TEST du Garmin Edge 1030 Bundle

Trois ans après le Garmin Edge 1000, la marque américaine a sorti en septembre dernier son remplaçant avec le Edge 1030. Ergonomie repensée, meilleures fonctionnalités, autonomie et navigation ainsi qu'une connectivité impressionnante, il apparaît sur le papier comme le GPS cycliste le plus abouti. En voici le test!

TEST du Garmin Edge 1030 Bundle

Profil testeur 

 

Vincent LAFLEUR, 21 ans, 1m87, 70kg

Triathlète depuis 13 ans (2002), podiums nationaux catégories jeunes, 3 participations coupes continentales, membre de l’équipe D1 de Sainte Geneviève Triathlon

Entraînements cette saison : 6x natation, 3à 6x en vélo, 6 à 10x en course à pied

 

Découvrez le compteur vélo GPS Garmin Edge 1030

 

 

Contenu de la boîte 

On y retrouve :

  • Le GARMIN Edge 1030
  • Moniteur de Fréquence Cardiaque Premium
  • Capteur de cadence
  • Capteur de vitesse
  • Câble USB
  • Fixation (pour fixer sur le cintre)
  • Support et élastiques (pour fixer sur la potence)
  • Documentation

image11

 

 

Présentation du Edge 1030 image10

 

  • 114mm de longueur, 58mm de largeur;
  • Un poids de 123g;
  • Un écran tactile couleur de 3,5 pouces (88,9mm) avec une définition de 282 x 470 pixels;

A titre de comparaison, le compteur à côté de mon ancien téléphone (iPhone 4S) :

 

  • On y retrouve 3 boutons (voir photos) :

- Un sur la gauche du boitier pour mettre en tension/éteindre l’appareil;

- Un en bas à gauche pour « Laper »

- Un en bas à droite pour démarrer/arrêter une activité

 

image12 image13

 

  • A l’arrière, un socle pour accéder à la carte micro-SD, ainsi que le support pour fixer le Edge, qui permet également l’utilisation de la batterie externe.

 

image15

 

  • Autonomie de 20h, à laquelle on peut rajouter 20h avec une batterie externe. Je ne suis jamais tombé en panne au niveau de la batterie, même avec environ 30% pour une sortie de plus de 4h et avec des fonctions connectées. De plus, un mode économie de la batterie (écran désactivé, il faut le toucher pour le réactiver) est disponible.

 

Concernant la qualité de l’écran, je trouve la résolution assez exceptionnelle, la lecture se fait sans aucune difficulté. D’autant plus que la luminosité se règle automatiquement en fonction de la luminosité ambiante, pas de difficulté donc que l’on soit en sous bois ou à découvert.

Le tactile est agréable au toucher, on peut régler la sensibilité de ce dernier (basse/moyenne/haute).

Pour les capteurs intégrés on retrouve : GPS, GLONASS, Altimètre barométrique et Accéléromètre.

Au niveau de la connectivité, comme pour la Fenix 5 et Forerunner 935, le Edge 1030 possède le Bluetooth, ANT+ et le Wifi, c’est le seul GPS à en être équipé. Cela va être très intéressant pour coupler un bon nombre de capteurs, comme la gamme Varia, les capteurs de puissance (dont les Vector), de cadence, de vitesse… Tous les capteurs sont à ajouter via le menu « Capteurs », le Edge détecte les capteurs ainsi disponibles.

Cette connectivité va permettre d’avoir accès à d’importantes fonctions connectées comme le GroupTrack, LiveTrack, Notifications (SMS, Appels…), Détection d’incident, Envoi de messages préenregistrés (mais pas pour tout le monde…), Transferts entre appareils, etc.

La détection d’incident est pour moi la nouvelle fonction la plus importante de ce Edge 1030. Si un incident est détecté, un message s’affiche sur le GPS ainsi que sur votre téléphone (couplage obligatoire du smartphone avec l’appareil pour accéder à la fonctionnalité), informant qu’un message d’urgence  précisant votre nom et les coordonnées GPS sera envoyé dans les 30 secondes à vos contacts d’urgence (jusqu’à 3). Si vous n’avez pas besoin d’aide, il est possible d’annuler l’envoi du message.

