Ondes de choc et aponevrosite

Je souffre d’une aponévrosite depuis 13 mois que je n’arrive pas à éradiquer.
J’ai eu 2 infiltrations de cortisone en septembre et octobre 2013, dont la deuxième sous échographie.
Puis des semelles orthopédiques qui m’ont un peu soulagée durant l’hiver 2013 (port de bottines). Au changement de chaussures au printemps 2014 l’aponévrosite revient de plus belle et là mon podologue n’arrive plus à ajuster mes semelles pour me soulager, au contraire elles me créer des tensions aux genoux, dans le dos. Je refais une 2eme paire de semelles avec un autre podologue et là c’est encore pire. J’ai l’impression que les semelles m’ont créé une inflammation cette fois plus localisée sous la voûte plantaire. Il faut préciser que j’ai les pieds creux ce qui n’arrange rien.
J’ai entamé au début de l’été 2014 des ondes de choc, à raison en général d’une séance par semaine; 6 séances plutôt au niveau de l’insertion de l’aponévrose, suivi de 4 plus antérieures, sous la voûte plantaire. Cela m’a un peu soulagée car je n’arrivais quasiment plus à marcher plus de 5 minutes au printemps. J’ai aussi essayé de mettre des chaussures avec un peu plus de talon, car je marchais toujours plutôt sans talon. Je viens de refaire une échographie qui confirme toujours l’aponévrosite.
Je voudrais savoir si je peux refaire sans risque une nouvelle série de 6 séances d »ondes de choc, sachant que la douleur se situe plutôt vers la voûte plantaire. Y a t-il des risques, effets secondaires ou contre-indications? Sinon que me conseillez vous car je commence à désespérer.
Sophie.

Une réponse à la question

  1. Achetez le livre Born To Run

    Répondre
  2. A votre place, je referai une série d’ondes de choc.

    Peut-être à compléter par des étirements : j’ai essayé ceux ci-dessous, assez efficaces :
    runactu.fr/sante/des-etirements-contre-laponevrosite-plantaire-01122013-724/

    Répondre
  3. Bonjour Sophie,

    Ces aponévrosites plantaires sont pratiquement toujours très difficiles à soigner. Vous êtes bien prise en charge puisque votre médecin suit l’évolution de votre pathologie par échographies et vous fait faire un traitement par ondes de choc. Ce traitement est sans doute actuellement le mieux adapté à votre pathologie. Pour les semelles, c’est à vous de suivre votre ressenti. Effectivement si les semelles vous semblent aggraver les douleurs, mieux vaut vous en passer.

    Bien souvent ces aponévrosites sont déclenchées par la course à pied mais sont surtout entretenues par les activités quotidiennes ou professionnelles. Il est donc important que vous soyez très bien chaussée pour la vie de tous les jours. Ceci signifie que vous devez soigneusement rechercher les chaussures (avec ou sans semelles) qui ne déclenchent pas de phénomènes douloureux lors de vos journées de travail et déplacements. Quel est votre métier ? Avez-vous beaucoup de déplacements au quotidien ?

    Vous pouvez reprendre les ondes de choc mais sans dépasser une séance par semaine. Il me semble important que vous fassiez des séances d’étirements du complexe tendineux et musculaire suro-achilléo-plantaire ainsi que des ischio-jambiers et des spinaux. Ces étirements très globaux ont pour objectif d’améliorer la souplesse des chaines musculaires postérieures des jambes, des cuisses et de la colonne vertébrale. Ces séances seront efficaces si vous les reproduisez trois fois par semaine, sous la surveillance de votre kiné au départ puis seule à votre domicile.

    Comme je vous le disais, ces aponévrosites plantaires sont pratiquement toujours très difficiles à soigner mais il est très rare que les différents traitements médicaux ne parviennent pas à les faire disparaitre. Essayez de trouver une activité physique et sportive comme le vélo, le stepper, la natation ou le rameur qui ne vous déclenchera pas de douleurs. Il est important que vous puissiez garder endurance musculaire et condition physique.

    Soyez patiente et tenez-nous au courant.

    Répondre
  4. Bonjour, j’ai une douleur sur le côté du pied gauche.. j’ai ressenti la douleur après mon cross que faire ?

