A lire : Eat and Run de Scott Jurek

Son enfance, ses courses, sa passion du trail, Scott Jurek se livre sans détour dans cet ouvrage, sans oublier de détailler les fameuses recettes végétariennes qui l'ont également rendu célèbre.

EatRun-S.Jurek-

Tout commence dans le Minnesota en 1994.
Scott Jurek, alors âgé de 21 ans, se classe second de la « Minessota Voyager 50 miles », sa première participation à un ultra trail. Dans des conditions dantesques, il « attrape le virus » et n’aura de cesse de s’aligner au départ des plus grandes épreuves à travers le monde.

20 ans plus tard, il a remporté 7 fois la Western States Endurance Run, la Badwater à deux reprises et s’est imposé trois années de suite sur le Spartathlon (245 km). Que de chemin parcouru depuis cet enfant chétif (selon ses termes) qui rechignait lors des cours de sport….
C’est cette histoire, son histoire, qu’il entreprend de raconter en 2010. Il range alors ses dossards pendant deux ans et se consacre entièrement à l’écriture de Eat and Run (Editions Guérin) avec son ami et co-auteur Steve Friedman.

A travers ce livre, on découvre son enfance durant laquelle il pratique assidûment le ski de fond avant de se tourner vers la course à pied et les longues distances. On rencontre avec lui ses amis, ses proches, ceux qui l’ont aiguillé et entraîné sur le chemin de ses innombrables victoires.
On partage avec lui ses souffrances, physiques bien sur face aux charges de travail qu’il s’impose, mais psychiques également, à travers le combat de sa mère contre la sclérose en plaques, qui restera pour lui son plus grand modèle de courage.

On voyage aussi, à travers les Etats-Unis surtout, principal théâtre de ses exploits. Scott Jurek nous emmène à ses côtés dans ses victoires comme dans ses défaites, car il y a toujours une leçon à tirer d’un échec.
On y découvre un coureur travailleur forcené et extrêmement humble, totalement en phase avec cet « esprit du trail » dont on entend si souvent parler. Rares sont en effet les coureurs qui après une course de 160 km, dorment sur la ligne d’arrivée pour féliciter tous les concurrents un à un.

Enfin, on y découvre les secrets de cuisine de cet homme qui a empilé toutes ces victoires sans consommer une seule protéine animale! Scott Jurek est en effet végétalien depuis 1999 et son livre est truffé de recettes qu’il a bien souvent mis lui même au point. Une hygiène de vie irréprochable qui n’est cependant pas adapté à tous les organismes comme il le précise au début de son ouvrage. Mais si l’envie de vous alimenter plus sainement vous tente, vous trouverez une foule de conseils et d’astuces à travers les 320 pages de Eat and Run.

Eat and Run c’est tout cela à la fois. Une plongée dans la vie d’un coureur hors du commun, un voyage à ses côtés sur les chemins du monde aux limites du corps humain et parfois au delà, un vrai bonheur à lire en tout cas.

Eat and Run (Manger pour gagner)
Format : 15 x 21 cm
320 pages
Editions : Editions Guérin
Prix : 25 € + frais d’envoi

 

3 réaction à cet article

  1. Végétarisme ne signifie pas ne pas consommer une seule protéine…!

    Répondre
  2. Bien vu Dude . Scott a avalé des tonnes de protéines …végétales !

    Répondre
  3. Si je lis bien Dude, c’est écrit qu’il n’a pas consommé de protéine animale. Il n’a jamais dit qu’il n’avait pas consommé de protéine. Scott Jurek explique d’ailleurs que cela était une des ces préoccupations à savoir, comment remplacer les protéines animal qu’il mangeait par des protéines végétale.

    Répondre

Réagissez