Tokyo 2020 : Les chances des athlètes de l’équipe de France du 800 m au marathon… faites vos jeux !

Du 800 m au marathon, 16 athlètes (14 hommes et 2 femmes) représenteront l'équipe de France en athlétisme lors des Jeux olympiques de Tokyo. Quelles sont leurs chances de briller ou de bien figurer ?
Avant le début des épreuves ce vendredi, nous avons demandé l'avis de Jean-Claude Vollmer, l'un de nos experts et notamment entraîneur de Baptiste Mischler engagé sur 1 500 m.

Village des Jeux olympiques de Tokyo
Village des Jeux olympiques de Tokyo

Lepape-info : Jean-Claude, que vous inspire cette équipe de France d’une manière générale ?   

Jean-Claude Voellmer : Cette équipe répond aux critères de sélection demandés par la Fédération francaise d’athlétisme. C’est une sélection assez large mais en raison des relais qui eux-mêmes ne sont pas très costauds, peu d’athlètes retenus avec le relais le sont en individuel. En demi-fond et fond, chez les garçons, c’est très très encourageant. Du 800 au marathon quasiment toutes les places sont occupées.

Mis à part le Kenya, les USA ou encore la Grande-Bretagne, très peu de pays peuvent avoir autant de qualifiés. En plus certains garçons sur 800, 3000 steeple au niveau mondial sont très bien placés, cela peut valoir des places en finale. En revanche du côté des filles c’est le désert avec seulement 2 représentantes, Renelle Lamotte sur 800 et Susan Kipsang Jeptooo sur marathon. Cela montre que le fond et demi-fond Français sont en réelle difficulté.

 

Lepape-info : Comment expliquer ce manque d’athlètes en équipe de France féminine ?  

J-C.V : Ce sont des ruptures de génération, une fois que l’on a plus de leaders, un niveau moyen cela ne tire pas vers le haut. Il n’y a pas d’émulation, cela reste très modeste et puis après il y a peut-être moins de filles qui s’engagent sur la voie du « professionnalisme » pour faire une carrière athlétique. Il y a aussi sûrement un problème de talent, d’entraînement et de construction de carrière.

 

Lepape-info : Commençons notre tour d’horizon du demi-fond et fond avec le 800 m 

J-C.V : Pierre-Ambroise Bosse est un garçon talentueux, surprenant mais il n’a pas pu s’entraîner correctement pendant plusieurs semaines, je pense que tenir 3 courses cela va être très difficile. Il a enchaîné 3 courses en une semaine lors de 3 meetings en juillet (Nancy, Courtrai, Sotteville-les-Rouen), il espérait se rapprocher des 1’44 cela s’est avéré être en deçà en compétition. Il a du talent je le redis mais je pense que la finale ce sera peut-être un peu juste pour lui vu la densité internationale actuelle, il n’arrive pas dans une confiance absolue. Nous avons une sélection sur 800 m de qualité, Benjamin Robert et Gabriel Tual peuvent envisager la finale. Les 1ers tous sont tactiques, Benjamin a une capacité d’accélération finale qui peut s’avérer intéressante dans ce contexte, par contre si cela va très vite ce sera plus compliqué de suivre le rythme.

 

Lepape-info : Rénelle Lamotte sur 800 m peut concrétiser de belle façon sa superbe saison aux Jeux  

J-C.V : C’est la bonne surprise de l’année, elle est revenue à son niveau d’il y a quelques années. Elle est bien affutée, elle a gagné en force, en fin de course elle est beaucoup plus présente, elle peut être finaliste même si le 800 féminin est très très dense. Elle est expérimentée et elle a un meilleur finish qu’avant. Rénelle a passé un palier, son chrono sous les 1’58 au meeting de Monaco l’a encore montré.

 

Lepape-info : Sur 1500 m, Alexis Miellet, Baptiste Mischler et Azeddine Habz ont une belle carte à jouer ? 