    Répondre
  5. Bonjour,
    J’ai une aponévrosite depuis plus de 3 ans. J’ai essayé plusieurs traitement (kiné, mésothérapie, anti inflammatoire en comprimé, en patch, infiltrations, semelles orthopédique, osthéopathie, étiopathie). J’ai aussi fait des ondes de chocs à raison de 4 séries de 10 en 3 ans. J’ai noté une amélioration au cours des 2 dernières séries, elles ont été faites à chaque fois avec une séance de mésothérapie juste avant puis, de la cryothérapie juste après. Ses 3 soins consécutifs étant effectués à raison de 2 fois par semaine. Depuis l’arrêt du traitement, j’ai moins mal mais je ne peux pas marcher ou piétiner plus de 2h, les douleurs apparaissant au bout d’1h de marche. La conséquence à donc été un licenciement pour inaptitude étant donné que j’étais aide soignante donc, en permanence debout.

    Répondre
  6. bonjour,
    je cherche un kiné équipé d’un appareil à ondes de choc près de Besançon
    Daniel B.

    Répondre
  7. j ai une tendinite au tendon d achille je cherche un ou une kine qui peut faire des ondes de choc pres de Linselles 59126 MERCI DE VOTRE REPONSE

    Répondre
  8. JE PRECISE QUE CELA FAIT PLUS D UN MOIS QUE JE BOITE

    Répondre
  9. Bonjour, je suis à la recherché d’un kiné qui pratique les ondes de choc sur Annemasse (74).
    Merci d’avance pour votre aide.
    Guillaume

    Répondre
  10. Bonjour, je recherche un kiné équipé d’un appareil à ondes de choc pour mon anévrosite plantaire dans le département du 23 ou du 36 – J’habite dans un village situé dans le nord de La Creuse limitrophe de l’Indre (près de La Châtre, Aigurande, Bonnat, etc…). Tous mes remerciements pour votre aide. Suzel

    Répondre
  11. J’ai pris RV à l’hôpital pour consulter dans le service de la médecine du sport. (Pour moi, à Mulhouse).
    On m’a aussi parlé d’un rhumatologue, mais jamais d’un kiné.

    Répondre
  12. Bonjour, depuis le 1er juin 2018, une gène au niveau de mon tendon d’Achille m’a empêché de pratiquer mon activité favorite, le golf. (j’ai 67 ans) Une première échographie le 15 juin a montré une « fissure interstilaire » J’ai eu un rendez vous assez rapide chez un Ortho dans un centre renommé sur Lyon, au vu de l’Echo il m’a prescrit des ondes de chocs, 2 séances fin juin et 10 juillet. Pas d’amélioration, puis comme je devais faire une Echo au niveau de la vésicule, j’ai demandé une autre Echo du tendon…..verdict, plutôt dégradé. Au cours d’une autre visite pour un autre motif de santé au CHU St Etienne, j’ai pris un rendez vous avec un autre Ortho pour savoir quoi faire. Alors là je suis tombé sur mes fesses, surtout pas d’ondes de chocs sur un tendon fissuré……qui croire….que faire…merci pour votre réponse, je veux guérir et continuer mon activité « sportive » .

    Répondre
    • Bonjour,

      Attention, les douleurs du talon ne sont pas toutes en relation directe avec une tendinopathie d’Achille. Notamment chez les sportifs de plus de 40 ans…
      Je vais être désagréable, mais, à votre âge, il est très possible que vous souffriez aussi d’une arthrose au niveau de l’articulation de la cheville, l’articulation talo-crurale. Votre tendinopathie est réelle puisque l’échographie a montré des fissures mais il est possible que les douleurs soient d’origine double : le tendon et l’articulation. Je vous propose donc d’aller un peu plus loin sur le plan des explorations radiographiques et d’envisager une IRM ou un scanner de la cheville. En cas d’atteinte de cette articulation, les traitements médicaux adaptés vont sans doute nettement soulager votre douleur du talon et vous permettre de continuer à jouer au golf.
      Je vais terminer par une note agréable : lorsque l’on est sportif, même à 67 ans, le mieux est de consulter les médecins du sport ou dans les services hospitaliers de médecine du sport. Et vous avez d’excellents services de médecine du sport à Lyon comme à Saint Etienne !

      Cordialement

      Dr J.Pruvost

      Répondre

Réagissez