Covid-19 : « Les coureurs ont du coeur » avec déjà plus de 6000 inscrits tous unis contre le virus

Après plus de 40 jours de confinement en France, force est de constater que les initiatives pour faire du sport à la maison ou autour de chez soi n'ont pas manqué. Samuel Bonaudo, créateur et organisateur de courses, a lancé une opération solidaire "Les coureurs ont du coeur" afin de mobiliser un maximum de runners du 1er au 3 mai. Les dons sont reversés à la Fondation de France dans le cadre de son action "Tous unis contre le virus". Entretien.

Les coureurs ont du coeur

Lepape-info : Samuel, comment avez-vous eu l’idée de lancer l’opération « Les coureurs ont du coeur » ?         

Samuel Bonaudo : Mon métier est d’organiser des courses et alors que la course à pied a plutôt le vent en poupe je voyais que depuis le début du confinement les runners, les joggeurs étaient un peu montrés du doigt avec des critiques comme pourquoi courent-ils ? que font-ils ? il y’en a qui se mettent à courir alors qu’ils ne le faisaient pas avant …  Même certains athlètes de haut niveau étaient ciblés. Je trouvais que nous étions un peu malmenés alors que les adeptes de la course à pied sont je pense assez respectueux des règles. J’étais déçu de cette situation, je voulais m’occuper et apporter ma pierre à l’édifice en ce temps de crise. J’ai décidé de monter cette opération en un temps record il y’a une dizaine de jours et avec des partenaires avec qui j’ai l’habitude de travailler nous avons activé un site internet, mis en place les logos, la communication sur les réseaux sociaux. Nous nous sommes dit si cela marche c’est super sinon cela nous aura occupé pendant 10 jours.

 

Lepape-info : Quel est le principe ?      

S.B : Vous vous inscrivez sur le site www.lescoureursontducoeur.fr et vous avez le choix de courir ou marcher 3 km quand vous le souhaitez à partir du vendredi 1er mai à 6 h du matin jusqu’au dimanche 3 mai à 20 h. Je dis courir ou marcher car il y’a des randonneurs, des marcheurs qui ne font pas forcément de la course à pied qui ont adhéré à notre opération. Vous pouvez enregistrer votre performance avec votre montre GPS, votre téléphone ou sinon votre chrono toujours en respectant scrupuleusement les règles de déplacement dérogatoire à savoir rester dans un rayon de 1 km autour de chez vous muni de l’autorisation de sortie. On insiste bien là-dessus, il y’a d’ailleurs toute une charte à signer avant de valider votre inscription, on ne veut pas de débordements. Vous vous enregistrez, une fois que vous avez fait vos 3 km vous retournez sur le lien que vous avez reçu lors de votre inscription et vous envoyez votre performance. Le but de l’opération n’est pas de battre un record du monde mais d’être solidaire, de se mobiliser au maximum à travers une belle action et de montrer que les coureurs sont responsables et ont du coeur aussi. Et cela fonctionne, nous avons dépassé le cap des 6 000 inscrits avec 1 800 rien qu’hier en une seule journée !                 

 

Lepape-info : L’inscription est de 5 euros ?        

S.B : Oui une fois déduits les quelques frais pour la création du site, les prestataires des publications sponsorisées et autres pour lancer l’opération tout la somme restante des dons est reversée à la Fondation de France. Nous communiquerons sur l’argent versé à la fin de l’opération.        

 

Lepape-info : Les inscrits habitent un peu partout en France, voire même à l’étranger ?         

