentaire parce qu’on bosse sur un hybride entre le home-trainer et les rouleaux.

    Il est actuellement utilisé par plusieurs pros dont Vincent Pelluard et Mariana Pajon, particulièrement dans le VTT et le BMX, mais également vélo de route, tant pour l’échauffement, la vélocité que la décontraction des muscles.

    Il sera disponible pour le grand public dès le mois d’Octobre 2015. on bosse dessus depuis un certain temps, donc ça fait plaisir d’en voir un peu le bout :)

    Bonne continuation.

    Répondre
  3. Pour éviter l’usure du pneu vélo, privilégiez un pneu vélo home trainer.
    http://www.commentmieuxchoisir.fr/Comment-choisir-un-home-trainer.asp

    Répondre
  4. Le vélo elliptique est aussi pour moi une très bonne solution et vraiment doux pour les articulations.
    J’avais pris le modèle UltraSport que j’avais vu sur http://smartfashionbeauty.com/comparatif-meilleur-velo-elliptique/
    Un modèle vraiment très performant !

    Répondre

Réagissez