Pour l’envoi des messages préenregistrés… malgré mes recherches, impossible de trouver… Les utilisateurs d’Apple ne bénéficient pas pour l’instant de cette fonction

 

Les bases

Une fois la configuration (langue, profil utilisateur, couplage smartphone) faite après le premier démarrage, l’écran d’accueil se présente sous cette forme :

image14

 

On y retrouve :

  • Le profil d’activité, à savoir route, VTT, intérieur ou autres personnalisables;
  • Le menu Entrainement, permettant d’accéder aux entrainements enregistrés dans l’appareil;
  • Le menu Navigation (plus de détails dans une des parties de ce test);
  • L’historique des activités effectuées et les totaux pour chaque profil d’activité;
  • Le menu Mes Stats où l’on retrouve le statut d’entrainement et différentes mesures physiologiques;
  • Le menu de paramétrages (les 3 barres horizontales en bas à gauche) de l’appareil;
  • Et enfin l’accès direct aux applications Connect IQ en bas à droite.

En faisant glisser le doigt de haut en bas, on accède à un autre menu :

image17

 

On découvre alors à différents sous-menus :

  • Le profil utilisateur;
  • Le nouveau le menu de paramétrage;
  • L’état de la batterie, de la réception satellite;
  • Luminosité de l’écran;
  • Les capteurs;
  • Le couplage avec le téléphone;
  • Puis les différentes applications IQ en allant vers la gauche ou la droite.

 

Je trouve ce menu relativement clair, on s’y retrouve très vite et la navigation est plaisante.

Dans le menu « Profil utilisateur », voici les différents réglages possibles :

  • Nom de l’activité, sa couleur;
  • Réglage des différents écrans de données
  • Activation/Désactivation des segments;
  • Réglage des différentes alarmes (de temps, de distance, de cadence, etc… et même « Mangez » ou « Buvez »)
  • Réglage des fonctions automatiques (Auto Lap, Veille auto, Auto Pause, Défilement automatique);
  • Le mode de démarrage du chrono;
  • Mode GPS;
  • Et la sensibilité tactile.

 

 

Revue des champs de données proposés 

 

Champs de cadence : Cadence, circuit, moyenne

Calories

Champs de parcours :  Ascension jusqu’au prochain, Ascension restante, Cap, Distance à destination, Distance au point de parcours suivant, Distance au suivant, Distance restante, ETA à destination, au suivant, Temps à destination, au suivant, requis

Dynamique de cyclisme : DCP (circuit, moyenne), PCO, Phases de puissance (G moy pic, D moy pic, G pic, D pic, Droite, Gauche, D moyenne, G moyenne, D circuit, G circuit), Temps assis, Temps assis circuit, Temps danseuse, Temps danseuse circuit

Champs de distance : Distance (Distance, circuit, dernier circuit), Distance à parcourir, Odomètre

Champs d’altitude : Altitude, Ascension jusqu’au prochain, Ascension restante, Ascension totale, Descente totale, Pente, VAM (circuit, moyenne), Vitesse verticale, Vitesse verticale moyenne 30s

Champs de vitesses : Batterie capteur de vitesse, Combinaison, Mode chang. vitesse Di2, Niveau de charge batterie Di2, Plateau arrière, avant, Rapport de transmission, Vitesses

Général : Lever/Coucher du soleil, Heure, Intensité signal GPS, Précision GPS, Température

Graphique : Cadence, Cadence (Barres), FC, FC (Barres), Altitude, Puissance, Puissance (Barres),Vitesse, Vitesse (Barres), FC

Champs de fréquence cardiaque : %FC Max, %RFC, Circuit, Circuit %max, Dernier circuit, Moyenne, Moyenne %FC Max, Moyenne %RFC, RFC %circuit, FC, Graphique des zones de FGC, TE aérobie/anaérobie, Temps dans zone FC1/2/3/4/5, Zone de FC

