Ekiden de Paris : La passe de trois pour UniRun

L’équipe nordiste s’est imposée pour la troisième d’affilée ce dimanche lors de l’Ekiden de Paris en devançant de justesse le nouveau club Adidas Runners Paris.

UniRun-EkidenParis2017

Pour la cinquième édition du marathon en relais (Ekiden) dans les rues de Paris, c’est l’équipe UniRun qui s’est imposée en 2h14’33. Une habitude pour l’association venue du Nord qui domine l’épreuve depuis trois ans. « C’est le rendez-vous de l’année pour nous, se félicite Philippe Plancke, le président d’UniRun. On a à cœur de représenter le collectif chaque année à Paris. »

 

Composée de nombreux coureurs de renommés comme les marathoniens Jean-Damascène Habarurema et Abraham Niyonkuru, ou le lièvre expérimenté Thomas Larchaud, la formation nordiste est en effet redoutable sur ce type d’épreuve (des relais de 5 km, 10km, 5 km, 10 km, 5 km pour finir par 7,195 km) où l’homogénéité fait la différence. En 2016, le collectif UniRun avait d’ailleurs étrillé l’EFS Reims alors emmenée par l’international belge sur 1 500 m Tarik Moukrime et Vincent Luis, le meilleur triathlète français.

 

Cette fois, la concurrence paraissait moins féroce malgré la présence du nouveau club Adidas Runners Paris, créé par la firme allemande depuis le début de la saison. « On savait que UniRun serait l’équipe à battre, a lançait à l’arrivée Adrien Guiomar, l’un des membres de Adidas Runners Paris. On a essayé de s’accrocher mais ils sont très forts. »

 

Pourtant, le club parisien a failli créer la surprise. Longtemps seul en tête, UniRun n’a pas vraiment pu apprécier son avance tout au long de l’épreuve notamment lié au flux de coureurs occasionné par plus de 1 500 équipes regroupées sur un parcours de 5 km autour du pont de Iena et au pied de la Tour Eiffel. D’ailleurs, à l’arrivée, l’équipe Adidas Runners Paris ne comptait que 16 secondes de retard (2h14’33 contre 2h14’49), alors que le podium était complété par le club FFA de l’USM Malakoff (2h20’05).

Chez les femmes, la victoire est revenue à l’équipe Barbès Runners and Co. en 2h51’07 devant le PUC (2h53’10) et Antony Athlétisme (2h56’13).

 

Réagissez