Végétarisme et course à pied, un bon duo ?

Douleur articulaire et végétarisme, est-ce lié ?

Le marché des légumes

Bonjour, Je suis végétarien depuis un an et demi, et je voulais savoir si cela est compatible avec la course à pied. Je ressens parfois des douleurs musculaires et articulaires. Merci d’avance.

La définition du végétarisme n’est pas vraiment établie. Selon le mangeur, il existe une grande variété de choix, allant du régime végétarien (seules les viandes sont exclues) jusqu’au régime végétalien strict (tous les aliments d’origine animale sont supprimés). Moult combinaisons sont possibles entre les deux.

Un point commun persiste malgré les diverses exclusions: la grande place accordée aux fruits, légumes, fruits secs et oléagineux, céréales (blé, riz, seigle,…) et légumes secs (haricots blancs, rouges…, lentilles,…)

Le végétarisme non strict est bénéfique, (avec poisson, œuf, produit laitier), pour autant que les coureurs à pied veillent à suivre un régime globalement équilibré conforme aux spécificités sportives, sinon leur alimentation risque de compromettre la qualité de leurs entrainements et

de leur santé.

A contrario, le régime végétalien est source de nombreuses carences alimentaires.Vos douleurs musculaires et articulaires peuvent avoir des origines diverses, sans lien direct avec le régime végétarien.

Vérifiez les points suivants:

  • Mauvaise hydratation en cours de journée
  • Déséquilibre des apports en protéines végétales
  • Insuffisance de la récupération alimentaire après l’effort
  • Charges d’entrainement excessives
  • Surcharge pondérale

Liste non exhaustive

Pour conclure: Un bilan sanguin à la recherche d’une carence en fer peut être prescrit par votre médecin. De plus, un diététicien du sport vous apportera des conseils adaptés à votre pratique alimentaire, en fonction des données d’une enquête nutritionnelle.

8 réaction à cet article

  1. il y en a qui sont végétaliens depuis elle lurette e qui enchainent les trails
    http://www.metagama.com/pap/index.php/

    c’est dont tout à fait compatible!

    Répondre
  2. Chez les coureurs à pied végétaliens stricts, on peut conseiller d’être attentif à la qualité des apports en protéines, à la complémentation entre les sources alimentaires, en énergie, fer, vitamines du groupe B…. Certaines insuffisances peuvent déséquilibrer l’alimentation et sur le long terme réduire la capacité de récupération, augmenter la fatigabilité, diminuer la tolérance à l’effort. Les conséquences sont variables d’un individu à l’autre.
    Un bilan sanguin prescrit par un médecin permet de vérifier et de prévenir toute déficience préjudiciable pour les performances et la santé des sportifs.
    Dominique POULAIN. Diététicienne nutritionniste

    Répondre
  3. quelqu’un qui mange du poisson n’est pas végétarien.
    Aujourd’hui il a été démontré des bénéfices de l’alimentation végétarienne sur la récupération des sportifs
    le risque de carence en protéine est très rare

    Répondre
  4. Le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chairs animales. Cependant, cette définition est portée par de nombreux courants plus ou moins stricts dans le milieu sportif. Certains aliments, d’origine animale, sont acceptés tels les poissons…! De quoi  »questionner » nos vrais sportifs végétariens!!!!

    Répondre
  5. C’est insupportable à entendre  » être végétarien et manger du poisson  » .
    un végétarien respecte la vie ! et ne mange pas d’animaux du tout !
    les œufs, lait, beurre n’obligent pas à tuer pour manger.

    Répondre
  6. Moi aussi ça m’agace qu’on puisse encore dire que les végétariens mangent du poisson …
    Végétarien : Personne qui exclus tout aliments ayant nécessité la mise à mort d’un ou de l’animal.
    Le miel , le lait , les œufs, les légumes, les fruits , les céréales . Point barre .

    Répondre
  7. Il faudrait que monsieur Poulain étudie avant dr faire des articles !!
    Que des idées reçues dans cet article qui finalement est totaleme vide de sens et donc inutile.
    Pourquoi a t’il le droit de publier ce genre d’article qui n’apporte aucune véritable info et surtout pourquoi le faire remonter en 2017 alors qu’il date de 2011 à la base ?!

    Répondre
  8. Beaucoup d’idéologie tout même! Frugivore Cru 100% strict depuis plus de 3 ans donc fruits et légumes cru (se qui peut être manger cru est exclus considéré comme non comestible.
    Donc viande, céréale, blé, mais, riz, …, les amidons, pomme de terre, patate, … légumineuses, pois-chiche, lentille, haricot, petit-pois, …), pour d’autres raison rein de déshydrater comme fruits sec, miel. pas de produits laitier, œufs.
    Uniquement fruits et légumes cru est brut pas de crusine non plus.
    Et pour ma part pas d’eau depuis plus de 2 ans car pas de soif et malgré tout une urine clair.
    Le miracle de ne rien manger de sec ou déshydrater permet quand même d’urine environs 3 a 7 fois par jours selon les saisons et fruits disponibles, pas de hasard si les tomates, pêche, melons, pastèque, pousse en été elle sont charge d’eau, je vais plus uriné l’été que l’hiver pour le coup.

    @fruitscruscycleman

    Répondre

Réagissez