Home trainer : Puissance cible, Résistance du home trainer

Voyants : Etat de l’angle du faisceau, Etat de la batterie, Feux connectés, Mode d’éclairage

Champs de navigation : Ascension jusqu’au prochain, Cap, Distance à destination/au suivant, ETA à destination/au suivant, Position à destination/au suivant, Temps à destination/au suivant

Condition de performances

Champs de puissance : Efficacité pédalage, Equilibre (Circuit, IF, Moyenne, Moy 3s/10s/30s, Fluidité du coup de pédale, Puissance (%FTP, circuit, dernier circuit, kJ, Max du circuit, Max, Moy 3s/10s/30s w/kg, moyenne 3s/10s/30s, NP circuit/dernier circuit, TSS, watts/kg circuit/moyenne), temps dans zone de puissance de 1 à 9, Zone de puissance

Champs de vitesse : circuit, dernier circuit, max, moyenne

Champs de chrono : Chrono, Circuits, Temps (Circuit, dernier circuit, écoulé, moy circuit), temps d’avance

Champs d’entrainements : Calories requises, distance restante, Etape d’entrainement, FC cible, Répétitions cibles, Temps requis

Compas

Virtual Partner

GroupTrack List

Carte

Segment

Entrainement

 

Utilisation du Edge 1030 en pratique

 

En préambule, parlons de la fixation du Edge : si vous êtes dans le même cas que moi, avec un cintre plat, il vous sera impossible (sauf quelques un) d’utiliser le support avant, à fixer sur le cintre. Vous serez dans l’obligation d’utiliser le support à placer sur la potence (voir photos ci dessous). J’avais une légère appréhension de fixer un petit bijou avec seulement 2 élastiques, pas convaincu de la solidité de ces derniers et de la stabilité… finalement rien à dire, ça reste en place. Je trouve ce type de fixation moins ergonomique que celle sur le cintre mais bon, cela fera l’affaire, la lecture et navigation n’en restent pas moins plaisantes. On fixe le Edge en faisant un simple quart de tour sur le support, et en sens inverse pour le retirer.

 

image16 image20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec le pack Bundle, le capteur de cadence est disponible. On le fixe à l’intérieur de la manivelle gauche à l’aide de 2 élastiques. Là aussi, rien à dire sur la fixation, cela tient. Le capteur est détecter au bout de deux ou trois coups de pédale.

 

image18 image19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On lance une activité avec le bouton Start/Stop en bas à droite. On peut également régler un mode de démarrage automatique du chrono à une vitesse voulue, ce qui peut être utile en compétition notamment pour les triathlètes, pas besoin de penser à appuyer sur un bouton en début de la partie cycliste surtout s’il faut démarrer fort, comme les courses avec drafting.

On peut configurer et afficher un bon nombre d’écrans de données, et avoir jusqu’à 10 champs sur un même écran.

 

image21 image22

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En journée, on dispose d’un affichage des données en noir sur un fond blanc, et de nuit l’inverse. Comme vu précédemment dans la présentation, pas de difficulté de lecture grâce au réglage automatique de l’éclairage de l’écran en fonction de la luminosité ambiante.

Comme pour mon premier test sur la Forerunner 935, il est possible d’accéder aux segments Strava en direct. Il faudra là encore synchroniser vos comptes Garmin et Strava pour accéder à cette fonctionnalité. Le compte Strava Premium (payant) est toujours indispensable pour en bénéficier.

Egalement disponible : la fonction GroupTrack, où l’on peut créer un groupe de cyclistes, et savoir où se situe chacun des membres grâce au LiveTrack sur toute la sortie, toujours sympa et ludique pour des sorties club. Il faut que chaque participant ait un appareil compatible pour accéder à cette fonctionnalité (Fenix 5, Forerunner, compteur Edge…).