S.B : Nous avons mis en place une carte sur laquelle on peut voir en direct l’évolution par régions. Au départ on voulait titiller les personnes d’une région à l’autre et cela marche on le lit sur des messages personnels ou des post envoyés par des associations de runners représentant tel ou tel endroit et qui du coup nous font de la publicité via leurs réseaux, leurs régions. Certains clubs se sont engagés par groupe de 40-50 coureurs. Au total les inscrits vivent dans 14 pays différents (France, Belgique, Angleterre, Suisse, Finlande, Norvège, Luxembourg, Guyane, USA, Canada, Brésil, Maroc, Kenya, Gabon), ce sont souvent des Français qui sont à l’étranger et qui nous disent qu’ils feront avec les règles de confinement en vigueur chez eux. Il y’a aussi des athlètes de haut niveau qui se sont prêtés au jeu avec nos 2 ambassadeurs Emma Oudiou (championne de France sur 1500 m, finaliste des derniers championnats d’Europe sur 3000 m Steeple) et Jimmy Gressier  (recordman d’Europe du 5 km sur route et triple champion d’Europe espoirs de cross) mais aussi la participation de François D’Haene (Triple vainqueur de l’UTMB et de la Diagonale des fous) Blandine L’hirondel (championne du monde 2019 de trail), Frédéric Belaubre (triple champion d’Europe de triathlon) ou encore Antony Le Moigne (double champion du monde de canicross).

 

Lepape-info : Quel est le sentiment général des adhérents ?         

S.B : Il en ressort que les gens sont inquiets bien sur par rapport au virus, leur situation professionnelle pour beaucoup. En plus ils ne peuvent plus pratiquer leur sport comme avant, ils n’ont plus d’objectif, ils ont perdu cette notion de se projeter sur telle ou telle course qu’ils avaient prévu de faire et du coup cette opération a relancé cet élan de se dire on participe tous à quelque chose pour la bonne cause, ils se chauffent entre eux c’est drôle, c’est génial, c’est exactement ce que l’on voulait faire.

 

Lepape-info : L’opération est-elle amenée à se prolonger ?       

S.B : Au départ nous étions partis pour faire une opération, maintenant on se dit qu’il n’y a pas de visibilité pour savoir quand il y’aura d’autres courses, qu’à partir du 11 mai les gens pourront recourir à priori normalement mais qu’ils ne pourront pas prendre un dossard d’ici un bout de temps. Nous nous sommes demandés si nous ferions pas bien de proposer une deuxième version avec une autre association après le déconfinement. On pensait envoyer un message mercredi prochain à celles et ceux qui avaient participé ce week-end à la première opération déjà pour les remercier, leur dire combien on reversait à la Fondation de France mais aussi peut-être pour les sonder sur leur impressions et savoir si une autre opération les tentaient et sur quel format 5 km, 10 km ?  sachant que les prochaines courses n’auront surement pas lieu avant août, septembre ou plus tard … Rien n’est acté pour la suite.         

 

Lepape-info : Avez-vous eu peur des remarques, des critiques d’incitation d’aller courir par exemple au moment de lancer l’opération ?       

S.B : J’en étais certain, après chacun pense ce qu’il veut et écrit ce qu’il veut notamment sur les réseaux sociaux mais la virulence des propos est parfois incroyable. Je croyais en cette opération et que cela pourrait être une bonne chose, je me suis dit au moins nous le tentons on verra si c’est un succès ou non après. Franchement je suis agréablement surpris du retour même si je suis sûr que certains ne cautionnent pas. Je n’ai pas eu de grosses attaques ou de réflexions. Le message est bien passé pour la grande majorité je pense. Au final, je suis content car l’objectif fixé est atteint, cette opération fonctionne ce n’est pas terminé je reste vigilent. Nous sommes 4 à travailler sur le projet et nous sommes heureux que l’idée que nous avions au départ fonctionne. Avant de lancer l’opération j’avais demandé à mes connaissances s’ils continuaient à courir pendant le confinement, 80% m’avaient répondu oui voire plus qu’avant donc je me suis dit que beaucoup de gens pourraient être favorables à ce projet et c’est le cas.

1 réaction à cet article

  1. Je suis une passionné , maratonienne . J’aimaire participe dans cette initiative.
    Poudriez vous m’indique la marche a suivre
    Sportivement
    Monica Belisario
    0770114915

    Répondre

Réagissez