Le test des Adidas Ultraboost Uncaged

Intrigué par cette chaussure aux caractéristiques étranges, Clément Excoffier a enfilé les Adidas Ultraboost Uncaged pour se faire un avis.

Adidas Ultraboost Uncaged

Le testeur : Clément Excoffier

26 ans, journaliste
Pratique le running depuis 2 ans (3 entraînements par semaine)

Les conditions du test

Environ 100 kilomètres parcourus sur route et sur chemins avec des entraînements variés. Sorties de 10 à 12 km environ.

Le test

Certaines chaussures font parler d’elles avant même leur sortie et la dernière née de la gamme Adidas en faisait certainement partie. L’Ultraboost Uncaged était attendu par les inconditionnels de la marque mais également par les coureurs en général, intrigués par cette drôle de chaussure.

La voila maintenant disponible (enfin, en rupture de stock temporaire sur le site d’Adidas…) et je suis à la fois impatient et curieux lorsque j’ouvre la boite. A première vue, on est bien en présence d’une Adidas, aucun doute la dessus. La semelle Boost est bien présente. Très épaisse à l’arrière de la chaussure, elle va en s’affinant vers l’avant du pied.
Le talon est renforcé par une coque en plastique noir afin de garder une certaine rigidité, ce qui ne sera pas superflu, comme je m’en rendrais compte une fois la chaussure aux pieds. La vraie nouveauté de l’UltraBoost Uncaged, c’est bien le reste de la chaussure, taillé d’un bloc, tel un chausson. On a un peu l’impression que la chaussure a été tricotée (Primeknit), ce qui est un peu déstabilisant il faut bien le dire mais également plutôt joli à mon avis.
Ici, pas de languette et on glisse son pied dans l’UltraBoost Uncaged comme dans une chaussette, un élastique au niveau de la cheville assurant le maintien du pied. Pour serrer le tout, on retrouve des lacets plats, qui auraient mérité de monter un peu plus haut à mon gout. Notez néanmoins qu’Adidas propose un système de laçage personnalisable sur le coté de la chaussure, avec des œillets qui descendent assez bas.

Une fois enfilé, le confort est au rendez-vous et je me sens vraiment bien dans ces Adidas. Je ressent tout de même une petite gêne au niveau de « l’élastique de cheville » qui me sert un peu trop. Il ne se détendra pas durant mon test (et heureusement), donc si vous avez l’occasion de mettre la main sur une paire, essayez la bien avant de l’adopter.

Il est temps de m’élancer pour un entrainement afin de voir ce que donne ces UltraBoost Uncaged en dynamique. On retrouve l’amorti et surtout le rebond et le dynamisme de la semelle Boost, toujours aussi agréable et performante. Certains habitués de la marque aux trois bandes trouveront peut être que la semelle 100% Boost est un peu trop « molle » et instable par moment, surtout quand on hausse le rythme.
Le maintien est au rendez-vous, ce qui m’a agréablement surpris. On peut en plus faire descendre les lacets plus bas sur les cotés de la chaussure, pour encore plus de plus de maintien mais cela se fait au détriment du confort, avec la sensation pour ma part d’être un peu trop comprimé.
L’accroche est quant à elle excellente, les semelles Continental ayant prouvé leurs qualité. Même sur un sol humide, on ne glisse pas et on relance facilement.

Conclusion

Une chose est sure, Adidas a encore une fois fait le buzz, et les chiffres de vente record de cette UltraBoost Uncaged sont là pour le prouver ! Aux pieds, on retrouve le dynamisme de la semelle Boost et la légèreté que permet une telle technologie de chaussure sans mesh rigide. Le confort est bien au rendez-vous et les chaussures se font oublier une fois chaussées.
Les amateurs de fractionnés trouveront peut être la semelle un peu molle mais l’UltraBoost Uncaged conviendra à tous les amateurs d’Adidas pour leurs entraînements et sorties courtes.

Prix : 180 euros (disponible sur adidas.fr)

Réagissez