Cyclisme – Ces douleurs à la plante de pied qui vous handicapent !

Il n'est pas rare d'entendre les cyclistes se plaindre de douleurs sous les pieds. Des solutions existent.

pied vélo

Plus que des douleurs le cycliste va éprouver « le feu aux pieds » tout particulièrement en cette période de forte chaleur.

La semelle plantaire est l’un des principaux réservoir veineux de l’organisme, système veineux qui va ramener le sang « bleu » charger d’oxyde de carbone et de déchets vers le cœur droit où après passage par les poumons il reviendra chargé d’oxygène et de nutriments par le cœur gauche.

Un système veineux profond et un système veineux superficiel, en communication par des veines perforantes vont avoir pour fonction de ramener le sang des différentes parties du corps, le passage se faisant de la périphérie vers la profondeur grâce à des valvules, véritables petits escalators qui fonctionnent toujours dans le même sens.

La contraction des muscle lors de l’effort physique eu augmentant la pression veineuse, l’absence d’appui et de dérouler du pas lors de la pratique du vélo vont concourir à une dilation du système veineux du fait d’une surcharge et d’une altération de la qualité des valvules. Ces différents effets vont être majorés par la chaleur, par le biais d’une augmentation de la vasodilatation,  par le port de chaussures trop rigides ou mal adaptées qui vont augmenter la compression, par l’âge du pratiquant, etc…

La stagnation du sang ajoutée à la chaleur ambiante va entraîner une enflure, des douleurs et une sensation de brulures très désagréable qui pourront contraindre le cycliste à s’arrêter pour quitter ses chaussures.

Le port d’une chaussure adaptée, l’application locale de froid par tous les moyens, la marche à pied  sur une petite distance sont les traitements « d’urgence ». En complément des traitements veinotoniques aux effets limités et le port éventuel de chaussettes de contention pourront être essayés.

Réagissez