Concernant la mesure des performances, statut d’entrainement, c’est le même principe que le statut d’entrainement que la Forerunner 935. Cependant, il est nécessaire de posséder une ceinture cardio et un capteur de puissance pour avoir des données complètes.

Le résumé de l’activité se présente sous cette forme :

 

image23 image24

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La navigation

Avec un tel écran, la navigation est sans surprise très agréable. Le GPS fonctionne tel un GPS de voiture, vous n’avez juste qu’à suivre les indications et vous laisser guider!

Les différentes cartes disponibles au moment du test :

  • Standard Basemap
  • Garmin Cycle Map EU
  • Edge DEM Map EU
  • Garmin Geocode Map EU

On peut configurer l’orientation, le zoom auto, le guidage textuel et la visualisation de la carte.

Il est possible de rechercher des villes, adresses, intersections ou coordonnées GPS.

Avec le Edge, pas besoin de définir un parcours via l’application Garmin Connect, on peut le faire directement sur l’appareil. On peut soit créer un parcours étape par étape, ou définir un itinéraire en boucle. Tout cela depuis le menu Navigation.

 

image25 image26

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On sélectionne la distance que l’on souhaite faire approximativement, le point de départ, ainsi que la direction de départ. Le Edge propose au bout de quelques secondes jusqu’à 3 parcours, générés en fonction des routes les plus populaires utilisées par les utilisateurs. On peut alors consulter la carte avec le tracé, mais aussi le dénivelé.

 

image27 image28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne reste plus qu’à appuyer sur « Aller » est c’est parti !

J’ai trouvé ce mode de navigation très plaisant, cela permet de changer des parcours habituels, découvrir de nouvelles routes sans perdre de temps à en chercher à l’avance. Si l’on venait à perdre le parcours, le nouveau calcul automatique est disponible.

Veillez à bien régler à l’avance le mode de définition d’itinéraires, et les réglages de contournement, pour éviter d’être emmené sur des autoroutes, ou bien des routes sans revêtement… Malgré de bons réglages, il m’est arrivé 2-3 fois d’être dirigé vers une nationale ou bien des chemins en forêt, restez donc vigilant bien que cela soit assez rare.

L’option d’avertissement des virages dangereux est disponible, utile lorsque l’on prend de nouvelles routes.

Sur la carte, lors du guidage, on suit le parcours tracé en violet, avec flèches blanches pour indiquer les directions à suivre.

 

image1

 

Même si l’on ne se trouve pas sur l’écran de la carte, l’indication des directions est possible, comme ci dessous :

 

image2

 

Il est possible d’arrêter la navigation à tout moment :

image3

 

Précision GPS

 

Il est préférable de choisir l’intervalle d’enregistrement toutes les secondes plutôt que l’intelligent pour des relevés plus précis.

Le tracé est de manière générale relativement satisfaisant, la trace reste sur la route :

 

image4 image5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut avoir quelques décrochages dans certains virages comme ci-dessous mais rien d’alarmant, et n’influera pas sur la distance finale de la sortie, à dix ou vingt mètres près :

 

image6 image7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion 

 

Avec le Edge 1030, Garmin apparaît comme le leader sur le marché des GPS cyclistes. Une présentation repensée pour une lectureplus claire, une connectivité complète permettant des possibilités de couplage de capteurs externes impressionnantes, un grand écran qui rend la navigation agréable…

A titre personnel, c’était la première fois que j’utilisais un compteur vélo , à ce jour, je n’activais  que de ma montre GPS. Après une expérience comme celle ci, le retour à cette dernière ne va pas être simple!

Comme à chaque fois, le prix de ce bijou risque d’en faire hésiter plus d’un. Le Edge 820 parait comme un bon compromis pour les personnes au budget plus serré. Néanmoins, je ne doute pas que  le Edge 1030 accompagnera les sorties de bon nombre de cyclistes.

Découvrez le compteur vélo GPS Garmin Edge 1030 

 

image8

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagissez