Les noix de cajou contre la monotonie

Un bon compromis énergétique

Un traileur apprécie les noix de cajou en course et s'interroge. Dominique Poulain lui répond.

noix de cajou et trail

Question : Je prends souvent des noix de cajou sur mes trails (+ de 5 h) qu’en pensez vous ?

La réponse de Dominique Poulain, nutrionniste

Sur des trails de plus de 2 heures, la gestion de l’alimentation est une des clefs de la réussite de votre course. Boire ne suffit pas.

Pendant la course, mangez pour avancer

Un traileur doit s’alimenter pendant son parcours pour optimiser les ressources énergétiques musculaires. L’alimentation est composée en majorité de glucides mais la durée de certaines compétitions nécessite des apports nutritionnels complémentaires. Les noix de cajou, glucidiques, lipidiques et salées, offrent un bon compromis énergétique pour accompagner les autres ressources alimentaires.

Pendant la course, variez les plaisirs

Il faut emporter des aliments qui vous font plaisir. Les goûts ne se discutent pas, ils se goutent. La difficulté est d’apporter la bonne quantité même si vous pouvez refaire le plein aux ravitaillements car les aliments ne vous conviendront peut-être pas. Il est intéressant de varier les saveurs, car sur de longs parcours, la saveur sucrée devient vite écœurante.

Les noix de cajou peuvent limiter la monotonie des ravitaillements et redonner un peu d’appétit aux organismes fatigués.

Pendant la course, protégez le système digestif

Les noix de cajou et toutes les autres formes de ravitaillement doivent êtres testées avant le départ. Mais, il faudra penser à bien mâcher les aliments pour faciliter leur digestion, sinon vous risquez quelques désagréments intestinaux.

Réagissez