Le test du Garmin GPS Edge 1000

Traileur mais aussi cycliste, Jean-François Mathot s'est fait un plaisir de tester le compteur GPS Garmin Edge 1000. Il l'a adopté. Et nous dit pourquoi.

Garmin GPS Edge 1000

Le testeur

Jean-François Mathot

51 ans
Régisseur d’Avances et de Recettes
Taille : 1m69
Poids : 68kg
Pratique du running depuis 1998 et du trail depuis 2001

Chronos :
Semi-marathon : 1h24
Marathon : 3h13
Marvejols-Mende : 1h42
SaintéLyon : 5h53

13 participations aux Templiers  (Meilleurs classements : 105ème – 80ème en 2010 – 108ème en 2012).
UTMB : 39h39’06’’ en 2006
Aubrac Ultra Trail : 26ème en 2011
Autres trails : Ventoux, Gruissan Phoebus Trail, Ardéchois, Sky Race, Cabornis, Côte Roannaise, Drayes du Vercors

Le produit

Le Garmin Edge 1000 est un compteur GPS de vélo qui se décline en deux versions. Une version de base avec le compteur seul et une version plus élaborée dite « Bundle » qui se compose du compteur, de la ceinture de fréquence cardiaque et des capteurs de vitesse et de cadence de pédalage.

Sur le vélo, on peut le positionner soit sur la potence, soit sur un support frontal fourni que l’on fixe sur le cintre et qui permet d’avoir une meilleure lisibilité car, dans ce cas, le compteur se trouve en avant de la potence.

Le compteur est de la taille d’un petit téléphone portable avec un écran tactile en couleurs très lisible. A noter que l’on peut aisément faire défiler les différents écrans avec des gants.

Prise en main

Avant de recevoir ce GPS, je me suis rendu sur le site de Garmin et j’ai édité la notice d’utilisation. Celle-ci est plus détaillée que le petit guide de démarrage rapide fourni avec l’appareil. Je conseille donc de la télécharger.

Cependant, pour quelqu’un comme moi qui n’est pas un féru d’informatique, mais qui se débrouille, j’ai trouvé que la navigation et les réglages étaient très intuitifs. La prise en main et le démarrage pour une première session d’entraînement s’avèrent assez faciles. Pour le coup, on pourrait presque sortir le compteur de sa boîte, le fixer sur le vélo et aller rouler dans la foulée !  Presque, car la première chose à faire, après l’avoir déballé, est de le brancher sur votre ordinateur et de procéder à sa synchronisation grâce au logiciel Garmin Fit Express. Là encore, il n’y a rien de difficile. Seule la mise à jour du logiciel interne du compteur GPS peut prendre un peu de temps (de 45 minutes à une heure trente, suivant le temps de téléchargement).

Puisque vous êtes sur votre ordinateur, vous pouvez ensuite vous ouvrir un compte « Garmin Connect » qui vous permettra de consulter les différentes statistiques afférentes à votre entraînement.

Vérifiez également que la batterie est bien chargée. Son autonomie annoncée est d’environ 15 heures (non vérifiée).

Paramétrage

Maintenant que l’appareil est enregistré informatiquement, on peut procéder à son paramétrage. Dans un premier temps, il convient de renseigner la langue (français), l’unité de mesure (métrique), le format de l’heure et le profil de l’utilisateur (taille, poids, âge, sexe).

Dans un deuxième temps, il convient de régler les différents écrans que l’on souhaite avoir sous les yeux lors nos différentes activités. Jusqu’à 10 paramètres peuvent être affichés par écran, que ce soit la fréquence cardiaque, la distance, le chrono, la vitesse, l’altitude, etc…. De plus, tous ces paramètres peuvent être répertoriés dans différents profils. Deux de ces profils sont déjà créés. Il s’agit des profils race (course) et train (entraînement). Mais vous pouvez aussi en créer d’autres, par exemple pour le VTT ou le vélo en salle. Pour les reconnaître visuellement, vous pouvez y associer des couleurs. J’ai trouvé tout cela très ludique et encore une fois très simple à régler.

