Le test de la combinaison Triathlon Racer Aquasphere

A l’occasion du Triathlon Audencia – La Baule, l’équipe de Lepape-info a testé la combinaison Racer de chez Aquasphere.

AQS - Racer Men - 299€

La combinaison Racer est vendue dotée de 4 promesses : la vitesse, la flottabilité, la vitesse, la flexibilité et la chaleur. Le premier de ces 4 engagements dont on prend conscience, c’est la chaleur. Sitôt enfilé, on se sent capitonné, protégé des conditions extérieures. Idéal pour les températures les plus basses, le nageur n’a pas non plus l’impression de cuire à l’intérieur. Au-dessus des 18/19 degrés, il conviendra peut être de préférer un autre modèle, mais dans l’eau froide on a là une combinaison parfaitement conçue.

Cette notion de cocon s’intensifie à la mise à l’eau, très bien isolée, elle ne laisse entrer qu’un léger filet d’eau par l’arrière, grâce aux poignets Aqua-Grip™ et l’encolure Aqua-Flex. Le départ du triathlon se prend donc sans stress par rapport à la température ressentie. Alors, certes son épaisseur précieuse peut donner l’impression de nager « habillé », mais cette sensation disparaît rapidement : le mouvement optimisé grâce à la technologie Bio-Stretch permet une nage facile après un court temps d’adaptation. Rien à signaler côté flottabilité, la Racer est au niveau des meilleures combinaisons du genre. Enfin niveau vitesse, on constatera que malgré le vent, la foule, et le stress de la compétition, le nageur testeur a réalisé un temps légèrement supérieur à celui attendu (Lire J’ai fait mon premier tri !).

La longue fermeture zippée à double sens facilite le déshabillage des parties hautes du corps. La fermeture à glissière dans le dos avec cordon pour la tirer sans peine s’avère efficace. Effectivement, s’il faut généralement, dans un premier temps pour le moins, un acolyte pour fermer correctement la belle enveloppe corporelle, celle-ci se détache sans problème. A la sortie de l’eau, en courant sur la plage, la combinaison s’est retirée en quelques secondes jusqu’aux genoux, même chez un testeur peu expérimenté. Retirer le reste par les pieds requiert un peu d’entraînement et de répétition, mais une fois le geste acquis la Racer ne souffre pas la comparaison avec ses concurrentes.

Une fois rentré à la maison il faut un rinçage assez intensif pour venir à bout des derniers grains de sable, par contre le séchage est absolument optimal. Au final pour le prix annoncé, la Racer s’avère idéal pour les températures froides et moyennes.

Combinaison – Racer Aquasphere
Prix : 299 €

Les combinaisons néoprène sur lepape.com

Réagissez