Travaillez votre mobilité !

S'il y a bien, une qualité qui doit toujours être entretenue lorsqu’on prend de l’âge et/ou surtout lorsque notre vie est marquée par le sédentarisme ; c'est l’agilité. Démonstration avec un exemple.

souplesse-technique

L’agilité au cœur de la santé

La définition de cette qualité peut être appréhendée en reprenant la multiplicité des termes qui lui sont associés : légèreté, souplesse, facilité à se mouvoir, adresse… Et même, vivacité intellectuelle. L’agilité est cet ensemble assez complexe qui relève de « l’intelligence motrice », qui a trait à la capacité dont témoigne une personne à gérer avec efficacité et précision l’ensemble des problèmes moteurs qui lui sont imposées.

Dans le cadre de l’activité physique, elle est souvent mesurée grâce à la mise en place d’une situation-test (un atelier, une tâche, voir même plusieurs, à réaliser en les enchaînant) que le testé devra réaliser avec exactitude et « au chrono ». L’expression de cette qualité est marquée par l’aptitude à réaliser des gestes moteurs adaptés aux situations et coordonnés de façon intrinsèque !

Nous devons préciser que cette qualité est également à développer durant l’âge de la formation et de façon permanente, en proposant aux jeunes filles et jeunes garçons pré-pubères, des « aventures motrices » en grand nombre ; car l’agilité est également de la capacité à trouver des solutions, avec les moyens dont on dispose.

  • Un test

Il existe de très nombreux challenges à partager avec vos amis ; les situations sont innombrables. Nous vous proposons une situation à faire n’importe où, n’importe quand, pour vous offrir un exemple concret de ce qui peut être proposé. L’atelier se compose ici, d’un manche à balai posé sur deux chaises (mais vous pourrez également tendre un fil à la hauteur que vous souhaitez) ; la hauteur choisie est ici celle de l’entre deux jambes. Plus le sujet est capable de résoudre des situations paradoxales et plus on pourra considérer qu’il est agile

Dans l’exemple qui suit, Nicolas a souhaité s’échauffer en pratiquant l’exercice comme suit : 1) passage par en haut sous forme de lancer de jambe voir en sautant comme dans le cadre d’un saut en ciseau ; 2) passage par en dessous en rampant sur les avant-bras.

Mobilité 3

Mobilité 4
Passage sous le manche à balai en flexion complète, haut du corps fléchi vers l’avant

Plus tard : il a passé le manche à balai par-dessus en réalisant un saut de face deux pieds joints, puis un passage retour par-dessous en flexion complète. A chaque fois qu’il s’est essayé, il a réalisé entre 5 et 7 passages successifs (aller + retour) ; à la fin, il a été évalué sur 10 passages successifs et son temps a été de 22 secs.

Si vous vous testez à ce genre de situation avec des amis, vous constaterez à quel point les comportements moteurs sont différents et à quel point la performance finale en matière de temps est variable ! Vous constaterez à quel point un certain nombre de vos amis se trouvent en difficulté face de ce genre de tâche.

De l’évolution, encore et toujours

De nombreuses variations de ce genre d’exercice sont possibles ; par exemple : 1) à la suite de chaque passage en dessous ou au-dessus, aller toucher rapidement un petit plot situé à 5m dans l’axe du déplacement et revenir… 2) à la suite de chaque passage, faire un burpee, c’est-à-dire « se coucher et se relever »

Mobilité 6

Merci à Nicolas Laloi pour sa contribution !

Réagissez