Le marathon de Vannes (56), le 21 octobre 2012

Plus d'un atout à faire valoir

Le Golfe du Morbihan va une nouvelle accueillir des milliers de coureurs, ce dimanche 21 octobre 2012. Le 13ème marathon de Vannes et les Foulées du Golfe affichent complet. Des parcours de toute beauté, mais avec quelques difficultés.

P1030281-e1350394572261

La Bretagne fait partie de ces régions qui ont plus d’une corde à leur arc : en plus d’être l’un des bastions de la course à pied en France, elle offre un environnement exceptionnel pour qui veut bien venir y passer un week-end. Le marathon de Vannes en est une belle illustration. En cette mi-octobre, environ 4 200 personnes ont encore programmé un dimanche matin sportif, runnings aux pieds, pour participer à la 13ème édition de l’événement également connu sous le nom de Courses des Embruns. Pour certains ce sera en solo sur la distance reine, pour d’autres en duo (19 km pour le premier relayeur, 23 pour le second) et pour d’autres encore sur le parcours de 10 km. Pour tous, ce sera de toute façon dans le charmant cadre du Golfe du Morbihan.

Les inscriptions sont closes et ce n’est pas un hasard. L’événement, « bien organisé », offre notamment « l’occasion de faire un marathon plutôt ludique et de découvrir la région », sur un tracé « vraiment très joli », lance Maryse Le Gallo… qui précise « Il y a quand même quelques pièges ». Cette figure de la course à pied en Bretagne connaît le parcours pour avoir été meneur d’allure (3 heures) lors de la 7ème édition. Particularité de ce marathon : il s’effectue en deux boucles… « L’avantage de cette configuration, c’est que ceux qui sont suffisamment lucides peuvent anticiper sur le tour suivant, analyse Maryse La Gallo. Mais si on a déjà eu des difficultés à certains passages lors du premier tour, on a aussi tendance à se projeter sur le tour suivant. Disons que le cadre est vraiment très joli lors du premier tour, mais lors du deuxième, on dirait que le décor a changé de couleur ! ». D’où ce conseil de l’athlète : « Pour n’importe quel marathon, je dis toujours qu’il faut rester sage jusqu’à mi-parcours voire jusqu’au 30ème kilomètre. Il faut appréhender le premier semi en souplesse, relâché. C’est encore plus vrai sur le marathon de Vannes ».

D’autant que le tracé « n’est pas vraiment plat, avec notamment une côte sur la fin de parcours, aux alentours du 40ème kilomètre ». Attention également à prendre en compte une autre particularité de l’épreuve : le revêtement de sol. « On ne court pas toujours sur du bitume. On emprunte des sentiers, or le sol ne renvoie pas du tout de la même manière sur de la terre ».

Si Maryse Le Gallo conclut que « ce n’est pas un marathon roulant où l’on vient pour faire un chrono », elle confirme aussi que « le paysage » vaut le détour. « Et pour ceux qui le veulent, il y a aussi les huitres et le cidre sur les ravitaillements. Parce que certains viennent aussi pour profiter des produits du terroir».

Marathoniens engagés en solo et participants du duo s’élanceront tous à 10 heures dimanche, devant les Remparts de la Ville. « Ca fait beaucoup de monde sur le circuit, c’est sympa, sourit Maryse Le Gallo. Mais si vous venez courir le marathon, attention à ne pas vous accrocher à quelqu’un qui part lui pour un semi et n’aura pas le même objectif…. Se retrouver seul sur un sentier en pleine déprime, ce n’est pas facile à gérer ! » Cette année  Nathalie Vasseur sera au départ du marathon après avoir remporté l’an dernier le 10 km en 37mn52s. Elle tentera de battre le record du marathon féminin soit 2h58mn22s.

Toute proportion gardée, la gestion de l’allure sera aussi un élément clé sur les Foulées du Golfe (10 km), « le parcours est relativement rapide, il y a possibilité d’aller vite, confie Maryse Le Gallo. Mais il faut aussi en garder un peu sous le pied pour la fin, avec la même côte à passer que les marathoniens ».

Ceux et celles qui regretteraient de ne pas avoir pu prendre un dossard pour l’évènement pour le dimanche ont encore une chance de prendre part à la fête : la Marche des Vénètes s’élancera samedi à 14 heures. Les inscriptions pour cette grande balade de 14 km sont possibles sur place samedi matin dès 11 heures…

Les informations pratiques sont sur la fiche du marathon de Vannes dans notre calendrier des courses

Réagissez