Florian Carvalho : « C’est pour se faire plaisir et pour mon club Pays de Fontainebleau. »

Place ce week-end aux championnats de France de cross-country à Montauban (Tarn-et-Garonne).
Les cross long hommes (9 823 m) et femmes (8 623 m) seront exceptionnellement directement qualificatifs pour les championnats d'Europe prévus le 12 décembre à Dublin (Irlande).
Certains athlètes internationaux comme Florian Carvalho ont choisi de participer au cross court, il se confie sur la notion de plaisir, l'esprit d'équipe et la stratégie de choix de course particulier avec la qualification directe.

Florian Carvalho vainqueur du championnat LIFA de cross
Florian Carvalho vainqueur du championnat LIFA de cross

Lepape-info : Florian, comment vous sentez-vous avant les France de cross ?   

Florian Carvalho : Plutôt bien, j’espère avoir récupéré du cross du championnat d’Europe Police (USPE) de dimanche dernier que j’ai remporté sur un parcours sélectif et compliqué de 12,5 km à Aarhus (Danemark). Il a laissé quelques traces mais cela semble être revenu à la normale au niveau des sensations. J’espère me faire plaisir dimanche comme ce fut le cas lors du championnat régional LIFA que j’ai également remporté. Dans ma tête je n’ai pas de place prédéfinie, je veux juste faire la course la plus aboutie possible.

 

Lepape-info : Lors des régionaux de cross (LIFA), vous avez signé une belle victoire    

F.C : Oui devant Yani Khelaf (Franconville) et Louis Gilavert de mon club (Fontainebleau), c’était un beau parcours de cross aux Mureaux (Yvelines) avec un peu de boue. J’étais devant, j’ai relancé dès que je pouvais et je n’ai pas laissé Yani et Louis prendre les choses en main. Cela s’est joué à pas grand chose comment souvent sur un cross court. Le championnat de France sera une course différente avec d’autres concurrents, Yani et Louis seront peut-être aussi en meilleure forme, il ne faudra surtout pas les oublier dimanche, je suis prêt à prendre le départ dimanche et à revivre ces sensations d’un départ de France de cross court, j’ai hâte. Mon dernier cross court aux France remonte à 2014 au Pontet (Vaucluse), pour le cross long c’était en 2018 à Plouay (Morbihan).

 

Lepape-info : Ce cross court s’annonce très dense même si beaucoup de têtes d’affiches ont choisi le long   

F.C : Oui la concurrence sera là avec des athlètes de renom (comme par exemple Jimmy Gressier, Mohamed-Amine El Bouajaji ou encore Alexis Miellet), je n’ai jamais eu peur de l’adversité c’est ce qui nous permet de nous surpasser, d’élever notre niveau. Visiblement le parcours semble bien boueux, sur la partie hippodrome même s’il pleut cela fera comme une ancienne piste cendrée en revanche sur les parties herbeuses vu toutes les courses qu’il y aura eu avant la notre cela devrait vite être chaotique. Vu ce que j’ai vécu dimanche dernier au Danemark je suis armé, ce n’était pas une victoire facile devant un Allemand qui valait 8’30 au 3 000 m steeple et un Autrichien. Il y avait un autre concurrent Allemand qui valait 2h12 au marathon, il y avait du niveau. J’enchaine bien mais peut-être un peu trop, le cross court c’est plus nerveux plus intensif j’ai besoin de plus récupérer, j’ai prévu de faire le cross long d’Allonnes le 21 novembre et après j’arrête avec les cross avant de me préparer pour d’autres objectifs.

 

Florian Carvalho : « Au départ nous voulions conserver notre titre de champion de France de cross court malheureusement notre équipe ne sera pas aussi forte qu’on le souhaite. Malgré tout on sera présent par équipes, j’ai toujours aimé les cross, c’est bien de partager des moments comme ceux-là avec le club. »

 

Lepape-info :  Quels objectifs à venir ?  

F.C : Je ne sais pas si je vais refaire un autre marathon ou pas, j’ai envie d’en refaire un mais avant je dois résoudre le problème de mes crampes survenues à Paris (le 17 octobre). Une fois ce soucis résolu j’espère pouvoir faire un chrono comme Yohan Durand mais pour l’instant je n’y arrive pas. Il n’y aura pas énormément de possibilités dans les mois à venir soit je cours le 22 février prochain à Séville (Espagne) soit je redemande de faire Paris début avril. J’ai pris contact avec des médecins et nutritionnistes pour début décembre afin de régler mes soucis le plus rapidement possible.

