Test produit : Le Home-Trainer Wahoo Kickr

Découvrez le test produit du home-trainer Wahoo Kickr, vous allez aimer l'hiver et les séances de home-trainer comme jamais !

Home trainer wahoo kickr

Le testeur : Jules B.

  • Age : 26
  • Taille : 181cm
  • Poids : 70kg
  • Je pratique le triathlon depuis 2 ans (principalement en distance L). Auparavant, je pratiquais le golf de manière intensive (championnat de France, etc.). En 2016 je faisais en moyenne 4-5h de sport par semaine, en 2017 plutôt 7-8h (2h de natation, 1h30 de cap et 4h30 de vélo).
  • Chronos : Meilleur temps sur Half IM 4h37
  • Objectifs 2018 : une année découverte avec mon premier Ironman (Nice) et mon premier marathon (Paris). Egalement au programme, l’half Ironman d’Aix où je viserai un bon classement.

Utilisateur d’un home-trainer (HT) depuis mes débuts sur un vélo il y a 3 ans, je suis convaincu de l’apport que peut avoir cet équipement dans le cadre d’un entraînement intensif ou pour garder la forme, que l’on soit en zone urbaine (contrainte de temps/trajet) ou non (contrainte météo).

Dans le cadre du test du Wahoo Kickr, j’ai été en mesure de le comparer à un HT moyen de gamme avec rouleau (smart) et à un HT haut de gamme avec cassette intégrée (smart également). Par smart j’entends capable d’interagir avec un logiciel et donc de simuler les pentes par exemple.

 

Premières impressions au déballage et lors du premier essai 

  •  Le HT est très lourd (cela à son importance comme on le verra par la suite pour la stabilité), mais extrêmement pratique avec ses deux pieds repliables et sa poignée permettant de le ranger facilement et sans encombre, contrairement à d’autres sans prise ou sans possibilité de réduire la taille.
  •  Le produit est donc bien conçu, mais également réussi esthétiquement et solide (aucun problème en 7 semaines d’utilisation, n’étant pas le cas de certains de ses concurrents), ce qui répond totalement aux attentes de son positionnement haut de gamme. Il est fourni avec un capteur de cadence à installer sur votre vélo ou chaussure.
  •  Le calibrage est nécessaire et se fait à travers une application à télécharger sur son téléphone. Bien suivre les instructions (environ 2 minutes, à faire régulièrement pour un calibrage optimal) et c’est parti !
  •  La sensation est extrêmement proche de la route. Ayant roulé quasiment tout l’hiver en intérieur, le retour en extérieur s’est fait naturellement, et cela grâce au Kickr. La roue d’inertie jouant son rôle à merveille.

 

1 – Sensation

Étant utilisateur de Swift (simulateur), j’ai pu tester un certain nombre de situations (entraînement/course, tous types de parcours) qui m’ont convaincu de la qualité du produit. Simulant des pentes entre -5 et +20 degrés, le Kickr est extrêmement agréable à utiliser, d’autant plus couplé à un logiciel, le home-trainer devenant presque un « plaisir ». Préparant des courses assez vallonnées pour la saison à venir, j’ai apprécié la large palette des pentes possibles, avec une nouveauté pour moi, les pentes négatives (celui que j’utilise étant limité entre 0 et 10 degrés). On a vraiment l’impression d’y être !
Sur ce volet sensation, le Kickr répond totalement aux attentes.

 

2 – Précision

La précision des données semble tout à fait juste dans l’ensemble (je n’ai pas pu comparer avec mon capteur de puissance). L’appareil interagit parfaitement avec l’ordinateur/logiciel et répond bien en terme d’ajustement de pente. Il n’y pas de passage brusque, le fonctionnement est très fluide.
C’est également un sans faute sur ce volet précision.

 

3 – Sonorité et vibrations

Habitant en appartement, c’est un critère important pour ma part. J’ai été surpris, aux premiers coups de pédales, par un bruit moins contenu que sur le mien et aigu. Il s’avère qu’en montant dans les tours, le bruit reste modéré. Le gros avantage du Kickr est sur les séances intensives, avec un bruit relativement contenu et des vibrations quasi inexistantes.
Cela reste tout à fait acceptable bien que pour un produit haut de gamme j’aurai attendu un effort sur le point sonorité. Il est évident que, par rapport à un HT avec rouleaux sur lesquels on a la sensation de faire décoller l’immeuble, il n’y pas de comparaison possible. Mais sur d’autres modèles similaires (avec cassette intégrée) la sonorité est mieux maîtrisée.

 

4 – Et dans la pratique…

Les séances intensives semblent être le point fort du Kickr ! La stabilité est assez impressionnante. Combien de fois sur d’autres modèles j’ai manqué de peu de basculer lors de sprints… Le trident composant la base du HT joue très bien son rôle et permet d’aller au bout de son effort. Les séances sont agréables et sans encombres !

 

En savoir plus sur le Wahoo Kickr

 

Réagissez