Alice Finot : « Très fière de porter le maillot de la France pour la première fois et de l’honorer de cette manière. »

Alice Finot nous l'avait confié avant les Championnats d'Europe en salle d'athlétisme à Toruń (Pologne) : "Ma sélection en équipe de France, j'ai envie d'en profiter au maximum".
Pour sa première chez les A à 30 ans, Alice Finot a réalisé un coup de maître en devenant vice-championne d'Europe en salle du 3 000 m en 8'46''54.
Nouveau record personnel et 2ème meilleure performance Française en salle de tous le temps sur 3 000 m pour Alice Finot qui est allée chercher sa médaille d'argent au terme d'une incroyable fin de course superbement gérée entre les Anglaises Amy-Eloise Markovc et Verity Ockenden. Entretien.

ALICE FINOT

Lepape-info : Alice, que ressentez-vous après cette incroyable course ?  

Alice Finot : Je suis euphorique, le flow on ne le vit pas souvent dans une carrière mais aujourd’hui c’était le cas. Je suis arrivée en finale préparée mentalement après la série d’hier où je n’avais pas été particulièrement fière de mon attitude en course, j’étais mal placée. J’ai refait la course dans ma tête et je savais que je ne voulais pas me présenter en finale de la même manière donc je suis partie devant avant de me caler en embuscade.

Je suis très contente qu’il y’ait des filles qui aient osé lancer un super rythme. Avant la finale, j’avais vu qu’au bilan européen c’était possible d’aller chercher une médaille et qu’il n’y avait pas de concurrente vraiment à part, au-dessus du lot. Après la série il n’y avait seulement que 24h de récupération, les kinés ont fait du très bon travail. Après l’échauffement je leur ait que j’avais de meilleures jambes qu’hier.

 

Lepape-info : Racontez-nous la course, comment l’avez-vous vécue de l’intérieur ? 

A.F : On passe le 1 000 m plus rapidement que je n’avais jamais fait sur cette distance, le 2 000 m pareil. Au final, j’explose mon record personnel de 7 secondes, c’est génial de faire un truc comme cela en championnat. J’ai senti l’énergie des filles, j’ai été portée par le groupe. À la fin c’est du mental, je sens que j’ai un finish dans les jambes, je sais que cela peut le faire et il suffisait juste que je me dise au bon moment « maintenant tu suis » et je suis partie avec les filles de tête et j’ai senti que j’aurais même pu passer la première, j’étais gênée pas dans un bon placement mais j’ai mis l’épaule et je termine 2ème c’est génial. Les Anglaises sont costaudes et ce fut une fierté de me battre avec elles. Le schéma de course m’a permis de courir relâchée, en un jour entre hier en série et la finale j’ai appris à faire ma place dans un peloton en compétition (sourire).         

 

Lepape-info : Quel superbe moment dans votre carrière 

A.F : J’étais très fière de porter le maillot de la France pour la 1ère fois et de l’honorer de cette manière. je ne sais pas si je vais arriver à dormir mais c’est pas grave la saison hivernale est terminée. J’ai hâte d’aller chercher cette médaille d’argent et de la voir. Je suis impatiente de voir le futur mais je vais d’abord profiter de cette soirée.

 

Lepape-info : La saison hivernale se conclut de la plus belle des façons avant la suite 

A.F : Je vais me reposer et ensuite penser sérieusement au 3 000 m steeple pour les Jeux Olympiques. Ce soir j’ai explosé mon record personnel, tout était bien aligné, tout était en phase cela laisse présager de très belles choses pour cet été.

 

Réagissez