Grand Prix de triathlon : Poissy encore et toujours devant malgré les absents

C'est décidemment une mission très compliquée pour les clubs de D1 de rivaliser avec Poissy Triathlon.
Lors de la 3ème étape de la saison à Châteauroux (Indre), le club pisciacais a signé un nouveau doublé chez les hommes et les femmes même privé de quelques-uns et quelques-unes de ses meilleur(e)s triathlètes en raison de la finale du circuit mondial WTCS à Edmonton (Canada).

Crédit photo : © Théo Gomez / PUUR FILM
Crédit photo : © Théo Gomez / PUUR FILM

Des absents de renom mais tout de même du très beau monde à Châteauroux ce samedi pour la 3ème étape du Grand Prix de triathlon.

En effet 8 triathlètes ayant participé aux Jeux olympiques de Tokyo étaient au départ sur un format de course classique.

Au programme : 750 m de natation, 20 km à vélo et 5 km de course à pied.

Chez les femmes, privé de Léonie Périault et Natalie Van Coeverden, Poissy Triathlon est arrivé ambitieux mais prudent.

 

Dans une eau à 22 degrés, la première à boucler les 750 m de natation est Candice Denizot.

La Vésulienne quitte la T1 en tête, suivie de près par l’Italienne Myral Greco (Vallons de la Tour Triathlon) et Léa Marchal (Tri Val de Gray). Sixième, Cassandre Beaugrand (Poissy) est également toute proche.

Toutes ces triathlètes sont dans un groupe de tête qui comprend au total 18 concurrentes. Parmi les favorites Émilie Morier (Issy Triathlon) et Sandra Dodet (Poissy Triathlon) manquent à l’appel et ne peuvent revenir au contact du groupe de tête qui rejoint T2 avec une avance légèrement supérieure à la minute.

Candice Denizot démarre la course à pied tambour battant. Mais la Vésulienne est vite reprise par ses poursuivantes. Comme souvent Cassandre Beaugrand fait la différence sur sa discipline de prédilection et  s’empare des commandes de la course.

Aérienne dans sa foulée, la Pisciacaise prend rapidement de l’avance sur ses rivales directes, Jeanne Lehair (Metz Triathlon) et Audrey Merle (Issy Triathlon). Sans forcer son talent, la médaillée de bronze des Jeux olympiques de Tokyo en relais mixte s’adjuge la victoire.

Jeanne Lehair (Metz) au final 2ème prend l’ascendant en fin de course sur Audrey Merle et une autre Messine Margot Garabedian 4ème.

Poissy Triathlon a finalement le dernier mot devant Metz grâce à Ilona Hadhoum (8e) et Sandra Dodet (11e) qui ont permis au club des Yvelines de l’emporter pour seulement un point. Avec Appoline Foltz (15ème), Metz triathlon termine 2ème du classement par équipes.

Grâce à la présence de trois filles dans le Top 12 (Klamt 6e, Guerrero 9e et Guérard 12e), le Triathlon Club Liévin ravit la 3e place à Issy Triathlon pour deux points.

Au classement général, Poissy Triathlon compte désormais 8 points d’avance sur Metz Triathlon et 14 sur Issy Triathlon.

 

Maxime Hueber Moosbrugger vainqueur du Grand Prix de triathlon de Châteauroux - Crédit photo : © Théo Gomez / PUUR FILM
Maxime Hueber Moosbrugger vainqueur du Grand Prix de triathlon de Châteauroux – Crédit photo : © Théo Gomez / PUUR FILM

 

Chez les messieurs, le constat est quasi-identique. Bien que privé de Dorian Coninx, Poissy Triathlon reste favori de cette 3ème étape.

Comme souvent sur le Grand Prix, les représentants de Sainte-Geneviève dominent la natation. Le premier à enfourcher son vélo est Titouan Bernot, suivi par son coéquipier Arnaud Des Bocs. Les Génovéfains ont juste derrière eux la quasi-totalité de l’armada pisciacaise (Raphaël, Pujades, Duval, Richard).

Tout ce beau monde se retrouve dans l’échappée de neuf concurrents qui se déclenche dès les premiers hectomètres. Les autres fuyards sont Andrea Salvisberg et Alois Knabl (Triathlon Club Liévin) ainsi que le Messin Maxime Hueber Moosbrugger.

Manquent à l’appel parmi les favoris : Mario Mola (Saint-Jean-de-Monts), Raphaël Montoya (Triathlon Club Liévin), Nathan Guerbeur (Metz Triathlon) et Jawad Abdelmoula (Sables Vendée Triathlon).

Grâce au train bleu et jaune, les neuf hommes n’auront de cesse de faire fructifier leur avance la portant à 50 secondes d’avance lors de la seconde transition.

Maxime Hueber Moosbrugger est le plus rapide à se mettre en jambes. Le Messin est suivi de près par Tom Richard. Très vite, le duo devient trio avec l’arrivée d’Anthony Pujades.

Dès la fin de la première boucle pédestre, cela semble évident la victoire va se jouer entre ces trois garçons. Le plus habile dans l’emballage final sera finalement Maxime Hueber Moosbrugger qui se rend maître dans les derniers hectomètres des deux Pisciacais, Anthony Pujades et Tom Richard, classés dans cet ordre. L’arrivée d’Aurélien Raphaël clôt le suspense : Poissy Triathlon décroche une nouvelle victoire par équipe.

Le top 5 est complété par le Suisse Andrea Salvisberg (Triathlon Club Liévin) auteur d’une échappée à vélo lors des Jeux Olympiques de Tokyo.

Cette performance ne sera pas suffisante pour permettre à son club de décrocher le premier accessit d’honneur derrière Poissy. Celui-ci revient aux Sables Vendée Triathlon qui place trois de ses représentants dans le Top 12 (Faldum 8e, Pevtsov 11e et Texereau 12e).

Au classement général, Poissy Triathlon creuse l’écart sur ses poursuivants. Respectivement 2e et 3e, le Triathlon Club Liévin et les Sables Vendée sont relégués respectivement à 8 et 14 pts. Montluçon Triathlon et Metz Triathlon complètent le Top 5 provisoire.

 

4ème et avant-dernière étape du Grand Prix de triathlon le 4 septembre prochain à Quiberon (Morbihan)

 

Réagissez