Le test des Nike Air Zoom Vomero 10

Pierre-Yves a testé les Nike Air Zoom Vomero 10 pendant 2 mois. Il a été séduit et vous livre ses impressions.

Nike Vomero 10

Dimanche midi, séance de fartleck terminée dans le parc du château de Versailles et après 2 mois d’essais il est temps de rendre mon verdict sur cette chaussures : la Vomero 10.
D’un point de vue esthétique il existe une multitude de couleurs de cette Vomero. En 11 ans de fabrication j’imagine que cette Vomero a évolué aussi bien esthétiquement que techniquement. Pour ma part il s’agit d’un modèle bleu et vert. Personnellement je trouve les chaussures Nike relativement réussi esthétiquement et je dois dire que ce modèle est particulièrement réussi.

La technologie de la chaussure

La technologie Flymesh qui consiste à utiliser 2 meshs différents est bien présente sur cette chaussure. Le premier mesh ajouré permet en cas de transpiration ou de forte chaleur de ventiler l’intérieur du pied tandis que le second apporte une éventuelle protection en cas de pluie. Protection qui s’avère minime car en cas de forte intempérie votre pied sera vite humide voir trempé. L’utilisation de 2 meshs différents donne également un look de légèreté ce qui rend plutôt sympa cette Vomero.
Nouveauté de cette vomero, le chausson de la chaussure qui ne fait qu’un avec la languette. Le chausson relativement large et sans couture n’altère en rien le maintien du pied. Votre pied est parfaitement calé sans être comprimé grâce au laçage et ses petites cordelettes.

Ces chaussures devraient être remboursés par la sécurité sociale

Place aux essais terrains. J’ai ainsi pu réaliser de nombreuses séances avec cette chaussure. De la Vma courte à la Vma longue en passant par les séances longues ou les séances de côtes j’ai du mal à trouver un défaut à cette chaussure. Malgré ces 310 grammes la chaussure reste dynamique et son amorti est maximum.
Ayant depuis quelques années de nombreux problèmes aux mollets et après plusieurs consultations chez les spécialistes j’ai décidé tout simplement de changer de chaussure et de marque. En effet j’aimais autrefois courir avec des chaussures fines afin de ressentir parfaitement le sol et le dynamisme lors de mes séances. Depuis que j’ai adopté les Vomero mes douleurs aux mollets sont largement atténuées. J’ai également effectué une sortie de 2 heures soit environ 30 km avec cette chaussures et la encore aucun échauffement ni ampoules. Cette chaussure étant destinée pour des parcours de type route ou chemin. Je déconseille ces chaussures aux trailers car elle manque d’accroche sur les terrains gras. Elle reste cependant très efficace sur les routes, pistes et chemins humides. On peut constater qu’après environ 600 km au compteur la chaussures reste en très bon état. Seule la semelle commence à donner certain signe de fatigue.
Afin de préserver mes chaussures je ne passe jamais celle-ci en machine. Je les lave toujours au jet haute pression. Petit conseil, quand vous passez à la station de lavage pour la voiture pensez aussi à prendre vos runnings.

Pour conclure je trouve ce modèle exceptionnel. Mis à part les entrainement ultra rapide ou les compétions car je privilégie un modèle beaucoup plus léger et plus dynamique, la Vomero m’accompagne pour la quasi totalité des mes entraînements. Elle conviendra parfaitement à tous les coureurs cherchant confort, amorti et dynamisme.

Prix : 105 euros 

Achetez les Nike Vomero 10 sur lepape.com

Réagissez