Un gâteau pour la route ?

Le petit déjeuner est essentiel et peu importe la distance des courses.

gâteau à l'orange

Les fondamentaux

En théorie, que le petit-déjeuner précède un 10 km, un semi ou un marathon, les concepts de base sont semblables : la règle des 3 heures, le choix d’aliments de digestion facile, et l’apport suffisant de glucides complexes et simples. Sans oublier le bon verre d’eau, au réveil, pour l’hydratation !

Les variantes

Les horaires du petit déjeuner peuvent évoluer. Lors des compétitions de format plus court et de rythme intensif (ex:10 km), veillez à respecter le délai habituel des 3 heures. Pour les épreuves d’endurance où l’intensité n’est pas maximale, vous pouvez raccourcir ce temps à 2 heures.

Les quantités consommées peuvent être différentes selon les distances à parcourir. Le marathonien, en raison du kilométrage à effectuer,  ne doit absolument pas escamoter ce petit déjeuner. L’alimentation est une des clefs de sa réussite.

Rien ne s’improvise le jour de votre compétition !

Mangez tout préparé … par vous

Vous tenez à vos heures de sommeil ou vous ne pouvez pas respecter à la lettre les règles d’or d’un petit déjeuner sportif, alors n’hésitez pas à essayer cette recette de   «gâteau de l’effort». Rapide et simple à préparer, sans montagne de casseroles à laver !

Gâteau moelleux à l’orange

  • Les ingrédients

-  250 g de farine de blé T45 (moins riche en fibres) ou T55
-  50 g de flocons d’avoine
-  Jus de 2 belles oranges
-  2 œufs (1 jaune et 2 blancs)
-  30 g de sucre
-  2 cuillerées à soupe de poudre d’amande
-  1 paquet de levure chimique
-  1 pincée de sel

  • Préparation

- Préchauffage du four : 160°C-180°C
- Déposez les flocons d’avoine dans une terrine. Versez-y le jus d’orange et attendez quelques minutes que les flocons s’imbibent
- Mélangez à la fourchette, afin d’homogénéiser l’ensemble : Flocons d’avoine, Poudre d’amande, Sucre, Farine, Jaune d’œuf, Levure
- Dans un second saladier, battre les 2 blancs en neige ferme avec la pincée de sel, puis les incorporer délicatement à la préparation
- Versez la pâte dans un moule préalablement beurré

  • Cuisson

- Enfournez le plat, 40 minutes à 160°C-180°C (vérifiez la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau à partir de 30 minutes)
- Le gâteau est cuit lorsque la pâte n’y adhère plus

7 réaction à cet article

  1. Bonjour,

    J’ai essayé la recette mais je suis surpris du peu de liquide. 250g de farine peuvent difficilement être travaillé avec un jaune d’oeuf et 2 blancs en neige. J’ai dû ajouter 175ml de lait 1/2 écrémé. C’est en tr

  2. Je disais donc (!) « C’est en train de cuire. Je vous raconterai ce que ça donne…

  3. ça y est, ils sont sortis du four! Je les ai fait dans des moules individuels type muffins; ils ont cuit 20 minutes finalement (plus 3 minutes au grill pour donner un peu de couleur).
    Au goût, c’est pas mauvais mais pas très sucré (avant un entraînement, un peu plus de sucre serait sans doute préférable). Bon app’ et bon entraînement!

  4. Et ton gateau, il ressemble à la photo car le mien pas du tout. Je vois pas ce que c est ce qu on voit en plein milieu ?
    La recette brute donne un gateau un peu « pateux » et consistant.

  5. Normal ! Ce n’est pas la photo du gâteau !!!!

    • Très bon gâteau vite mangé par les sportifs et gourmands de la maison!

  6. je fais des 10 bornes. Cà part vite en course. Je préfère quand le gout n’est pas trop sucré en gateau de l’effort, sinon écoeuré, avec le stress qui s’ajoute. Cà me convient bien
    bonne route à tous

Les commentaires sont fermés.