J-C.V : C’est un beau trio peut-être un cran en-dessous du 800 m à la vue des bilans mondiaux. Ce sera assez ouvert je les vois tous les 3 en 1/2 finale, il y en a bien un qui va aller en finale. Baptiste Mischler que j’entraîne depuis un an, il a passé un cap cette saison sur le plan physique et au niveau mental avec notamment son titre de champion de France, il a énormément gagné en confiance, c’est ce qu’il lui manquait avant, il aurait déjà du être sacré l’an dernier. Il a encore quelques failles tactiques par moments mais il va encore progresser. À Monaco, il a su profiter de la course très rapide pour comme les autres améliorer son record. Azeddine Habz (devant Baptiste Mischler à Monaco et qui bat aussi son record) on sait que c’est un accrocheur avec une bonne caisse aérobie, il a progressé en vitesse. Alexis Miellet a aussi progressé

 

Lepape-info : Sur le 3 000 m steeple, Djilali Bedrani, Louis Gilavert et Alexis Phelut, c’est un trio solide   

J-C.V : Djilali Bedrani a déjà été finaliste aux Mondiaux 2019 à Doha, il sait courir en peloton, il n’a pas de soucis de franchissement d’obstacle, il est rapide je le vois en finale avec peut-être un autre. Louis Gilavert court souvent devant, il a parfois des problèmes techniques quand il y a du monde autour de lui on l’a vu aux championnats de France, c’est un jeune talentueux avec des ressources mentales mais qui doit grandir comme Alexis Phelut. La densité sur 3000 steeple est moins importante que sur 800 ou 1500 il y aura peut-être un bon coup à jouer, Djilali s’est surement beaucoup entraîné pendant qu’il faisait des compétitions d’où les chronos parfois relativement modestes, là aux Jeux en ayant fait du jus je le vois en finale dans les 6. Louis et Alexis sont moins expérimentés.

 

Lepape-info : En lice sur le 5 000 m, Hugo Hay et Jimmy Gressier peuvent réaliser un coup ? 

J-C.V : Je les vois en finale tous les deux. Hugo Hay a énormément progressé, il a du talent avec une bonne partie terminale. Jimmy Gressier que l’on a vu aux Championnats de France n’était pas en pleine possession de ses moyens en raison d’un problème aux dents la veille de la compétition, c’est du passé. Jimmy a fait des choses surprenantes et très concluantes à l’entraînement récemment, il valait moins de 13′ sur 5 000, après il faut le reproduire en compétition.

 

Lepape-info : Morhad Amdouni a décidé de doubler 10 000 / marathon  

J-C.V : On connait son côté volontaire, podium sur 10 000 non mais une place dans les 8 finalistes j’en suis quasiment sûr. Pour moi s’aligner sur les 2 épreuves est un peu compliqué, il a fait ce choix, le marathon est une épreuve à surprises, s’il gère bien et qu’il n’est pas foufou comme il sait l’être parfois, il peut aussi être finaliste, après la surprise est possible. C’est sur marathon qu’il a le plus de chances de bien figurer à mon avis. Sur 10 000 il y’a beaucoup de monde.

 

Lepape-info : Sinon d’une manière globale les 3 marathoniens, Hassan Chahdi, Nicolas Navarro en plus de Morhad Amdouni, quelles sont leur chances ?   

J-C.V : Ils peuvent être tous les 3 dans les 16 premiers. Hassan Chahdi est talentueux, il sait se transcender le jour J, il s’est bien préparé c’est l’occasion. Nicolas Navarro est très régulier, grand travailleur, après pour tous il faudra gérer la chaleur, l’humidité. Il faudra rester prudent, ne pas aller à l’abordage, courir à son niveau et ne pas se laisser emballer par les autres.

 

Lepape-info : Enfin Susan Kipsang Jeptooo sera la représentante Française sur marathon 

J-C.V : C’est un peu l’inconnue du peloton. Elle a fait un peu de 5 000 m cet été, la piste ce n’est pas son truc, c’est une athlète qui suit, je la vois dans les 16 premières même si le niveau sera très costaud, difficile de la placer dans la hiérarchie mondiale.

 

Lepape-info : Des chances de médaille(s) ?  

J-C.V : J’aimerai bien évidemment mais non je n’y crois pas pour l’instant avant le début des compétitions, il y aura des finalistes mais pas de médaille pour le fond et demi-fond.

Réagissez