Musique en courant, oui ou non ?

Les avis sont partagés

Pas de panique, pas d'interdit, tout est une question de goût à condition d'être prudent.

footing en musique

Question : Je cours toujours en musique ou avec la radio, est ce que cela m’empêche de progresser. De nombreux coureurs me le disent, qu’en pensez-vous ?

La réponse de Gilles Dorval, entraîneur

Tant que vous respectez vos allures de travail, aucune contre indication à courir en écoutant de la musique.

Le seul danger à mes yeux se situe au niveau de la sécurité. La perception des bruits extérieurs – et notamment des voitures ou des « deux roues » – est alors fortement atténuée. Cela se vérifie régulièrement au sein des pelotons, quand les coureurs écoutant son MP3 n’entendent pas les autres participants arriver derrière eux …

Beaucoup de coureurs –dont je fais partie – n’aiment pas courir en musique. Cela perturbe la perception de l’effort. Il est en effet, plus difficile de percevoir les différents signaux « physiologiques » envoyés par l’ensemble de l’organisme.  Or dans l’apprentissage de la course à pied et dans  la gestion de l’effort, cette composante est aussi primordiale.

La  musique peut aussi avoir un effet perturbant au niveau du rythme, entrainant le coureur sur des allures plus élevées que celles  demandées.

Comme vous pouvez le constater, tout est une affaire de gout personnel. Certaines études tentent de nous persuader que courir en musique améliorerait notre seuil de tolérance face à la douleur. Mais dans ce domaine, tout reste encore à prouver d’un point de vue scientifique.

Donc oui, vous pouvez continuer à courir en musique, à condition de faire très attention surtout quand vous êtes  sur le bord d’une route – ou en ville – et que vous respectez parfaitement les allures de travail demandées.

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert entraînement, Gilles Dorval  : vous aussi posez votre question à nos experts entraînement

2 réaction à cet article

  1. Bizarre la réponse … alors que la plupart des organisations, suite à la recommandation des instances, interdisent de plus en plus souvent l’utilisation de mp3, musique … pour cause de « DOPAGE » … En effet, de longues et nombreuses études concluent toutes à la même réponse : La musique adoucie les moeurs mais est un produit dopant pouvant améliorer les performances de 15%.
    Cet effet a été mis sur le compte de la diversion entraîné par la musique, ainsi l’athlète serait moins attentif aux sensations (désagréables) proprioceptives qui accompagnent la fatigue physique et les sensations de stress seraient simplement moins clairement perçues.

    Mais la diversion ne peut pas suffire à expliquer cet effet. Afin de clarifier de manière approfondie cette question, le Dr Fritz a mis en place une étude qui consistait à comparer deux populations différemment exposées à la musique lors d’effort physique.

    Pour Fritz et son équipe, l’effet de la musique sur l’effort physique est multiple. Si elle peut jouer un rôle en réduisant la tension musculaire, et en procurant une oxygénation plus efficace, elle pourrait jouer un rôle singulier lorsqu’elle est en symbiose avec l’effort. Quand la musique est intégrée à l’effort physique, elle a un effet motivationnel et catalyseur d’une puissance inouïe car comme le précise le docteur Fritz « l’intensité perçue de l’effort » lorsqu’on le conjugue à la production du chant ou de la musique « diminue de moitié » dès les 6 premières minutes.

    Donc à part le « être en sécurité » (voiture, bbruit …. ) pour la performance la musique ne gêne donc en rien. Sauf que si vous êtes habituez à écouter de la musique, ca vous fera bizarre le jour de la compète car de + en + interdit !!

    Répondre
  2. Up. Maintenant la musique est interdite sur les courses…

    Répondre

Réagissez