Accessoires et connectiques

Si vous avez opté pour la version Bundle, vous avez aussi une ceinture de fréquence cardiaque, un capteur de vitesse et un capteur de cadence qui sont fournis en complément du compteur GPS.

Il vous reste à les fixer sur votre vélo, ce qui là encore est très bien expliqué et très rapide à effectuer. Ensuite, vous allumez votre compteur, vous vous rendez dans la rubrique Réglages/Paramètres et vous activez les capteurs. D’autres capteurs (Puissance par exemple) peuvent être ajoutés et activés.

Cet appareil est également wifi et bluetooth. Pour ce dernier, vous pouvez le synchroniser avec votre téléphone portable et, durant votre sortie, si vous recevez un appel ou un SMS vous en serez averti sur l’écran.

Vous pouvez également le synchroniser en wifi à votre Box et votre sortie d’entraînement sera directement téléchargée sur Garmin Connect lorsque vous rentrerez à la maison.

A noter que j’habite au 13ème étage d’un immeuble, et j’ai été surpris de constater que l’appareil arrive à télécharger mon parcours lors de mon arrivée au pied de l’immeuble. Impressionnant !

Sur le terrain

Après avoir allumé l’appareil, le captage du signal GPS est quasiment instantané. Il vous reste à choisir le profil que vous voulez utiliser pour votre sortie, ensuite à appuyer sur le bouton « start » et à commencer à pédaler.

Lorsque vous terminez votre session d’entraînement, vous appuyez à nouveau sur le bouton start, vous confirmez et vous enregistrez cette sortie.

J’ai effectué quelques parcours en connectant simultanément le Garmin Edge 1000 et la montre Suunto Ambit 1 avec laquelle j’enregistre habituellement mes parcours. Concernant le kilométrage, sur des parcours de deux heures et plus, j’obtiens une différence (kilométrage supérieur pour le Edge) de 0.25 à 1% et sur les parcours de moins de deux heures, celle-ci monte jusqu’à 2%. Sachant que la Suunto Ambit 1 en perd un peu, j’estime que le Garmin Edge 1000 est très précis. En ce qui concerne l’altimètre je n’ai pas relevé de différence notable.

Comme il m’arrive de rouler en ville, j’ai également activé la fonction Autopause en la réglant sur le mode « Si arrêté ». De ce fait, lorsque je suis immobilisé à un feu rouge, par exemple, le chrono est suspendu et reprend lorsque je redémarre.

J’ai également utilisé ce Garmin Edge 1000 lors d’une sortie VTT dans des conditions bien grasses et sur des chemins très boueux. J’avais pris la précaution d’utiliser une coque de protection en silicone, et malgré tout il a reçu pas mal de projection. Des grains de sables s’étant glissé entre la coque et le compteur, il faudra être vigilant car cela grippe quelques peu les deux boutons « Marche/Arrêt » et » Lap ».

En conclusion

Après trois mois de test et environ 800 kilomètres (route et VTT), je dois dire que cet appareil est un véritable petit bijou de technologie. Son utilisation est très agréable car ses réglages sont intuitifs et restent à la portée de tout le monde. Il y a des modules que je n’ai pas eu le temps d’explorer (programmer un entraînement, télécharger un parcours par exemple). Mais j’ai été tellement séduit par le ce produit que je m’en suis offert un exemplaire. Ceci me permettra donc, dans un proche avenir, de compléter ce test.

La fiche du Garmin GPS Edge 1000

Marque : Garmin
Modèle : GPS Edge 1000
Dimensions : (LXHXP) : 11.2 X 5.8 X 2 cm
Autonomie : jusqu’à 15 heures
Compatible wifi et bluetooth
Poids : 114.5 g

Prix : 495€ seul, 575€ en version Bundle (avec moniteur de fréquence cardiaque, capteur de vitesse et capteur de cadence)

Acheter le Garmin GPS Edge 1000 ou le Garmin GPS Edge 1000 Bundle sur lepape.com

Quelques photos du test du Garmin GPS Edge 1000

Réagissez