 

Lepape-info : Donc pas d’Europe de cross au programme à Dublin en décembre 

F.C : Non ce n’était pas prévu, je vais laisser la place à ceux qui vont jouer le jeu aux France, ce n’était pas l’objectif de toute façon je pense que j’aurais été émoussé avec tout ce que je viens de faire.

 

Lepape-info : Du coup pourquoi prévoir des cross cet automne avec les France en plus ?   

F.C : C’est pour se faire plaisir et pour mon club Pays de Fontainebleau. Au départ nous voulions conserver notre titre de champion de France de cross court malheureusement notre équipe ne sera pas aussi forte qu’on le souhaite. Malgré tout on sera présent par équipes, j’ai toujours aimé les cross, c’est bien de partager des moments comme ceux-là avec le club. Cela permet aussi de garder du rythme sans trop se prendre la tête. De se retrouver par exemple avec Louis Gilavert à défendre les couleurs du même club c’est sympa. Cela peut paraître étrange de faire des cross dans une préparation marathon mais je pense que cela m’a vraiment fait du bien. Certes à Paris j’ai du m’arrêter au 32ème kilomètre mais c’est le marathon où j’avais eu quasiment les meilleures sensations, c’est à retenir mais pas forcément à refaire. En mars je pense refaire des cross sur le long ou le court pour le club tout dépendra de leurs besoins pour faire une performance et puis aussi si je refais le marathon de Paris en avril.

 

Florian Carvalho : « J’ai gagné plusieurs titres de champion de France jamais en cross par équipes, c’est un challenge pour moi et j’espère le réaliser avec Pays de Fontainebleau dans les années à venir car on a vraiment une bonne équipe, ils l’ont déjà fait sans moi la dernière fois, c’est une vraie bande de copains. »

 

Lepape-info : Dimanche au championnat de France de cross, c’est la notion de plaisir qui va prédominer   

F.C : Oui le plaisir mais je vais quand même y aller pour me battre et obtenir la meilleure place possible, je ne vais pas me laisser faire, je vais montrer que je suis bien présent après mon titre LIFA. Je vais pas prendre le départ uniquement pour me balader sur le parcours de Montauban et regarder les autres courir. J’espère terminer dans le TOP 8 même si je n’arrive pas comme en 2014 où je voulais absolument gagner. Si je gagne je serai le premier surpris, l’objectif est de tout faire pour me rapprocher du podium et de réaliser la meilleure performance possible.

 

Lepape-info : Vous l’avez dit ce sera compliqué pour Pays de Fontainebleau de garder le titre sur cross court    

F.C : Oui Mehdi Frère devait revenir sur le cross court pour faire notre équipe mais il a choisi le cross long pour tenter de se qualifier pour les championnats d’Europe à Dublin en décembre. Bien sûr on le laisse faire le cross longon va pas lui imposer de faire le cross court mais du coup notre équipe est un peu affaiblie, notre 4ème homme a terminé 48ème au championnat LIFA. Avec Mehdi Frère nous aurions été très compétitif, en plus Antoine Sénard (champion de France espoirs sur 3000 m en salle) qui d’habitude faire le court a lui aussi choisi le long pour se qualifier chez les espoirs pour les Europe de cross. Nous serons 6 et les 4 meilleurs sont pris en compte pour le classement final par équipes. Ces championnats de France de cross reportés à l’automne sont un peu particuliers car ils sont directement qualificatifs en ce qui concerne le long pour les Europe et du coup cela change la donne dans les choix de course. Chacun va jouer sa carte individuelle à fond et après on verra le résultat par équipes. Le but est de passer un bon moment ensemble. J’ai gagné plusieurs titres de champion de France jamais en cross par équipes, c’est un challenge pour moi et j’espère le réaliser avec Pays de Fontainebleau dans les années à venir car on a vraiment une bonne équipe, ils l’ont déjà fait sans moi la dernière fois, c’est une vraie bande de copains, cela aurait une vraie saveur.

Réagissez