Triathlon : Retour gagnant pour Émilie Morier et Dorian Coninx à Châteauroux

Émilie Morier et Dorian Coninx se sont imposés ce samedi lors du Grand Prix de triathlon à Châteauroux, la première manche du Championnat de France des clubs. Sur sa lancée de la saison dernière, Poissy Triathlon est aux commandes du classement par équipes chez les dames et les messieurs.

Dorian Coninx vainqueur du GP de Triathlon à Châteauroux (crédit photo : Christophe Guiard / Triathlete Magazine)
Dorian Coninx vainqueur du GP de Triathlon à Châteauroux (crédit photo : Christophe Guiard / Triathlete Magazine)

Cette reprise de la compétition à Châteauroux était très attendue après des mois d’attente en raison de la pandémie de coronavirus et le spectacle fut au rendez-vous avec un plateau élite de très haut niveau.

 

Honneur aux dames pour lancer les festivités dans une eau à 23 degrés. la Hongroise Zsanett Bragmayer (Metz Triathlon) accompagnée de l’Espagnole Carolina Routier (Issy Triathlon) prennent les devants en natation et lancent un groupe de 8 sur le vélo, bien décidées à creuser l’écart avec leurs poursuivantes. On y retrouve l’Isséenne

Émilie Morier, Mathilde Gautier et Lena Meissner du Tri Val de Gray, Helena Carvalho et Emma Lombardi de Vallons de la Tour Triathlon et Natalie Van Coevorden (Poissy Triathlon).

Ce groupe creuse l’écart et terminent la partie vélo avec 40 secondes d’avance sur leurs poursuivantes. Après la dernière transition vélo / course à pied, Morier et Gautier prennent les choses en main et courent ensemble la quasi-totalité des 5 km.

La championne du monde espoirs Émilie Morier finit par distancer Mathilde Gautier sur la fin du parcours et s’impose sur cette première compétition de l’année. Les deux athlètes sont accompagnées sur le podium par Zsanett Bragmayer très solide jusqu’au bout. À noter, la remontée exceptionnelle de Léonie Périault sur la course à pied après une natation et une partie vélo compliquée. Arrivée en T2 avec le deuxième groupe, elle réalise le meilleur temps à pied et termine à la 6ème place au final et contribue ainsi au succès de Poissy Triathlon au classement par équipes avec seulement 1 point d’avance sur Metz Triathlon et Tri Val de Gray.

 

Chez les messieurs, dès le début de la course Poissy Triathlon est aux avant-postes, avec 4 athlètes dans les 5 premiers à l’issue de la natation : Aurélien Raphaël, Antoine Duval, Dorian Coninx et Jérémy Quindos, accompagnés par Alois Knabl du Triathlon Club Liévin qui sort en 3ème position.

Sur la partie vélo, un groupe de 13 triathlètes assure la cadence devant avec les 5 meilleurs nageurs du jour mais aussi d’autres favoris comme Pierre Le Corre (Montpellier Triathlon), Javier Gomez Noya (Triathlon Club Liévin), Léo Bergère (Saint-Jean-de-Monts Vendée Triathlon) et Kristian Blummenfelt (Valence Triathlon).

Lors de la transition vélo / course à pied Le Corre sort en premier mais il n’arrive pas à résister à la concurrence.  Bergère, Blummenfelt, Coninx, Gomez et Pozzati (Montluçon Triathlon) s’échappent devant lui. Gomez et Pozzati  finissent par céder à leur tour pour laisser une superbe explication finale à trois au sprint. Dorian Coninx s’impose devant Kristian Blummenfelt et Léo Bergère. L’Espagnol Javier Gomez termine 4e à 15″, à signaler que son compatriote Mario Mola triple champion du monde se contente d’une modeste 20e place à 1’42.

Au classement par équipes comme chez les femmes, Poissy Triathlon est d’entrée aux avant-postes, Triathlon Club Liévin et Saint-Jean-de-Monts Triathlon Vendée complètent le podium. La 2ème étape du Grand Prix de Triathlon est prévue le samedi 5 septembre à Quiberon.

