Pas de record du monde des 24 heures sur piste pour Kilian Jornet qui a abandonné

Kilian Jornet a tenté mais cela n'a pas tourné comme il l'entendait. La légende de l’ultra-trail qui s'était lancé à Måndalen (Norvège) à l'assaut du record du monde des 24 heures sur piste a du abandonner.

Crédit photo : Salomon TV
Crédit photo : Salomon TV

Une piste bleue givrée, enneigée mais déblayée sur sa partie intérieure, une température proche des 0°C mais un temps sec, un stade isolé bordé de montagnes et interdit au public pour raisons sanitaires mais avec quelques spécialistes Norvégiens de trail pour épauler Kilian Jornet dans son défi.

 

Le décor est planté il ne reste plus qu’à démarrer en ce vendredi matin, il est un peu plus de 11h.

 

 

Cela fait des semaines que Kilian Jornet attend ce moment, qu’il prépare du mieux qu’il le peut ce défi appelé « Phantasm 24 » du nom des chaussures Salomon S/Lab Phantasm avec lesquelles il s’entraîne depuis plusieurs mois.

 

Tourner, tourner et encore tourner pendant 24h sur cette piste de 400 m et battre le vieux record du monde du Grec Yiánnis Koúros qui avait parcouru 303,506 km à Adélaïde (Australie) en 1997.

Pour parvenir à ses fins, Kilian Jornet doit au moins boucler 759 tours de piste à une allure moyenne de 4’45 par kilomètre.   

 

L’Espagnol qui s’était confié avant son défi avait annoncé qu’il avait prévu de courir plus rapidement lors des 10 premières heures avant de ralentir avec un plan précis en sachant quelle allure il voulait tenir chaque heure. L’essentiel disait-il était de ne pas avoir de problèmes musculaires et d’arriver à manger sans avoir de grosses périodes de relâchement.

 

Tout se déroule comme prévu lors des premières heures avec une belle avance sur le record du monde, Kilian Jornet tel un métronome boucle 82 km en 6h (4’23 de moyenne au km) avant un passage au 100 km en 7h23’06.

Avec la nuit et un thermomètre descendu cette fois sous les 0°C, Kilian Jornet un peu plus couvert qu’au départ enchaîne les tours sur la piste en doublant de temps en temps quelques-uns des traileurs Norvégiens présents pour l’accompagner et le motiver. Toutes les 4 heures, le changement de rotation permet de légèrement rompre la monotonie.

Mais lors de l’une de ses pauses après un peu plus de 9h30 d’efforts, Kilian Jornet laisse entendre qu’il ressent une douleur à un genou avant de repartir.

 

Finalement après 10h24 de course et 134,800 km de parcourus (337 tours) alors que son tempo avait ralenti, le champion Espagnol s’est arrêté.

Pris de vertiges et de problèmes gastriques il a décidé à la demande de l’équipe médicale présente sur place de mettre un point final à sa tentative contre le record du monde des 24h.

Kilian Jornet a été transféré à l’hôpital où il se trouvait encore ce samedi matin comme l’a expliqué à l’AFP sa porte-parole, Laura Font Sentis :  « Après avoir reçu des soins médicaux, Kilian se sentait mieux, mais les experts médicaux qui l’ont examiné ont jugé mieux pour lui de le soumettre à une évaluation plus poussée. »

2 réaction à cet article

  1. Sage décision kilian c est reculer pour mieux sauter en espérant te relire pour un prochain 24h amitiés sportive&pura vida @l1

    Répondre
  2. Dommage, on y croyait. Bravo quand même.

    Répondre

Réagissez