Intérieur Cycle – Épisode 5

Tout au long de cette saison 2017-2018, nous suivons la préparation d’un coureur Elite que nous appelons ici Stéphane. Avec lui, nous vivons ses réussites, ses doutes, les imprévus et les réflexions qui accompagnent toujours la recherche constante de progression et de performance. L’objectif de ce compte rendu mensuel est de s’appuyer sur la réalité du terrain pour mieux comprendre et expliquer les différents enjeux de l’entraînement en cyclisme.

Source - Fotolia
Source - Fotolia

Dans le dernier épisode….

Stéphane était parti dans le sud pour réaliser une semaine consacrée au volume et à l’endurance avec des conditions météorologiques plus clémentes. Ainsi son travail « foncier » a été réalisé plus tard que prévu, après de nombreuses séances qualitatives.

 

Note : Il n’est pas obligatoire d’attendre d’avoir beaucoup de kilomètres en endurance pour se lancer dans les intensités. Certes, il faut être prêt à encaisser les charges et le principe de progressivité doit toujours être respecté, mais il est possible de réaliser très tôt des entraînements fractionnés et de retarder les séances « foncières ».

 

Le second stage 

Très vite après son stage foncier, Stéphane est reparti dans le sud pour réaliser une semaine d’entraînement avec son équipe. Lors de ce deuxième camp, notre coureur a enchainé les séances longues et difficiles avec également beaucoup d’intensités. Il fallait donc qu’il soit prêt à assimiler cette charge en étant à la fois suffisamment entraîné et suffisamment reposé.

 

Note : Un stage difficile et chargé peut être extrêmement positif dans une préparation. Mais cela peut aussi être un piège si le cycliste n’est pas prêt et qu’il n’a pas anticipé ses charges d’entraînement avant de partir et aussi à son retour pour une bonne assimilation. Pour bien cibler ses efforts il est préférable que la charge globale soit dans la continuité de ce qui a déjà été réalisé pour que la marche ne soit pas trop haute. Puis au retour à la maison il semble intéressant de faire redescendre la charge progressivement pour une récupération en douceur.

 

Récupération et reprise des courses

Stéphane a terminé ce 2ème stage fatigué mais pas épuisé. En outre, la reprise des courses intervient 10 jours après son retour. Il veut donc récupérer tout en maintenant une certaine charge pour ne pas que toute la fatigue lui retombe dessus d’un seul coup.

 

Zoom sur la semaine du 03 au 14 février (fin du stage et reprise des courses)

 

L’objectif de cette transition et double : digérer le stage et être déjà performant 11 jours plus tard lors de la reprise (du moins suffisamment pour utiliser ces premières courses comme un tremplin pour la forme).

 

Détail de cette transition

 

Samedi 03/02 : Voyage, retour du stage

Dimanche : 2h endurance I1

Lundi : 3h endurance I1-I2 + PPG

Mardi : repos / travail

Mercredi : repos / travail

Jeudi : 2h endurance I1-I2

Vendredi : musculation

Samedi : 4h PMA, 5 fois 4min à I4-I5 répartis dans la séance

Dimanche : 2h endurance I1-I2

Lundi : repos

Mardi : voyage + décontraction

Mercredi : compétition

 

A noter que Stéphane n’a pas pensé qu’à récupérer durant cette période. Il a tenu à maintenir un entraînement suffisant pour conserver son organisme « éveillé » et prêt à enchaîner rapidement sur de nouvelles charges.  

 

Premières courses

Les premières courses sont prises comme des entraînements. La forme est attendue pour fin mars donc il reste du temps pour monter en puissance. Pour cette reprise, Stéphane est là où il s’attendait. Ni mieux, ni moins bien. Il est contant de pouvoir s’accrocher et de suivre. Mais il sait aussi qu’il reste du travail pour devenir un des principaux acteurs à ce niveau-là.

 

Note : Pour avancer il faut savoir accepter de ne pas être toujours à son meilleur niveau. Et bien sûr, il faut aussi prendre conscience du chemin restant à parcourir pour atteindre ses objectifs sans que cela ne soit anxiogène.

 

Au prochain épisode …

Nous suivrons l’évolution de la forme de Stéphane sur les premières compétitions. Celle-ci évoluera-t-elle dans le sens souhaité ? Et arrivera-t-il à s’adapter face aux imprévus qui font partie de la course ?

 

Réagissez