Dans le même temps, un autre rendez-vous majeur sera au programme notamment pour les internationaux à l’occasion de l’étape World Triathlon Series de Hambourg avec l’épreuve individuelle le 5 septembre et les Championnats du monde de relais mixte le 6 septembre avec le retour de Vincent Luis et de Cassandre Beaugrand dans les rangs de l’équipe de France.

 

Émilie Morier : « Enfin une course ! Les sensations avant, pendant et après… elles me manquaient ! On se dit « il y a la crise sanitaire, c’est peut-être pas la priorité » mais quand on peut faire une course avec les conditions sanitaires acceptées, nous les athlètes, on est les plus heureux. Chaque athlète a pris du plaisir aujourd’hui à se retrouver, on voyait des sourires chez tout le monde et moi c’est ce qui m’anime. Ça fait du bien de courir, et de gagner ça fait du bien aussi. J’adore gagner, c’est quelque chose qui m’anime, je ne peux rien y faire, et quand je suis devant, je ne lâche pas ma place. Sur la ligne de départ, on était pas concurrentes, on était contentes de se rassembler et de pouvoir jouer ensemble. Courir ensemble, c’était un plaisir vraiment sain et sincère chez tout le monde. C’était vraiment une bonne course et merci au filles parce que c’est grâce à elles qu’on peut concourir et avoir ces sensations-là. Merci aux organisateurs. La course se déroule parfaitement bien, tout le monde respecte les gestes. Merci à la ville de Châteauroux, merci aux bénévoles, merci à la fédération d’organiser encore des Grands Prix. Les sourires, ça parle, donc merci à tout le monde pour cette course. »

 

Dorian Coninx : « Ça fait vraiment plaisir de gagner une course, surtout que c’était la première de la saison. On était tous très impatients de courir. En plus, ça fait plaisir de voir un plateau comme ça sur un Grand Prix parce qu’on entendait que le Grand Prix était en perte de vitesse mais on voit très bien qu’il y a tous les meilleurs mondiaux, donc un grand merci aux organisateurs d’avoir pu nous organiser ça. Depuis le début de la semaine que je suis vraiment excité à l’idée de courir. Ça fait 10 mois qu’on avait pas couru, 10 mois qu’on s’entraîne, 10 mois qu’on ne sait pas si on va pouvoir courir. Cette fois, c’était le cas, donc voilà, excité toute la journée, vraiment impatient, un mélange d’impatience et de peur parce que bon, les automatismes et tout, c’est pas facile à retrouver. C’est parti vraiment à fond. Les gars de l’équipe, Aurélien, Antoine, comme d’habitude, ils ont vissé et il a fallu s’accrocher derrière à vélo. Voilà, on a fait de notre mieux pour résister aux gars derrière qui roulaient vraiment fort. Et à pied, j’ai fait de mon mieux pour rester avec le groupe de devant. Je crois en mes qualités de finisseur et là cette fois, ça s’est bien passé. Ça fait vraiment plaisir de faire un beau sprint comme ça. C’est encore mieux de gagner de cette façon-là, avec une grosse concurrence et des gars qui ont été costauds. On était déjà tous contents de retrouver la compétition, de se retrouver entre nous parce que les autres années, on passe tout l’été ensemble à se voir aux quatre coins de la planète donc pouvoir retrouver toute cette ambiance, c’était génial et puis le fait que la course se passe vraiment bien pour l’équipe, pour moi, c’est encore mieux. Une belle journée ! »

 

 

CLASSEMENTS D1 FEMMES

Podium individuel

1 – Émilie Morier (Issy Triathlon) 58’32
2 – Mathilde Gautier (Tri Val de Gray) 58’41
3 – Zsanett Bragmayer (Metz Triathlon) 58’52

Podium Clubs – Etape 

1 – Poissy Triathlon 21 pts
2 – Metz Triathlon 22 pts
3 – Tri Val de Gray 22 pts

 

 

CLASSEMENTS D1 HOMMES

Podium individuel

1 – Dorian Coninx (Poissy Triathlon) 51’55
2 – Kristian Blummenfelt (Valence Triathlon) 51’56
3 – Léo Bergère (St-Jean-de-Monts Vendée) 51’57

Podium Clubs – Etape

1 – Poissy Triathlon 20 pts
2 – Triathlon Club Liévin 27 pts
3 – St-Jean-de-Monts Vendée 32 pts

Réagissez